Le CAS poursuit sa mue numérique Conférence des présidents 2016

Réunis le 12 novembre à Zurich, les présidents de 86 sections ont confirmé leur soutien aux deux grands projets numériques en cours. Premiers résultats en 2018.

Emotion et avenir étaient les maîtres mots de la Conférence des présidents du 12 novembre. A peine séchées les larmes d’émotion suscitées par la brève apparition de Petra Klingler, sacrée championne du monde de bloc à Paris, les présidents se sont tournés vers l’avenir. En acceptant le budget 2017, ils ont entériné la poursuite des grands projets numériques en cours. En 2020, tandis que nous suivrons pour la première fois de l’histoire les exploits de nos grimpeurs aux JO de Tokyo, le CAS devrait avoir terminé sa mue vers le numérique.

Le virage se concrétise

Avec les projets CAS+ et Suisse Alpine 2020, développés parallèlement, le CAS s’adapte à l’évolution fulgurante des technologies numériques durant la dernière décennie. Le premier doit aboutir à un nouveau portail Internet du CAS moderne et mieux adapté aux besoins de ses membres. Le second réunira sur une même plateforme toutes les données utiles à la préparation de courses en ligne. (voir «Les Alpes» 8/2014, 1/2015 et 8/2016). Validé par l’Assemblée des délégués en juin 2016, le projet Suisse Alpine 2020 (SA 2020) est en phase de concrétisation. Selon Christian Baumann, responsable du projet, tout se déroule selon le calendrier prévu. Le développement de la plateforme, assuré par Camptocamp SA, a commencé en octobre 2016.

Peur de l’inconnu

Le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a d’ores et déjà accordé une aide financière substantielle au projet SA 2020. Il s’agit là d’un signal positif quant à la crédibilité du projet, même si son coût, estimé à 6,6 mio de francs, fait encore peur. Ueli Hintermeister, président de la section Uto, a rappelé la grande responsabilité du CAS. Il a en outre questionné le Comité central (CC) sur l’éventualité de rémunérer les acteurs bénévoles engagés. Sans exclure complètement cette possibilité, le CC tient pour l’heure à préserver la tradition de milice, a expliqué Ruedi Spiess, vice-président du CAS et président du Comité de pilotage des deux grands projets numériques.

Quoi qu’il en soit, les membres du CAS devraient jouir d’une première version du nouveau portail Internet et de la plateforme Suisse Alpine au printemps 2018 déjà.

Feedback