Le climat, un sujet « chaud »

CAS – Montagnes et mouvement Revue du Club Alpin Suisse

s Alpe s

Rivista del Club Alpino Svizz er o

Alpi

Rev aisa dal Club Alpin Svizz er

s Alps

Zeitschrift des Schw eiz er Alpen-Clubs

Die

Alpen

SA C CA S

Le climat, un sujet « chaud »

Avez-vous, cet été, fui la chaleur étouffante des plaines pour gagner les montagnes? Y avez-vous profité de températures plus agréables? Mais peut-être avez-vous été empêché, par des roches instables ou des rimayes trop largement ouvertes, d' atteindre les sommets désirés. Le réchauffement du climat est une réalité, qui exerce des effets dans divers domaines. Lisez à ce sujet « Les montagnes s' effritent – signes annonciateurs et précautions à prendre » dans cette édition. Comme association des sports de montagne et propriétaire de cabanes, le CAS est concerné par les effets de ce réchauffement climatique. Il doit y réagir avec souplesse et créativité. Le mieux est cependant d' éviter un réchauffement supplémentaire. Le CAS ne peut évidemment pas y suffire seul, c' est toute la société qui doit y participer. Mais il peut assumer un rôle pilote, par exemple avec la campagne de mobilité « Alpes retour », grâce à laquelle les sportifs alpins utilisent davantage les transports publics pour accéder à la montagne. De plus, le CAS s' en avec d' autres organisations pour l' introduction d' une taxe sur le CO 2. Enfin et surtout, le CAS veut sensibiliser la population au réchauffement climatique. C' est dans ce but qu' il a soutenu l' expo « Glaciers sous serre » au Musée alpin suisse à Berne. Et vous? Votre contribution sera peut-être d' utiliser ( à nouveau ) les transports publics pour votre prochaine excursion alpine. MerciJöri Schwärzel, président de la Commission de l' environnement du CAS ( trad. )

22

V

L

OI

SIRS

en

O

TA

gne

LeS DAngeRS nATuReLS à TRAVeRS LeS TempS

Jadis, lorsque la montagne ensevelis-sait les villages, les hommes y voyaient une punition divine. Depuis l' éboulement de Goldau, les mentalités ont changé. On cherche à se protéger, on établit des cartes des dangers naturels ( p. 24 ). Mais l' homme ne pourra jamais tout prévoir. Les alpinistes doivent eux aussi en tirer les conséquences ( p. 48 ).

BALADe hORS DeS SenTIeRS BALISÉS

A Flims–Laax–Falera, le randonneur trouvera 250 km de chemins balisés. Mais c' est en s' en éloignant qu' il fera les plus belles découvertes: le Martinsloch, le temple naturel de Bargis ou encore l' Isla Casti, dans les gorges du Rhin Photo: ar chiv es du Musée de Goldau

Suggestions de courses

Proposte di gite

Tourentipp

Par le chemin des écoliers

Randonner à Flims hors des sentiers balisés

Dans l' arène Flims–Laax–Falera, non moins de 250 km de chemins de randonnée attendent le promeneur. Il y a en plus des chemins non balisés qui conduisent à des endroits très particuliers: un trou entouré de légendes, haut dans une paroi de rochers; une gorge pareille à une église, où cascade une eau claire; un chemin longeant un bisse, à travers une forêt protectrice; une presqu'île baignée par le Rhin. De l' aventure à toute altitude.

L' introduction de la huitième édition du Guide de Flims et environs de 1949 s' adresse spécialement « à l' homme assoiffé de hauteurs ou au clubiste fanatique ». Aujourd'hui, le « Hikerworld » de Flims est vanté dans un prospectus proposant de « découvrir une nouvelle manière de randonner avec le Swiss swing walking »... Clubistes et randonneurs y trouveront toujours leur compte!

Le trou

En 1916, le premier guide du CAS sur les Grisons s' exprime de manière sobre et nette à propos du Martinsloch ( le « trou de Martin » ): « Cette intéressante fenêtre rocheuse est atteignable du côté glaronnais aussi bien que du côté grison. » Chaque année, aux équinoxes de mars et septembre, à travers ce trou situé sous le Gross Tschingelhorn, le soleil éclaire le clocher de l' église d' Elm durant deux minutes et demie. Beaucoup plus rarement, pour la dernière fois le 15 mars 2006, c' est la pleine lune qui envoie sa lumière sur Elm par le Martinsloch. Un spectacle impressionnant qui, néanmoins, ne vaut pas le sentiment qu' on a lorsqu' on se tient dans cette immense fenêtre rocheuse. Le regard plonge verticalement sur le village, le vent siffle, le plissement géologique des Alpes se montre plus clairement qu' à aucun autre endroit dans le chevauchement principal du massif glaronnais. Un endroit empreint d' une énergie rare. Si seulement l' accès n' en était pas aussi pénible. Mais l' un conditionne peut-être l' autre? Un peu plus tard, assis au bord du lac morainique apparu récemment près du chemin du col de Segnes, lorsqu' on regarde cette tache bleue dans la paroi rocheuse, on peut bien se sentir quelque peu fier.

La cluse

Il peut suffire de quelques pas à côté des sentiers officiels pour trouver des endroits méritant une visite. C' est le cas du temple naturel de Bargis: même les personnes peu portées sur les espaces « intenses et vibrants » en reviendront très impressionnées – et mouillées. Depuis que Elmar Good et Pier Hänni, dans leur guide de randonnée Magisches Graubün- Un pont sur le chemin de randonnée proche du glacier de Segnas Sura. Au fond, le Piz Sardona Un peu de ciel bleu en plein dans la paroi: à gauche du col de Segnes, au-dessus des prés fleuris et des pierriers, le Martinsloch Photos: Daniel Anker den, ont décrit la « cathédrale » au pied est de la paroi du Flimserstein, il s' est formé un chemin pour y parvenir. Les randonneurs font le pèlerinage à travers l' étroite cluse derrière l' alpe La Rusna jusqu' aux deux cascades chutant d' une haute falaise. La haute vallée de Bargis, tout entière, évoque un espace sacré où l'on pénètre par le haut. Au restaurant d' altitude de Bargis, on trinquera avec de l' eau de source de la cluse ou, en profane, avec une Calanda.

Le bisse

Dans le livre d' Emil Kirchens sur l' ébou de Flims, un professeur de géologie décrit avec un romantisme surprenant une excursion dans la forêt qui s' est développée sur ce paysage de ruines: « une forêt odorante, de rude bois authentiquement grison, dans un environnement sauvage de grotesques blocs de rochers, et dans cette splendeur forestière l' apparition répétée, par-ci, par-là, de l' œil bleu d' un petit lac, le tout protégé par la statue solitaire du Flimserstein ». Les paysans de Conn, qui ont essarté quelques arpents de la forêt pour y aménager des prairies, ensoleillées mais à l' eau naturellement rare, le voyaient certainement d' un œil moins romantique. Ils ont mis à profit la Flem, le sauvage torrent glaciaire de Flims, dérivant ses eaux par une conduite de six kilomètres de long à travers la forêt. Tout simplement génial. C' est le seul bisse encore en exploitation à Flims aujourd'hui. Il invite à la promenade, particulièrement avec des enfants.

Les gorges

Parti d' en haut, on aboutit au point le plus bas de la commune de Flims, sur les berges de l' Isla Casti, une presqu'île dans les gorges du Rhin. En 15 000 ans, le Rhin a rongé son tracé dans la masse d' éboulis rocheux. Freiné dans son élan par la paroi du Chrummwag, il a été contraint à un méandre supplémentaire. En face se trouve l' Isla Casti, une oasis verte et plate se situant 300 m au-dessous de l' embou des gorges. Anciennement habitée en permanence, on ne pouvait l' attein que par un chemin en zigzag. Aujourd'hui, un téléphérique privé y conduit depuis la gare de chemin de fer de Versam-Safien, mais il n' accepte malheureusement pas les promeneurs. On reste donc planté là, au bord du plus important fleuve d' Europe de l' Ouest, à un jet de pierre de l' autre rive, du chemin de fer et du sentier. De notre côté, de raides pentes d' éboulis rendent impossible toute poursuite de la marche vers l' amont ou vers l' aval. Dans mon journal de randonnée, j' ai noté: « Un cul-de-sac, mais pas n' importe lequel ».

Informations générales

Accès: car postal de la gare de Coire à Flims.

Hébergement: hôtels et appartements de vacances à Flims. Camona da Segnas, tél. 081 927 99 25. Restaurant d' altitude de Bargis, tél. 081 911 11 45. Restaurant Naturbad Crestasee, tél. 081 911 11 27 Cartes/Guides: CN 1: 50 000, feuille 247 T Sardona; 1: 25 000, feuilles 1174 Elm, 1194 Flims, 1195 Reichenau. Goetz, Surselva, Rother Wanderführer, 2003. Good/Hänni, Magisches Graubünden. Wanderungen zu Orten der Kraft, Editions AT, 2005. Kundert/Volken, Alpinwandern Zentralschweiz–Glarus–Alp-stein, Editions du CAS, 2006. Straub, Alpinführer Glarner Alpen, Editions du CAS, 2004. Kirchen, Wenn der Berg stürzt. Das Bergsturzgebiet zwischen Chur und Ilanz, Editions Terra Grischuna, 1993. Anliker, Flims, Schweizer Heimatbuch, 1982 ( le tout en allemand ) Equipement/Saison: équipement normal de randonnée; pour le Martinsloch, il est recommandé de se munir de chaussures très stables et de bâtons. Le bisse peut être parcouru en baskets. Eté et automne; les courses au départ de Conn sont à préférer en été, lorsqu' on pourra se baigner dans les lacs de Cauma ou de Cresta.

Information: Alpenarena Flims–Laax– Falera, 7017 Flims-Dorf, tél. 081 920 92 00, tourismus(at)alpenarena.ch, www.alpenarena.ch

Suggestions de courses

Le Martinsloch, près du col de Segnes Caractère: randonnée de montagne difficile vers l' un des points les plus connus des Alpes suisses. Le chemin par la rampe terminale de 180 m de haut vers le Martinsloch est très caillouteux ( risque de chutes de pierres lorsqu' on y passe à plusieurs ) et exposé dans sa partie finale. Mais ce trou de 18 m de haut et de 15 m de large est un but unique. Une randonnée à travers les lapiés et bas-fonds marécageux de Segnas Sura et Segnas Sut, ou encore jusqu' au lac Segnes, offre aussi le spectacle d' une arène alpine étonnamment fleurie. Seule la descente de la camona da Segnas vers Flims est moins impressionnante.

Difficulté/Dénivelée/Durée: T1 pour les sentiers de randonnée, T3 pour la descente sans sentier marqué du lac Segnes à Segnas Sut, T5 pour le Martinsloch; 200 m de montée, 1800 m de descente; 6 h Itinéraire: téléphériques de Flims Dorf, 1088 m, par Foppa et Naraus qu' à l' arête de Casson ( Cassonsgrat ), Gentianes sur le bord du chemin – nous aurions dû emmener un herbier. En tout cas, c' est un plaisir pour les yeux Photos: Daniel Anker 2634 m; sentier alpin par le Fil de Cas-sons/Flimserstein, 2678 m, jusqu' à la Fuorcla Raschaglius, 2551 m; descente sur Segnas Sura, 2460 m environ; contourner l' Atlas en direction du pass dil Segnas; vers le P. 2465, partir à l' ouest jusqu' au lac morainique ( Segnessee ) sous le P. 2471; à gauche de la ligne de chute du Martinsloch, à travers une pente d' éboulis, monter vers une rampe qui conduit vers le haut à droite en direction du trou en se rétrécissant au-dessus des rochers; suivre le bord inférieur de cette rampe jusqu' au ressaut puis le dépasser pour parvenir sur une vire exposée qui mène au Martinsloch, 2650 m environ. Depuis le lac, le plus bel itinéraire conduit hors de tout sentier, plus ou moins le long de son ruisseau exutoire, par prés et rocailles, jusqu' à Segnas Sut où l'on retrouve le chemin sur le côté gauche de la plaine, 2096 m; on peut aussi suivre le sentier marqué ( plus facile ), passant près de la cascade de Segnes, jusqu' à la camona da Segnas, 2102 m, et par Startgels vers Flims Waldhaus ou Dorf; ou, de Foppa, 1424 m, prendre le télésiège jusqu' à Flims. Cf. www.alpenarena.ch La « cathédrale » du val Bargis Caractère: randonnée alpine variée et facile du panoramique Flimserstein aux étroites perspectives de ses grottes, dans Un site unique en son genre: le Martinsloch, 15 m de large et 18 m de haut. Pour savourer la vue vers les montagnes glaronnaises, mieux vaut ne pas être trop nombreux!

Chute interdite: la vire menant au Martinsloch est caillouteuse et très exposée lesquelles murmurent et cascadent des ruisseaux. Convient également à de grands enfants Difficulté/Dénivelée/Durée: T1/T2 pour le sentier de randonnée alpine, T2/ T3 pour le détour par la « cathédrale »; 60 m de montée, 1150 m de descente; 3 h Itinéraire: début comme l' itinéraire « Martinsloch » jusqu' à Fuorcla Raschaglius, 2551 m, puis descente par le fond du val Bargis presque jusqu' à l' alpe La Rusna; depuis le sentier au nord-ouest de la cabane, se diriger vers l' ouest ( sans chemin ) jusqu' au torrent principal, puis entrer dans les gorges sur des traces de sentier à droite ( nord ) de la Aua da Mulins jusqu' à la cascade qui chute dans un bassin: c' est la « cathédrale »; revenir par la cluse à l' alpe La Rusna, 1882 m; route carrossable jusqu' à Bargis, 1534 m. Du restaurant d' altitude, 1549 m, avec le car par Fidaz à Flims Dorf. Ou alors à pied, le plus bel itinéraire passant près de la ruine Belmont.

Suggestion: aller de Flims à l' alpe La Rusna à VTT Le bisse de Runca à Conn Caractère: randonnée aventureuse à portée des familles, le long d' un ruisseau coulant joyeusement à travers la forêt vers les prairies ensoleillées – le bisse de Conn. Au bout de la promenade, baignade dans les eaux tempérées du lac de Cresta Difficulté/Dénivelée/Durée: T1/T2; tenir la main des petits enfants à quelques endroits; 170 m de montée, 420 m de descente; 3 à 4 h, possibilité de ne faire qu' un des tronçons Itinéraire: Flims-Berg-bahnen, 1088 m; sentier de randonnée qui monte par Stenna-Tobel vers le pont inférieur, 1245 m, où on franchit la Flem; un peu sous le pont, on découvre sur la berge droite la prise d' eau du bisse; le suivre vers l' aval en direction de Waldhaus qu' à ce que la route carrossable croise le bisse après 200 m ( cf. CN 1: 50 000sui-vre le sentier courant parfois à droite, parfois à gauche du ruisseau à travers la forêt de Runca, au gré de places de piquenique et de parcage, croisant des chemins et des routes, pour arriver dans les abords du Parkhotel Flims Waldhaus où le bisse était anciennement aménagé en cascade artificielle; il faut absolument suivre de près le cours d' eau jusqu' à la route principale, puis suivre celle-ci vers la gauche jusqu' à ce qu' un écriteau indique « Waldrand »; suivre à nouveau le Dans la « cathédrale » du val Bargis, deux chutes d' eau se rejoignent dans un fracas du tonnerre Chutes d' eau sur le bord du chemin. Plus bas, le ruisseau de Camutschera dévale les rochers à l' abri des regards. Au-dessus, le Piz Dolf Une vallée verdoyante: le val Bargis est bordé de pentes escarpées, couvertes d' herbe et de pierres. A gauche, le Flimserstein, à droite, le Piz Mirutta Photos: Daniel Anker Extrait de la CN 1: 50 000, feuille 247 Sardona, avec le tracé des nouveaux itinéraires présentés dans l' article: 1 – le Martinsloch, près du col de Segnes; 2 – la « cathédrale » du val Bargis; 3 – le bisse de Runca à Conn; 4 – l' Isla Casti dans les gorges du Rhin Reproduit avec l' autorisation de swisstopo ( BA067843 ) 1 2 3 4 cours d' eau, d' abord à proximité d' habi; une barrière oblige à faire un détour par la gauche sur le Caumasee-weg; bientôt, on suit de nouveau les méandres du ruisseau coulant à travers l' irrégulière forêt de Flims, passant vers le Lag la Cauma, croisant quelques chemins de randonnée jusqu' à la limite ouest de Conn, 1010 m; suivre à gauche la barrière par la forêt jusqu' à rejoindre à nouveau le bisse 1poursuivre jusqu' à la petite route carrossable venant du restaurant de Conn, 965 m environ; suivre le sentier de randonnée vers le Lag la Cresta, 844 m; du restaurant, 860 m, franchir la Flem et rejoindre l' arrêt « Fels-bach-Crestasee » du car postal, 839 m L' Isla Casti dans les gorges du Rhin Caractère: randonnée de montagne peu difficile sur des sentiers souvent non balisés, conduisant par la crête forestière La Mutta à l' arête terminale des gorges du Rhin et ensuite, plus bas, par le « Swiss Grand Canyon » vers la presqu'île d' Isla Casti, d' où le promeneur ne pourra poursuivre son chemin que s' il dispose d' un bateau.

Difficulté/Dénivelée/Durée: T3; environ 650 m de montée et de descente; 4 h Itinéraire: Staderas, 1108 m, entre Flims-Waldhaus et Laax-Murschetg ( car postalsuivre le parcours vita à travers la grande forêt ( Uaul Grond ) jusqu' au poste 4; là où le chemin monte vers la droite, continuer tout droit sur un chemin enherbé, puis un sentier; poursuivre en direction du sud-est par le P. 1223; lorsque le sentier cesse de monter, le quitter pour monter sur la gauche qu' au point le plus élevé de la Mutta, 1236 m; rejoindre le sentier plus loin et longer le rebord surplombant les gorges du Rhin. Dès Mutta Sura, chemin de randonnée s' élargissant après Conn; descente vers la Ruin Aulta juste à l' est de deux cocasses maisonnettes de vacances, 960 m environ, sous le restaurant de Conn; descendre par le chemin partiellement enherbé sur la pente raide menant à l' isla Casti, 637 m; remonter à Conn; baignade au Lag la Cauma, 997 m, location de bateaux; arrivée à Flims-Wald-haus, 1099 m a Daniel Anker, Berne ( trad. ) 1 Anciennement, ce ruisseau coulait vers un barrage, puis plus loin vers les prés inférieurs de Conn; aujourd'hui, il se perd sans utilité dans une dépression de terrain en forêt. L' eau du glacier irrigue les prairies de Conn. Mais ici, le chemin du randonneur ne suit pas celui des eaux Tel un œil bleu en pleine forêt, le Lag la Cauma est connu dans tous les Grisons pour sa température, souvent idéale pour se baigner Le message est clair: il n' y a pas de pont. Qui descend de Conn à l' Isla Casti devra donc suivre le même chemin pour remonter. Juste le contraire de ce qui se passe sur les montagnes...

Vues d' en haut: les gorges du Rhin, l' éperon du Chrummwag et l' Isla Casti ( à d. ) Vues d' en bas: les gorges du Rhin et leurs parois interminables et inaccessibles. Si les randonneurs peuvent descendre jusqu' à l' Isla Casti, pour les canoës, le défi est tout autre Une oasis au cœur des parois: l' Isla Casti, une presque' île dans les plus importantes gorges de Suisse, est partiellement habitée. Malheureusement, le téléphérique est réservé aux indigènes Rafraîchissement garanti: le bisse de Conn fera la joie des enfants – et leur glacera les mains Photos: Daniel Anker

Sécurité, médecine, sauvetage

Sicurezza, medicina, soccorso in montagna

Sicherheit, Medizin, Rettungswesen

Un coup de fil depuis le sommet: aujourd'hui, même en montagne, le téléphone a trouvé sa place Lors d' une urgence en montagne, il faut d' abord essayer d' appeler le 1414 ( 144 en Valais ). Si l' appel ne passe pas ou si on n' a accès qu' à un réseau autre que celui auquel on est abonné, on peut recourir au 112, le numéro d' ur international Si la connexion prend fin dès qu' on a composé le numéro, il peut être utile de quitter les crêtes pour un lieu moins ouvert

Le téléphone mobile dans les montagnes suisses

Appel d' un numéro d' urgence: comment procéder

Le téléphone mobile fait partie depuis longtemps de l' équipement du montagnard. Il ne fonctionne cependant pas partout. Lors d' un appel à l' aide, il faut donc respecter un certain nombre de consignes. Le numéro international d' appel 112 est également valable en Suisse depuis quelque temps.

Nombre de randonneurs et alpinistes ont déjà voulu, une fois au moins, appeler leurs proches par téléphone portable, mais l' affichage de leur appareil leur a fait savoir que seul un « numéro d' ur » était utilisable.. " " .Voilà qui n' a pas manqué de les étonner puisque, juste à côté, une autre personne téléphonait sans restriction. Malgré le fait qu' un réseau s' affichait, la liaison ne pouvait donc pas être établie. Or l' explication est simple: l' autre personne utilisait le réseau d' un autre opérateur ou possédait une carte SIM ( Subscriber Identity Module ) étrangère permettant l'« itiné-rance » ( roaming ). Le téléphone qui « ne passe pas » reconnaît le réseau autre que celui de son abonnement mais il n' y a pas accès.

Itinérance sur les « réseaux étrangers »

En Suisse, trois opérateurs offrent des services de téléphonie mobile: Swisscom, Sunrise et Orange 1. Aujourd'hui, la tech- nologie GSM 2 permet d' établir une liaison même sur le réseau d' un opérateur autre que celui de son abonnement. Il faut toutefois disposer de la fonction « itinérance ». Les opérateurs suisses n' offrent de services d' itinérance qu' à des opérateurs étrangers de téléphonie mobile. Cela signifie que l'on peut utiliser une carte SIM suisse sur presque tous les réseaux étrangers et que presque toutes les cartes étrangères sont utilisables en Suisse. Mais en Suisse, la carte SIM des opérateurs nationaux ne permet de téléphoner que sur le réseau auquel on est abonné. Or celui-ci peut ne pas être disponible, surtout dans les régions de montagne où subsistent de nombreuses « zones d' ombre ».

Le 112 disponible pour tout le monde

Beaucoup de gens ne savent pas que le numéro international d' urgence 112 est également disponible en Suisse, pour tous les opérateurs, depuis près d' une année. Ainsi ce numéro peut être appelé avec tous les téléphones mobiles, du moment qu' ils peuvent accéder à un quelconque réseau. Il peut également être atteint avec une carte à prépaiement, même si le crédit disponible est nul. Un autre obstacle peut néanmoins se présenter, qui tient au lieu. Bien que le téléphone affiche la présence d' un réseau, la communication est coupée juste après la composition du numéro. Cette coupure est due au fait que le téléphone, s' il est utilisé dans un endroit bien dégagé, reçoit mieux le signal d' un relais éloigné que celui d' un relais proche. Mais le signal du relais éloigné peut alors être trop faible pour que la liaison soit maintenue. Il faut alors changer de lieu d' émission, par exemple en quittant l' en bien dégagé où l'on se trouve – une crête p. ex. – pour descendre dans un versant.

1 Tele 2, quatrième opérateur, utilise le réseau de Sunrise. 2 GSM est le sigle de « Global System for Mobile Communications ». 3 Des informations techniques sont disponibles sur www.rega.ch ou www.secoursalpin.ch Photo: A R Photo: màd.

Photo: màd.

Le téléphone portable ne garantit pas qu' on puisse atteindre les secours de partout. Dans les régions très isolées, il vaut mieux s' équiper d' une radio Les sauvetages dans les grottes nécessitent du matériel et des connaissances spécifiques: par exemple, avant de transporter un blessé dans un siphon, les sauveteurs doivent pomper l' eau qui s' y trouve

Téléphone ou radio?

Avec un téléphone portable, il faut commencer, lors d' une urgence en montagne, par appeler un numéro de secours habituel – le 1414 de la Rega ou le 144 en Valais. Si la liaison ne peut pas être établie, on passe au numéro de secours 112. S' il n' y a toujours pas de communication, il faut se déplacer pour rejoindre le périmètre d' un réseau. Dans les régions très à l' écart, il est encore et toujours recommandé de se munir d' une radio 3. En haute montagne comme dans certaines vallées alpines, les zones qui ne sont pas couvertes par la téléphonie mobile sont en effet encore nombreuses. a Ueli Mosimann, spécialiste CAS des accidents de montagne Hans Jaggi, Secours Alpin Suisse ( trad. ) Photo: A

Feedback