Le premier 7000

Le 8 octobre 1883, l’avocat anglais William Woodman Graham et ses compagnons de cordée de Grindelwald, l’hôtelier Emil Boss et le guide Ulrich Kaufmann, n’ont pas atteint le point culminant du Kabru (7338 m) au Sikkim, dans le sud de l’Himalaya. Cependant, jusque-là, personne n’avait gravi de sommet aussi haut. «The absolute summit was little more than a pillar of ice, and rose at most 30 or 40 ft. above us», écrivait Graham dans l’Alpine Journal de 1884-1886 («Le sommet n’était presque qu’une colonne de glace, et il s’élevait au plus à 30 ou 40 pieds au-dessus de nous.») Au fond, ce n’est pas à cause de ces 10 mètres manquant pour fouler le sommet nord du Kabru que cette première ascension d’un 7000 fut mise en doute pendant des décennies: on estimait que c’était simplement impossible. Dans l’Alpine Journal de 2009, le Suisse Willy Blaser et l’Anglais Glyn Hughes ont pu prouver, grâce à de nouveaux éléments, cette première ascension du Kabru. Ainsi, l’histoire des records d’altitude en alpinisme a dû être corrigée.

Feedback