Le ski-alpinisme, une discipline tous niveaux. Amateurs ou élite, l'objectif est le même

Les courses de ski-alpinisme réunissent en général amateurs et élite mondiale, le même jour et sur le même parcours. C' est sans doute ce qui fait l' attrait de ces compétitions!

Un total de 870 randonneuses et randonneurs de tout âge – du skieur-alpiniste de renommée mondiale au skieur du dimanche – ont participé l' an dernier au Trophée des Gastlosen. Comme chaque année, ils ont établi un nouveau record de participation. Les vainqueurs ont parcouru le circuit, qui compte 2200 m de dénivelé positif et négatif, en deux heures et dix minutes. Quant à la dernière équipe, elle a franchi la ligne d' arrivée après six heures et demie de course. Cette année, on pense que la participation dépassera les 900 personnes – hommes et femmes – car le trophée sera en même temps l' épreuve par équipes du Championnat suisse.

Se mesurer à l' élite

« Le Trophée des Gastlosen est une expérience partagée par des personnes qui veulent se mesurer les unes aux autres et atteindre leurs limites personnelles », explique Philippe Perritaz, président du comité d' organisation, lui-même adepte de ski-alpinisme. Il explique que l' attrait de la manifestation vient aussi du fait qu' on y trouve toujours des représentants de l' élite nationale et internationale. Les sportifs amateurs peuvent donc se confronter directement aux meilleurs coureurs du monde.

« Le parcours est le même pour tout le monde. Le terrain est sécurisé et le paysage, idyllique. Ces conditions sont très appréciées des personnes qui ont peu d' expérience de la randonnée à ski. C' est un peu notre formule magique », poursuit Philippe Perritaz. Depuis la première édition du Trophée des Gastlosen, il y a 15 ans, le ski-alpinisme a connu un véritable essor en Suisse. « Lors de la première édition, on comptait environ 300 participants. Aujourd'hui, nous sommes obligés d' envisager une restriction du nombre de coureurs. » Selon Philippe Perritaz, le nombre important des participants crée des défis en termes d' organisation: « Nous nous voyons comme une manifestation populaire et souhaitons permettre à un maximum de gens de faire l' expérience de ces paysages magnifiques et de leurs propres capacités », explique-t-il. Cet attrait explique sans doute aussi la multiplication de l' offre dans ce domaine.

La joie de vivre à l' état pur

Lors de la compétition Pizol Altiski, en Suisse alémanique, les élites et les masses se confrontent également sur le même terrain. Cette course individuelle, qui a lieu à l' est de la Suisse, près de Sargans, a vu le jour il y a cinq ans. « Notre idéal est de concilier performance et joie de vivre. On se bat pour obtenir le meilleur temps, et chaque seconde peut faire la différence », raconte Alexander Hug, membre du Swiss Team et de l' équipe organisatrice. La légendaire course de la Pierra Menta, en Savoie, déplace chaque année des centaines de spectateurs qui montent à peaux de phoques pour le Grand Mont, où ils encouragent les coureurs Photo: Daniel K alber er

Feedback