Le yéti était une avalanche

Une avalanche serait à l’origine de la mort mystérieuse, il y a 60 ans, de neuf randonneurs russes dans l’Oural. C’est l’explication proposée en janvier par les chercheurs suisses Johan Gaume (EPFL) et Alexander Puzrin (ETHZ) dans la revue Communications Earth and Environment. Ce drame jamais élucidé était devenu un mythe en Russie. En février 1959, cinq cadavres avaient été découverts près de leur tente très endommagée. Les quatre autres avaient été retrouvés plus tard dans un ravin en contrebas, sous une épaisse couche de neige. Plusieurs présentaient des fractures à la poitrine et au crâne. Face à l’inexplicable, les autorités soviétiques avaient conclu à l’intervention d’une «force irrésistible», ouvrant la voie à des thèses aussi farfelues que celle de l’attaque d’un yéti. Emise en 2019 après la réouverture de l’enquête, la thèse de l’avalanche est désormais étayée par la démonstration des deux scientifiques. En faisant une coupe dans la pente pour y installer leur campement, les futures victimes ont rendu possible le déclenchement d’une avalanche de plaque malgré la faible déclivité, selon les chercheurs. Une importante accumulation de neige en amont causée par de forts vents descendants durant la nuit pourrait expliquer la rupture survenue des heures plus tard. Plus d’infos sur actu.epfl.ch/news/quand-la-science-permet-d-explorer-un-mystere-russ/

Feedback