Maintenant plus que jamais!

Les statistiques de l’année écoulée (voir page 50) démontrent de manière saisissante que ce sont les conditions météorologiques et les conditions de courses qui sont à l’origine d’une bonne ou d’une mauvaise saison pour les cabanes. Lorsque MétéoSuisse déplore l’été le moins ensoleillé depuis le début des mesures (1864!), cela se répercute aussi directement sur le nombre de nuitées. 2014 affiche en conséquence une perte de l’ordre de 6% et s’avère l’une des plus difficiles de ces douze dernières années pour les cabanes.

On peut certes soutenir que la dépendance météorologique a depuis toujours déterminé la marche des affaires en cabane et que les gardiens, les sections et l’Association centrale ont appris à la gérer. Cependant, dans la plupart des cabanes à moindre rendement, les frais ne peuvent pratiquement plus être réduits, ni même contourner les directives officielles. Les visites en cabane des inspecteurs du Contrôle des denrées alimentaires, des responsables de la Protection incendie et des contrôleurs de la Convention collective de travail pour l’hôtellerie-restauration suisse (CCNT) vont croissantes. Ce qui engendre immanquablement des frais et des investissements accrus.

Heureusement, les clients se montrent généreux et aiment se faire choyer par les équipes des cabanes. Mais cela s’arrête là. La suppression du taux plancher de l’euro représente de fait aussi un défi pour les cabanes, et ceci pas uniquement pour celles situées dans les zones frontières ou à haute fréquentation étrangère. Les clients issus de la zone euro constituent près d’un tiers des hôtes des cabanes. Cet été, ils vont peut-être réfléchir à deux fois avant de dépenser leurs euros en Suisse. Notre rapport qualité/prix s’invite ainsi dans la vitrine des destinations alpines. Par ailleurs, le taux de change élevé du franc suisse et des offres alléchantes ont déjà attiré avant le 15 janvier un nombre croissant de Suisses à l’étranger.

Comme chacun sait, il est illusoire de vouloir retenir les voyageurs. Malgré tout, j’en appelle à vous, chers membres, comités de sections et chefs de courses: en 2015 plus que jamais, fréquentez nos cabanes, grimpez au sommet de nos montagnes et profitez pleinement des offres de vacances en Suisse. Quant aux responsables de cabanes, je leur recommande d’affronter ce défi non avec des adaptations de prix, mais avec des plus-values innovantes et, où cela s’avère nécessaire, des améliorations qualitatives. Plein succès à tous!

Feedback