Mise à ban du jardin d'escalade du lac de Seeberg

.a posta dei lettori

Mise à ban

du jardin d' escalade

du lac de Seeberg

Diemtigtal ( Oberland bernois ), CN 1:25 000 Boltigen ( N° 1226 ) Printemps 1998: l' Inspection bernoise de la protection de la nature interdit l' escalade dans le petit jardin situé à 150 mètres environ au-dessus du lac de Seeberg, but d' excursion très populaire. La raison invoquée est que l' activité des grimpeurs autour de ce plan d' eau, en fin de semaine surtout, dérange la faune.

Permettez-moi de faire quelques remarques à ce propos.

Des centaines de visiteurs se pressent autour de ce lac chaque week-end pour se promener, pique-niquer, jouer du cor des Alpes ou apprécier tout simplement ce magnifique endroit. Au printemps, et plus rarement en automne, l' armée utilise toute la région dominant le lac de Seeberg pour ses exercices de tir. On a même dessiné des silhouettes de chars d' as sur les falaises environnantes, précisément là où la grimpe est interdite aujourd'hui, et on les a probablement utilisées comme cibles. En mai dernier, lors d' une excursion à ski, j' ai même constaté, sur la glace fondante du lac, une douzaine d' im que je crois dus à des grenades à main. On pourrait encore allonger la liste!

Il semble extrêmement bizarre que l' Inspection de la protection de la nature s' oppose de toute son autorité à quelques grimpeurs s' exerçant sur un rocher de 20x80 mètres alors qu' elle ferme les yeux sur toutes les autres activités. De plus, il est peu plausible d' affirmer que les animaux sauvages sont indifférents au vacarme des tirs et sont dérangés par les exclamations de joie des grimpeurs.

Je m' étonne que personne n' ait pris ouvertement la défense de l' es ou ne se soit engagé à trouver un compromis avec l' Inspection de la protection de la nature.

Je prie le CAS de se mobiliser en faveur de ce jardin d' escalade. Parce qu' il est difficile de comprendre et d' accepter une telle décision!

Res Furrer, Spiezwiler ( trad. ) m

.eserbriefe

Feedback