Mont-Blanc, une montagne qui mérite le respect (Le -)

A propos de « Drames au Mont-Blanc », Les Alpes 12/98 L' ascension du Mont-Blanc, par la voie normale du refuge du Goûter, n' est techniquement pas difficile mais demande, même si l'on est accompagné d' un guide, beaucoup d' attention, surtout à la montée. A peine a-t-on relâché son attention que survient l' accident, comme le démontrent les drames qui se sont trop souvent passés l' année dernière. Les médias ont alors parlé d' une montagne très dangereuse. Le Mont-Blanc, comme toutes les autres montagnes, n' est pas dangereux. C' est une majorité des gens qui le gravissent - les 70%, je pense - qui font grimper les facteurs de danger.

J' étais à ce moment1 dans la région du Mont-Blanc en compagnie de deux collègues et d' un groupe de clients. Des quelque deux cent cinquante alpinistes qui gravirent le sommet par la voie normale, deux tiers, au vu de leurs compétences et de leur expérience, n' avaient rien a y faire. Contrairement à ce que les médias ont annoncé, les conditions du mardi au samedi étaient idéales. Les huit personnes, qui ont perdu la vie entre dimanche et lundi, avaient poursuivi leur ascension malgré les avertissements répétés.

Le Mont-Blanc est un sommet élevé exigeant. Je le gravis toujours avec le plus profond respect. Je trouve que ce respect manque à une foule d' alpi épuisés et, souvent également, dans les articles qui paraissent à son sujet.

Ueli Hauswirth, guide de montagne, Gstaad ( trad.août 1998. La red.

»écuritf, médecine, luvetage

Sicurezza, medicina, soccorso in montagna

Sicherheit, Medizin, iettungswesen

Feedback