Nous avons des cabanes, utilisons-les!

« Après un beau voyage en train par AIbula, nous avons rejoint le logement prévu, le confortable Sporthotel de Pontresina, qui allait nous servir de camp de base pour cinq courses à ski inoubliables. »

Cette phrase n' est pas tirée d' un rapport du groupe sportif de l' entreprise XY, mais bien du rapport de course d' une section CAS située en plaine-et ce n' est pas un cas isolé. On trouve dans les nouvelles diffusées par les sections nombre de faits analogues, ce qui montre qu' il y a un monde entre notre idéal de cabanes CAS bien fréquentées et leur utilisation réelle.

Dans l' opinion publique, aucune institution n' est davantage liée à l' image du CAS que ses 152 cabanes et bivouacs, construits et administrés par lui, accessibles à tout un chacun. Or depuis quelques années, le nombre de nuitées dans les cabanes CAS diminue lentement mais régulièrement. Les raisons en sont multiples. Par exemple, le fait que de nombreux amateurs de montagne ne descendent plus dans des cabanes CAS, mais dans de confortables pensions ou hôtels pour sportifs qui sont facilement accessibles et souvent avantageux.

Un vent nouveau dans le programme des courses L' Association Centrale n' a pas toujours accordé une attention suffisante au recul du nombre des nuitées dans ses cabanes. Ainsi, dans le programme des courses de 1996 et 1997, 19% seulement des nuitées étaient prévues dans des cabanes CAS. En 1998, on arrivait au chiffre de 28%. Dans le nouveau programme des courses 2001, ce chiffre augmente encore pour atteindre 34%, soit 3500 nuitées. Ce résultat a été obtenu grâce à la condition posée aux prestataires par la commission des courses, sous la Afin que nos cabanes soient à nouveau plus fréquentées, d' un accueil amical et administrées avec succès, nous, du CAS, devons fournir des direction d' Elisabeth Zingg: les semaines de courses qui prévoient un logement dans les cabanes CAS ont la préférence.

Un coup d' œil sur le programme des différentes sections permet de voir qu' elles pourraient elles aussi utiliser les cabanes bien davantage pour leurs activités. On voit bien le rôle que peuvent jouer les sections par rapport à l' utilisation des cabanes en lisant les chiffres suivants: si chacune de nos 100 sections ( en chiffres ronds ) organisait 4 semaines de courses par an avec 10 participants logeant dans des cabanes, cela donnerait 280000 nuitées. Et si chaque section organisait deux courses par mois, le week-end, dans des cabanes avec 10 participants, la statistique des cabanes augmenterait de 24000 nuitées.

Prendre des mesures pour améliorer l' exploitation En regard des millions de francs d' investissements consentis chaque année par les sections et l' Association Centrale pour l' entretien et la rénovation des cabanes, on se dit que l' administration de ces cabanes a besoin elle aussi d' améliorations. C' est pourquoi, le Comité Central a proposé à la Conférence des Présidents de nommer un responsable des cabanes au secrétariat administratif. Sa tâche sera d' améliorer le marketing des cabanes, en collaboration avec la commission des cabanes, de former une centrale qui s' occupera de toutes les questions d' exploitation des cabanes et d' organiser les cours pour la formation de base et la formation continue des gardiens de cabane et des préposés aux cabanes.

efforts à plusieurs niveaux; la cabane de Sewen, dans laquelle s' est réunie dernièrement la commission des cabanes du comité central Une autre mesure aura certainement un effet positif sur la fréquentation des cabanes: le billet à tarif réduit valable deux jours sur tous les transports publics, annoncé dans le cadre de la campagne pour la mobilité ( cf. Les Alpes 9/2000 ).

Merci aux donateurs Indépendamment du nombre d' utilisateurs des cabanes, l' action de recherche de fonds pour les cabanes lancée en 1998 et répétée avec succès en été 2000 a permis d' alimenter le fonds des cabanes de la caisse centrale. C' est parce que les cabanes ont une grande importance pour de nombreux membres du CAS que les dons ont été si généreux et je tiens à remercier ici comme il se doit tous les donateurs au nom de la commission des cabanes.

Unissons nos efforts A tous les niveaux du CAS, il s' agit de faire de grands efforts pour que nos cabanes soient mieux fréquentées, mieux « gardiennées » et administrées plus économiquement. En-courageons une bonne collaboration entre le Comité Central, les commissions, les sections et les gardiens de cabane. Ce n' est que de cette façon que les conditions seront réunies pour que nous, Club Alpin Suisse, puissions continuer à offrir à l' avenir, avec une fierté légitime, notre réseau attractif de refuges de montagne à tous les alpinistes et à tous les randonneurs.

Feedback