Otto von Allmen. Une haute distinction pour un sauveteur alpin du CAS | Club Alpin Suisse CAS

Otto von Allmen. Une haute distinction pour un sauveteur alpin du CAS

Une haute distinction pour un sauveteur alpin du CAS

La médaille « Premio Internationale Solidarietà Alpina – Targa d' Argen » a été remise fin septembre 2002 à Otto von Allmen, spécialiste du sauvetage du CAS. C' est le troisième Suisse – et le premier sauveteur du CAS – à être récompensé par cette distinction internationale.

L' amour de la montagne d' Otto von Allmen est né pendant son enfance, lorsque petit garçon il passa de nombreux étés sur les alpages. Ce fut par hasard qu' il découvrit l' alpinisme, un sport qu' il pratiqua dès lors avec enthousiasme et engagement. Les parois de calcaire et de granite de sa région, ainsi que les impressionnantes façades nord du Cervin, de l' Eiger et des Grandes Jorasses n' eurent bientôt plus de secrets pour lui.

Le pas vers le sauvetage alpin Sa formation de guide de montagne le poussa à s' intéresser aux activités de sauvetage du CAS. Déjà comme aspirant guide, il représenta le poste de secours de Kiental-Suldtal à des cours de sauvetage. En 1972/73, il profita d' un voyage autour du monde pour mettre en pratique ses talents de guide de montagne en Nouvel-le-Zélande et participa à divers sauvetages. Après sa formation à l' école de police, il exerça son métier à Meiringen, au poste de secours du CAS d' Oberhasli.

Elève, instructeur et chef de sauvetage Otto von Allmen a occupé diverses fonctions dans le sauvetage alpin: en tant que participant à des cours pour conducteurs de chiens de catastrophe, des cours de perfectionnement et des cours de sauvetage aérien, il acquit le savoir et l' expé indispensables pour un sauveteur de montagne. Instructeur de talent, il enseigna et dirigea plusieurs cours techniques à un niveau national. Partisan de la mise en pratique de nouvelles méthodes, il s' engagea avec conviction, par exemple, pour l' introduction de nouvelles techniques en matière de sauvetage en hélicoptère. Seize années durant, Otto von Allmen œuvra comme chef de sauvetage et responsable de mission à son poste hautement périlleux. Aujourd'hui, il se consacre à la formation de la relève dans son domaine.

Plus de 250 engagements Otto von Allmen participa à plus de 250 sauvetages en tant que sauveteur et chef de mission. Et même si sa modestie naturelle le pousse à affirmer que le travail de l' ensemble du groupe est décisif, son engagement personnel a permis de venir en aide à temps à beaucoup d' individus et de leur sauver la vie. Sa mission la plus périlleuse remonte au mois de mai 1990, lorsqu' il dirigea la colonne de secours à la suite d' une avalanche dans la région d' Urbachtal, qui causa la mort de tout un groupe de randonneurs à skis. Il écrit à ce sujet: « La catastrophe de Gauli m' a montré encore une fois qu' il faut accepter le destin sans essayer de le comprendre. Les années passent et je lance toujours un regard depuis Oberhasli en direction de Gauli. Plus rien ne rappelle ce tragique accident. Il restera néanmoins à jamais gravé dans ma mémoire. »

Une distinction prestigieuse Le « Premio Internationale Solidarietà Alpina – Targa d' Argento », créé en 1972, récompense et reconnaît les engagements exceptionnels des sauveteurs de montagne. Bruno Jelk, chef du sauvetage de Zermatt, et Sigi Stangier, pilote de la Rega, reçurent cette distinction en 1989 et 1993 respectivement. Cette année, cette distinction honore un troisième Suisse, un homme qui, dans le cadre du sauvetage alpin du CAS, s' est engagé avec abnégation pendant de longues années pour le sauvetage de ses semblables en détresse à la montagne. a

Feedback