Ovomaltine et sac de couchage

Dans la partie «chronique» des «Alpes», c’est par un ­article de six petites lignes qu’on a rapporté l’un des plus grands succès de ­l’année 1938 en alpinisme, à savoir la première as­cension de la face nord de l’Eiger. Celle-ci avait été réussie entre le 21/22 et le 24 juilletpar Anderl ­Heckmair, Ludwig Vörg, Fritz Kasparek et Heinrich Harrer. L’entreprise ­Wander AG a fourni un contrepoint à cette maigre note de la part des «Alpes»: dans la partie publicitaire de la revue, on trouve une page entière de publicité pour la célèbre Ovomaltine. On peut y lire un extrait du journal nazi Illustrierter Beobachter, selon lequel cette boisson aurait fourni d’aussi bons services que le sac de couchage lors des bivouacs dans la paroi.

Quoi qu’il en soit, même minime, «Les Alpes» ont consacré un article à la ­première ascension de la face nord de l’Eiger, un ­privilège dont a été privée la première ascension du ­pilier Walker aux Grandes ­Jorasses en août 1938, ­historique elle aussi. Pas une ligne non plus pour la première de la face nord des Courtes le 31 juillet 1938 par les Suisses C. Cornaz et R. Mathey.