Parc Adula rejeté

Le premier projet de nouveau parc national suisse a échoué. Seules 9 des 17 communes grisonnes et tessinoises sur le territoire desquelles se serait étendu le Parc Adula se sont prononcées le 27 novembre en sa faveur. L’assentiment de 13 communes aurait été nécessaire pour que le parc voie le jour.

Lors de la mise en consultation, le CAS avait critiqué la suppression d’itinéraires alpins d’été. «Cette décision sans appel dans les urnes doit être un signe que l’accès limité à la zone centrale et que les conditions-cadres générales rigides allaient trop loin aux yeux des communes», déclare René Michel, chef du domaine Environnement au Comité central. Et de poursuivre que cet échec est regrettable, car le CAS salue de manière générale les parcs qu’il considère comme des instruments favorisant le tourisme doux. Il espère désormais que les responsables du second projet de parc national dans la région de Locarno limitent aussi peu que possible son accès.

Feedback