Parlement suisse du sport (Première assemblée du-)

II notiziario delle ALPI

Situation du sport suisse

L' importance que revêt cette première assemblée du Parlement du sport suisse5 était soulignée par la présence des conseillers fédéraux Dreifuss et Ogi, ainsi que de l' ancien conseiller fédéral et membre d' hon de l' AOS Georges-André Chevallaz.

Dans son allocution d' introduction, René Burkhalter, président de TAOS, a pu dresser un bilan réjouissant de l' année écoulée, aussi bien dans le domaine du sport de pointe ( 93 médailles récoltées lors de rencontres internationales ) que dans celui du sport populaire. Il a en particulier insisté sur l' importance de la campagne « Allez hop !» lancée avec les compagnies d' assurance maladie, qui a permis jusqu' ici de former 563 moniteurs et d' organiser 375 cours auxquels ont participé près de 5000 personnes.

Pour sa part, François Carrard, directeur général du Comité international olympique, a rappelé le rôle clé que joue le sport pour l' image de notre pays. C' est ainsi, par exemple, que les succès retentissants de Martina Hingis et plus encore la récente victoire de Franziska Rochat-Moser au Marathon de New York sont des contrepoids positifs à l' image néga-

tLPEN-Nachrichten

Première assemblée du Parlement suisse du sport

Le 8 novembre 1997, les délégués des 81 clubs sportifs composant l' Association olympique suisse ( AOS ) se sont réunis à la Maison du sport, à Berne. Outre la liquidation des affaires habituelles, il s' agissait pour eux de faire le point après un an tout juste d' existence de l' AOS et de traiter du développement à venir et de la promotion du sport de pointe et du sport populaire en Suisse. Ils ont par ailleurs débattu de la candidature aux Jeux olympiques de 2006.

L' AOS est l' organe faîtier du sport suisse de droit privé et elle est née1de la fusion de l' ASS2, du COS3 et du CNSE4. Le CAS en est membre mais, à l' instar de tous les autres clubs ne représentant pas des disciplines olympiques, il n' y jouit pas du droit de vote pour les affaires concernant les domaines olympiques.

Les délégués des fédérations sportives réunis à l' oc de la première assemblée du Parlement du sport, à la Maison du sport ( 8.11.97 ) tive de la Suisse véhiculée ces derniers temps par les médias américains.

En Suisse même, l' AOS s' est fait sa place dans le monde du sport, de la politique et de l' économie plus rapidement qu' on ne s' y attendait. En une année d' existence, elle s' est non seulement organisée en fonction des nouvelles structures qui sont les siennes, mais elle s' est attaquée à des tâches primordiales pour le sport. Parmi celles-ci, citons la question fiscale. Il s' agit d' une part de la TVA, domaine dans lequel le nouveau projet de loi laisse augurer, sur certains points, des compromis de la part du législateur fédéral. Cependant, de nouveaux problèmes ne cessent de surgir du fait que les cantons se mettent à refuser aux fédérations et clubs sportifs le statut d' utilité publique et à imposer leurs revenus et leur fortune au tarif des personnes morales.

Candidature olympique « Sion 2006 Switzerland » et Expo 2001 L' approbation des Valaisans en vote populaire ( 67 % de oui ) et le large appui assuré par le comité national de soutien présidé par le' Cf Les Alpes 1/97, p. 12.; Association suisse du sport.

3 Comité olympique suisse.

4 Comité national pour le sport d' élite.

5 La prochaine assemblée du Parlement du sport est fixée au 14 novembre 1998.

La conseillère fédérale Ruth Dreifuss, nouveau membre d' honneur de l' AOS, lors de l' allocution qu' elle a adressée au Parlement du sport. A gauche, le président de l' AOS, René Burkhalter.

conseiller fédéral Adolf Ogi constituent une bonne base de départ pour la candidature olympique « Sion 2006 Switzerland ». Celle-ci doit être déposée au CIO, à Lausanne, jusqu' au 1er " février 1998, signée par l' AOS et le président de la ville candidate. Il s' agissait donc pour le Parlement du sport de se prononcer sur cette question, ce qu' il a fait en approuvant le projet à l' unanimité.

Le Parlement a également reçu des informations sur la présence du sport à l' Expo 2001. Un groupe de travail est en train d' élaborer le cadre dans lequel les fédérations sportives pourront présenter leurs projets.

Changement à la Commission fédérale du sport Après de nombreuses années d' ac, Heidi-Jacqueline Haussener, la dynamique présidente de la commission fédérale du sport, se retire. Elle est remplacée par Hans Höhener, élu par le Parlement du sport en tant que représentant du sport de droit public au conseil exécutif de l' AOS.

Nouveaux membres d' honneur de l' AOS et changement de département Le titre de membre d' honneur de l' AOS a été décerné à la conseillère fédérale Ruth Dreifuss, cheffe du département fédéral ( DFI ) dans lequel le sport était inclus jusqu' ici; à Daniel Plattner, ancien président du COS, à Gustav Engeler, ancien secrétaire général du CAS, et à Hans-Ulrich Schweizer, membre du Conseil exécutif du COS.

Dans son discours, la conseillère fédérale Dreifuss a souligné l' impor du sport pour le bien-être général, constatant que le réseau formé dans notre pays par les associations sportives peut apporter une contribution sociale de poids. Dès 1998, le sport sera intégré au nouveau Département de la défense, de la protection de la population et du sport. Mme Dreifuss ne doute pas qu' il y soit très bien défendu, mais déclare qu' il conservera une place dans ses pensées et son cœur.

eg ( trad.

our l' alpiniste, le skieur t le randonneur

er l' alpinista, lo datore e l' escursionista

ür Skitourenfahrer, Berg-teiger und -wanderer

Feedback