Passagère clandestine. Une incroyable histoire de marmotte

Une incroyable histoire de marmotte

Passagère clandestine

Durant l' une de nos courses, notre voiture était restée quatre jours sur une place de parc un peu au sud d' Arolla. Le dimanche en début d' après, nous sommes rentrés tranquillement chez nous dans le canton de Bâle. La surprise était pour plus tard.

Le jeudi suivant, nous décidons de partir en randonnée dans la région de Kandersteg. En mettant les sacs à dos dans le coffre de la voiture, au garage, je remarque des boulettes de terre d' origine inconnue. A ce moment, ma femme, debout vers l' avant de la voiture, entend un grattement. Je lève le capot et jette un premier coup d' œil – rien. Mais en regardant mieux, nous découvrons une boule de fourrure sous la batterie. Une martre? non – un chat? non plus. Un sif-flement aigu nous fait sursauter: c' est à peine croyable, c' est une marmotte! Cet animal a cherché refuge dans le moteur, a parcouru comme passager clandestin près de 300 km d' Arolla à Aesch, plus quelques petits déplacements les jours suivants. Que faire? Ce n' est pas si simple, car nous devons rapidement abandonner l' idée de la capturer. Au zoo de Bâle, on se montre compréhensif et je me rends là-bas en roulant très prudemment. Le personnel du zoo, fort surpris de voir notre passager clandestin, réussit à faire entrer la marmotte dans une petite cage. Mais l' odyssée n' est pas terminée pour autant, car la demoiselle ne peut pas rester à Bâle. Finalement, un gardien pense à un parc animalier à Riegelsee près de Kandergrund. Il semble que des animaux à moitié apprivoisés se tiennent à proximité de ce parc, en dehors de l' en. Heureusement, nous y trouvons à nouveau un collaborateur coopératif qui va rendre la liberté à « notre » marmotte voyageuse, à présent très vigoureuse, dans un lieu qui lui convient. C' est ainsi qu' elle nous a quittés, accompagnée de nos meilleurs vœux pour sa vie dans son nouvel environnement. a

Hanspeter Buser, Aesch ( BL ) ( trad. )

Feedback