Photographier avec le talent du peintre Portfolio des Alpes de Martin Mägli

A fréquenter la montagne, on est familier de certaines ambiances lumineuses photographiées par Martin Mägli.

Lorsqu’un rai de lumière perce à travers les nuages, lorsque les derniers rayons du soleil vespéral donnent au paysage un teint mordoré, lorsque les couleurs s’intensifient sous la menace d’un ciel d’orage: tout cela, c’est l’ordinaire qui alimente le kitsch. Et pourtant: Mägli réussit à réinterpréter ces scènes pour leur donner un caractère unique et ensorcelant.

Aucun smartphone ne saurait traduire ce que Martin Mägli nous montre ici: de subtils dégradés d’orange et de rose, ou des lueurs presque imperceptibles dans un paysage de neige figé sous les nuages. La comparaison s’impose avec l’Anglais William Turner, ce grand peintre paysager. On voit bien la fascination qu’exerce, chez  l’un et chez l’autre, l’effet de la lumière sur la montagne. Une lumière qui peut chamarrer d’infinies variations de couleurs un simple manteau neigeux ou la paroi d’une montagne.

Pour saisir ces instants magiques, Martin Mägli est prêt à se lever avant l’aurore ou à patienter durant des heures sous un vent glacial. Capter la bonne lumière, c’est d’abord savoir attendre. C’est un art qu’il a visiblement pratiqué de longue date: enseignant de métier, c’est en autodidacte qu’il s’est forgé un savoir-faire de photographe. En 2014 enfin, presque 20 ans après ses débuts, il a fait le choix de l’indépendance. Son attirance pour les montagnes l’a entraîné aux quatre coins de la planète. Il poursuivrait volontiers une carrière de globe-trotter s’il n’était retenu en Suisse par ses attaches familiales. Pour notre plus grand bonheur aussi.

Feedback