Priorité au libre accès

Bien que riche, varié et bien rédigé, je n’aurais certainement jamais commandé le nouveau guide d’escalade Zentralschweizer Voralpen Südwest si j’avais su que certains sites n’ont pas été publiés. Je me suis en fait acheté un bel emballage au contenu édulcoré. «Malgré d’âpres négociations», écrit le CAS, trois secteurs n’ont pas pu être publiés en raison de la protection de la faune. Cela montre de manière exem­plaire où le CAS doit mettre ses priorités: sur le libre accès à la nature. A l’avenir, c’est exactement là-dessus qu’il doit se focaliser. Le CAS doit très clairement se présenter comme un utilisateur. Les négociations doivent être ciblées et conduites fermement. Les protecteurs de la nature, de la faune et les écolos sont en nombre suffisant et parfaitement organisés.

Prise de position de Philippe Wäger, responsable Sport et Environnement au CAS

La vérification de la compatibilité avec le respect de la nature des guides d’escalade du CAS doit d’une part permettre de faire figurer les dispositions en vigueur (p. ex. les interdictions de grimper négociées localement). Elle offre d’autre part la possibilité de minimiser préventivement les conflits avec la protection de la nature, en particulier lorsque les conflits potentiels sont élevés et que l’intérêt en termes de sports de montagne est limité. Concernant le cas de non-publication évoqué, il s’agit de petits secteurs comprenant chacun peu de voies, dont l’utilisation à ce jour ne nuit presque pas, mais qu’une intensification rendrait inopportune pour des raisons de protection de la faune. Avec ses 1299 voies dans 68 sites, ce guide d’escalade offre encore une large palette de possibilités d’escalade dans la région.

Feedback