Randonnée à ski dans les Hautes Tatras. La haute montagne en format de poche

La haute montagne en format de poche

Randonnée à ski dans les Hautes Tatras

L' arc alpin est prolongé à l' est par les Carpates, une chaîne de montagnes de 1300 km de long dont les sommets les plus élevés se trouvent dans les Hautes Tatras. Et même si la région culmine à moins de 2700 m, elle est de caractère alpin et représente une destination idéale pour les randonnées à ski au printemps.

L' arc des Carpates commence près de Vienne et Bratislava et prend fin à la Porta Orientalis, les Portes de Fer, en Roumanie. La crête principale des Hautes Tatras, la « plus petite chaîne de haute montagne du monde », s' étend sur 26 km seulement. On y prend conscience de l' aspect relatif de l' altitude: le plus haut sommet, le Gerlachovsky´ sˇtít ( Pointe Gerlachovka ), s' élève à 2654 m. Néanmoins, on y trouve des traits caractéristiques de la haute montagne et à cause d' un climat très rude, la forêt s' arrête à 1500 m d' altitude, c.à-d. environ 500 m plus bas qu' en Suisse.

Les multiples visages des Hautes Tatras

Les Hautes Tatras se trouvent aux trois quarts en Slovaquie, le dernier quart se situe en Pologne. En 1949 déjà, on créa le Parc national des Tatras ( TANAP ), faisant de toute la région une réserve naturelle. Les Hautes Tatras, un massif cristallin formé surtout de granit, sont prolongées par la crête des Tatras occidentales, dont les sommets sont en moyenne 300 m plus bas. A l' est, à angle droit avec les Hautes Tatras, s' étend un massif calcaire plus jeune, les Belianske Tatras. La faune et la flore sont en partie comparables à celles des Alpes mais les ours et les loups sont plus nombreux. Au sud des Hautes Tatras, au-delà d' une vaste plaine, on discerne les courbes des Basses Tatras, dont les sommets peu escarpés, enneigés en hiver, s' élèvent à 2000 m environ. Les Hautes Tatras sont la région des Carpates dans laquelle le tourisme est le plus développé. En particulier, les localités slovaques de Poprad, Stary´ Smokovec, Sˇtrbské Pleso et Tatranská Lomnica, ainsi que Zakopane, en Pologne, disposent d' infrastructures touristiques étendues.

S' acclimater au « Patria »

C' est au départ de Stary´ Smokovec, à près de 1000 m, en Slovaquie, que nous comptons faire une semaine de randonnée. Les cartes au 1: 25 000 sont tout à fait correctes; par contre, il n' existe pas de guide des courses à ski en français. Nous nous renseignons donc auprès Photo: Gion Patz en Photo: Mar co Ronchetti d' un guide local qui nous fournit les informations nécessaires pour des courses à la journée et une haute route de six jours. Pour nous acclimater, nous montons sur le « Patria », 2203 m, au départ de Sˇtrbské Pleso. Lorsque nous entamons l' ascension, il neige. Au-dessus de la forêt, nous nous trouvons en terrain ouvert et c' est par une pente abrupte couverte de neige soufflée que nous atteignons le sommet. La vue laisse à désirer: seuls de rares sommets émergent du brouillard. Une déception compensée par de la neige poudreuse dans la dernière partie de la descente.

La plus haute montagne de Pologne: le Rysy

Le lendemain, il fait à nouveau mauvais et les températures sont dignes de la Sibérie; nous en profitons pour nous rendre aux bains thermaux de Poprad. Le jour suivant, le ciel se montre enfin plus clément. Nous nous attaquons au Rysy, 2499 m, plus haut sommet de Pologne, marquant la frontière avec la Slovaquie. Sur de vieilles cartes, on trouve encore l' ancien nom allemand « Meer-augspitze ». Nous commençons à plat le long d' un sentier d' été qui traverse un paysage enneigé. C' est en montant vers le lac de montagne de Zabie Pleso que nous apercevons le sommet. Un raidillon que nous passons à pied, skis sur le sac: le piolet et les crampons s' avèrent indispensables. Nous passons près de la Chata pod Rysmi, le refuge le plus élevé des Tatras, qui est fermé en hiver. Après 5 h 1 / 2 de montée, nous arrivons au sommet et découvrons un panorama époustouflant: au nord-ouest, le lac de Morskie Oko, derrière lequel s' étend la plaine polonaise, à l' ouest, les cimes enneigées des Tatras occidentales et au sud, en direction de la Hongrie, les Basses Tatras, également enneigées à cette saison. Au premier plan se dressent les points culminants des Hautes Tatras: Cˇesky´ sˇtít, Vysoká et Ganok, sans oublier le plus haut sommet de cette chaîne, le Stary´ Smokovec, la station thermale d' altitude la plus ancienne des Tatras, est aussi un point de départ idéal pour explorer les montagnes au centre des Hautes Tatras Il n' y a pas si longtemps, Stary´ Smokovec se trouvait au cœur d' une épaisse forêt de conifères. Le 19 novembre 2004, un ouragan s' abattit sur la région, détruisant plus du quart de cette forêt en quatre heures. Dans une zone longue de 50 km et large de 5 km, des sapins furent brisés comme des allumettes ou arrachés à la racine et emportés par le vent En montant vers le Rysy, cap sur le lac de Zabie Pleso. A l' arrière, la chaîne des Monts Satan Photo: Gion Patzen Gerlachovsky´ sˇtít avec ses 2655 m. Un grand panneau bleu marqué « Rzeczpos-polita Polska » nous rappelle que nous nous trouvons à la frontière.

En conclusion, le Svisˇtovy´ sˇtít

Le Svisˇtovy´ sˇtít, 2382 m, est notre dernier sommet. De Stary´ Smokovec, nous prenons un funiculaire qui nous amène dans le domaine skiable de Hrebienok et suivons le chemin d' été en traversée qu' à la cabane Rainerova, une construction pittoresque qui disparaît presque dans la neige. Nous traversons le Velká Studená dolina, débouchons sur le plateau du lac Ladové Pleso et contournons la crête de Svistovy chrbat pour aboutir dans une vallée ombragée ( Diva kotlina ). La montée jusqu' au sommet est très jolie, mais nous devons laisser des distances de délestage, car les pentes raides du Vysoká sont chargées de neige soufflée et le risque d' avalanche est évident. Une dernière pente et nous voici au sommet. Avant de descendre à la Zbojnícka chata, la « cabane des voleurs », nous jetons un ultime coup d' œil sur cette région splendide. Dovidenia Vysoké Tatry´: au revoir, Tatras, et à bientôta Pius Furger, Masein ( trad. ) Au sud du Rysy, la vue s' étend sur la plaine avec, dans le fond, les Basses Tatras Photos: Pius Fur ger Renseignements généraux Transports: en train jusqu' à Poprad via Vienne/Bratislava, petit train jusqu' à Stary´ Smokovec. Variante: en avion de Zurich à Kos˘ice, d' où l'on prend le train pour Poprad. Dans les Tatras, liaison ferroviaire toutes les heures entre S˘trbské Pleso et Tatranská Lomnica. Informations touristiques: sur Internet: www.tatry.sk ( anglais/allemand ) et www.vysoketatry.com ( anglais/alle-mand/français ) Guides de montagne: www.tanap.sk/ bergfuhrer/index.html ( anglais/alle-mand ) Cartes: carte de randonnées « Vysoké Tatry´ » 1: 25 000; pas de guide des randonnées en français Parc national de TANAP: il est indispensable de respecter les indications données sur www.tanap.info ( anglais ) et www.tanap.sk/ths ( anglais/allemand ). Sauvetage: www.tanap.sk/ths ( anglais/ allemand ) Meilleure période de l' année: mars/avril Haute route: une description de chaque étape est disponible en allemand auprès de l' auteur de cet article: piusfurger(at)freesurf.ch Depuis 1949, l' ensemble des Hautes Tatras est regroupé dans une réserve naturelle. En conséquence, à toutes les saisons, alpinistes et randonneurs n' ont accès qu' à certaines zones Svis˘tovy´ s˘tít, à quelques mètres du sommet. Au fond, les Vychodna Vysoká Le Svis˘tovy´ s˘tít par beau temps. Au fond, le Gerlachovsky´ s˘tít domine ce panorama impressionnant Photo: Gion Patz en Vue du Rysy sur le Gerla-chovsky´ s˘tít, le Ganok et le C˘esesky´ s˘tít ( de g. à d. ) Au sommet du Gald-høppigen, le toit de la Scandinavie. Le massif du Jotunheimen porte les cicatrices des dernières glaciations Photos: Julien Vallet

Feedback