Randonnée à skis contre ski de piste

L’Uranais Max Oechslin, rédacteur germanophone aux «Alpes» de 1941 à 1965, n’a manqué aucune occasion de plaider pour la distinction entre alpinisme et sport. C’est notamment le cas dans l’édition de février 1945, dans la rubrique «Chronique du C.A.S et renseignements divers». Max Oechslin a interprété le dessin de Willi Mayer repris du livre de présence de la section CAS Gotthard comme «une contribution à la question de la randonnée à skis et du ski de piste». Et de continuer: «A chacun d’oser le prochain commentaire.» C’est ce que nous continuons bien sûr à faire. Moins pour savoir quel mode de ski préférer que pour se demander pourquoi le randonneur, lorsqu’il voit la charmante skieuse, semble rougir... En tout cas, il est dommage que cette chronique, qui paraissait tous les mois de 1925 à 1996 comme cahier séparé et formait une première partie magnifiquement illustrée des «Alpes», n’ait pas encore été scannée pour être rendue accessible en version numérique.

Feedback