Rééquipement et ouverture. Un nouveau service offert aux sections

Un nouveau service offert aux sections

Rééquipement et ouverture

Les voies d' escalade de la catégorie « plaisir » se sont multipliées au cours des dernières décennies. Elles prennent une place importante dans les activités de nombreuses sections. A l' heure qu' il est, un rééquipement s' impose pour un nombre croissant d' entre elles, et parfois pour des secteurs entiers. Le rôle du groupe de travail Rééquipementouverture ( R&O ) 1 du CAS est d' of un certain soutien aux sections dans cette entreprise.

Le groupe de travail R&O propose ses services aux sections du CAS: il soutient leurs initiatives en faveur des voies abordables pour un large public, par exemple dans les secteurs d' escalade proches des cabanes du CAS. Les représentants régionaux du groupe de travail prennent connaissance des projets existants et procèdent à un premier examen. Les projets soumis doivent être signés par la présidente ou le président de la section.

Services offerts et limitations

Les activités du groupe de travail sont en train de se mettre en place: les premiers projets ont démarré cette année. Pour l' instant, son budget est doté de 20 000 francs par an, une somme relativement modeste qui doit couvrir également les frais de formation. Le groupe de travail sera donc contraint de procéder à une sélection parmi les projets soumis, sur la base de critères établis au préalable. Pour les projets retenus, il fournira le matériel nécessaire ( à l' excep des machines ). Ce matériel a été sélectionné au terme d' une procédure d' évaluation. Les documents destinés au dépôt d' un projet sont disponibles auprès des représentants régionaux ou du Secrétariat administratif 2. La participation active des sections est souhaitée. Pour les projets de grande envergure, une section ou un groupe de sections peut s' adresser directement au responsable régional compétent.

Terrain alpin

Il n' est pas encore clairement défini dans quelle mesure le groupe de travail pourra participer à la sécurisation d' itinéraires alpins, y compris les voies d' approche et de descente. Ces travaux sont réalisés, pour l' essentiel, par les associations locales de guides de montagne et les sections du CAS. Plusieurs acteurs ont demandé que le CAS s' y implique.

1 Le groupe de travail R&O est une instance de la commission Sports de montagne & jeunesse. Il se compose pour l' essentiel de cinq représentants régionaux, d' un responsable des formations, d' un responsable du matériel et d' une responsable de l' environnement. 2 Actuellement, bien que des zones très vastes aient été attribuées à chaque responsable, le groupe de travail ne couvre pas toutes les régions. Les projets concernant le Tessin doivent être envoyés directement au groupe de travail. Les représentants régionaux sont: Markus Burch, burchmarkus@ bluewin.ch ( Suisse centrale, GlarisChristophe Girardin, girardin.devaux(at)bluewin.ch ( arc juras- sienWerner Küng, kueng(at)ainet.ch ( Alpstein, Churfirsten, GrisonsMartin Rebetez, martin@ rebetez.com ( Suisse romande sauf le JuraMartin Stettler, martin.stettler(at)bluewin.ch ( Oberland bernois et parties germanophones du Valais ). Les descriptifs de projets peuvent aussi être envoyés directement au Secrétariat administratif du CAS, case postale, 3000 Berne 23, avec la mention « Projets GdT R&O ». Ils seront transmis au représentant de la région concernée. 3 Les inscriptions ne sont possibles qu' avec l' aval du président de section. Un formulaire est disponible sur l' Extranet du CAS, où l'on trouve également les informations concernant le cours.

Les chevilles autoforeuses à expansion étaient posées à la main. Ce type de matériel ( diamètre 10 mm, et surtout 8 mm ) doit être remplacé systématiquement!

Vieille tige de fer de fabrication « maison ». Tiendra? Tiendra pas? Impossible à dire...

endroits, les relais et les points intermédiaires ont besoin d' être rééquipés ( cf. Les Alpes, 4/1997, p. 48 ss, 3/1998, p. 34 ss et 4/2000, p. 14 ss ) On trouve actuellement, dans des voies très fréquentées, des pitons douteux et nombre de vieux spits, ou de spits récents mais mal posés. A certains Un piton traditionnel. A vue d' œil, même un expert ne peut pas juger de sa fiabilité

Livres/Médias

Libri/Media

Bücher/Medien

Soutien pour les initiatives des sections

Le rôle du groupe de travail n' est pas celui d' une entreprise qui se chargerait de rééquiper des voies, de son propre chef ou sur mandat. Il se borne à aider les sections à réaliser leurs initiatives. C' est pourquoi il organise aussi des formations qui s' adressent aux membres des sections intéressés à rééquiper ou à ouvrir des voies. Un premier cours central d' une journée sera organisé cette année: il aura lieu le samedi 20 octobre à Kandersteg 3.

Collecte d' informations sur les problèmes liés au matériel

Le groupe de travail R&O centralise les informations sur les défaillances du matériel dans les secteurs d' escalade. Il s' in en particulier aux observations faites sur le terrain ( qu' il y ait eu ou non un accident ) au sujet des points d' assu et des relais. Merci d' adresser vos observations à: Club alpin suisse CAS, groupe de travail Rééquipement & ouverture, case postale, 3000 Berne 23, renovation(at)sac-cas.ch ou sanieren(at)sac-cas.ch a Etienne Gross, président du groupe de travail R&O ( trad. ) Pour rééquiper une voie, il faut avoir de l' expérience, savoir évaluer le rocher, être habile de ses mains. Souvent, les points sont placés trop près d' une arête ou d' une fissure parfois à peine visible à l' œil nu Test d' arrachage réalisé par le groupe de travail « Rééquipement & ouverture » Près d' une arête, le rocher peut se briser très facilement sous l' effet d' une charge Photos: Rober t R

Feedback