Réflexions critiques sur l'assainissement des voies

La perceuse est à la mode! Au club d' es de Coire ( CKC ) aussi. Ces dernières années, divers membres se sont engagés en faveur de l' assainissement de voies plus ou moins anciennes, principalement dans la région de Rätikon ainsi que dans diverses écoles d' escalade dans la vallée du Rhin, aux alentours de Coire. Nous nous en sommes alors tenus aux principes discutés auparavant avec le club d' escalade de Rätikon ( KCR ): des relais avec gros anneaux ou, mieux, relier deux points d' assurage par une chaîne, ne percer que les relais intermédiaires les plus importants et ne pas modifier le caractère général de la voie! La louable coutume de contacter auparavant l' ou ou l' ouvreuse de la voie n' a pas toujours pu être respectée! Par contre, tous ceux que l'on a pu joindre jusqu' à présent trouvaient qu' un assainissement de « leur » voie était une bonne idée. Malheureusement, on assiste trop souvent à un perçage – suscité par de bonnes intentions – pratiqué tous azimuts.

En effet, alors que nous étions partis, l' automne passé, avec nos perceuses sous le bras afin d' assainir notre propre voie, quel ne fut pas notre étonnement de trouver, au pilier de Tschingel près de Fläsch, des pitons à expansion en inox flambants neufs. Puis notre surprise se mua rapidement en colère à l' encontre de « l' assainisseur ». La voie que nous avions ouverte dans les années 80, VI+ et AO ( libre VIII– ) avait été fortement modifiée par l' assainissement! Quelques passages doivent maintenant être effectués dans un niveau de difficulté obligatoire beaucoup plus élevé qu' à l' origine. De plus, la voie passe dorénavant à côté de quelques pitons – pourtant exempts de rouille – qui ont été sacrifiés sur l' au de l' assainissement.

L' aspect positif de tout cela, c' est que la voie doit ( peut ), comme autrefois, être assurée avec des coinceurs. Cela devrait d' ailleurs être maintenu tel quel! Par contre, dans la deuxième longueur, grâce à la suppression des pitons originaux – remplacés partiellement par des goujons – il faut maintenant effectuer une distance plus longue sans assurage! L' utili de coinceurs n' est en effet pas possible. Mais, pas de panique, nous avons au moins pu percer un goujon dans notre propre voie! a

Franco Giorgetta, Coire ( trad. )

Feedback