Renouveau imminent au Népal. Effets de la situation politique sur le tourisme himalayen

Renouveau imminent au Népal

Les maoïstes sont sortis vainqueurs des élections qui se sont déroulées en avril au Népal pour désigner l' As constituante. Si ce tournant politique est susceptible d' amener un changement favorable au tourisme himalayen, de nombreux problèmes restent à régler.

Le Népal a élu son Assemblée constituante le 10 avril 2008. L' issue du scrutin est surprenante, puisque les maoïstes, Auréolé de guirlandes après la victoire, Pushpa Kamal Dahal, dit Prachanda, a réintégré les maoïstes dans la vie politique après les en avoir bannis en 1996. Il est, avec son parti, le grand gagnant des élections d' avril Photos: Sailendr a Khar el Les manifestations électorales avaient déjà montré la capacité des maoïstes de mobiliser la population. Tout comme les préparatifs, les élections népalaises se sont déroulées dans un calme relatif La victoire des maoïstes a donné lieu à une grande liesse populaire à Katmandou La pénurie de carburant touche en particulier les villes. On approvisionne au jour le jour, avec les moyens du bord Katmandou, la capitale, est également le centre politique, économique et culturel du pays. La population espère que la nouvelle constitution reposera sur les principes du fédéralisme Photo: Bernhar d Rudolf Banzhaf Photos: Sailendr a Khar el autrefois très impopulaires, en sont les grands gagnants. Considérés longtemps comme un parti « terroriste », ils ont pris les commandes du pays, alors qu' un conflit les avait opposés à l' armée gouvernementale de 2001 et 2006 ( cf. Les Alpes, 3/2007 ). Manifestement, les arguments des royalistes et les démocrates n' ont pas convaincu la population. En outre, les partisans du monarque et le gouvernement du parti du Congrès népalais sont tenus pour responsables d' une stagnation, d' une injustice et d' une corruption qui, au fil des ans, ont creusé un fossé toujours plus profond entre une minorité riche et la population paupérisée des campagnes. Les tâches qui attendent les maoïstes ne sont donc pas des moindres, à commencer par la formation d' un nouveau gouvernement. Pour sa part, l' Assemblée récemment élue a aboli la monarchie. Elle a deux ans pour présenter une constitution au pays. Les minorités ethniques espèrent que la nouvelle loi fondamentale leur permettra de participer plus activement à la politique et à la gestion du pays.

Menaces de sécession et problèmes d' approvisionnement

Cette meilleure intégration est particulièrement nécessaire dans le sud, où se trouve le Teraï, véritable grenier du Népal. Mesurant un tiers de la superficie du pays, cette partie de la plaine du Gange abrite la moitié des 25 millions d' habi qu' il compte. Or elle est secouée par des velléités sécessionnistes depuis quelques mois: s' inspirant des succès remportés par le mouvement de guérilla maoïste, les Madheshi contestent le pouvoir central de Katmandou, exigent davantage de droits et d' autonomie et menacent de faire sécession. L' ancien régime n' a pas été capable de régler ce problème.

Deux autres obstacles se dressent sur le chemin des maoïstes. Le Népal connaît de graves difficultés d' approvisionne. En effet, l' importation de produits pétroliers en provenance d' Inde est fortement restreinte. Par ailleurs, les prix de l' alimentation de base ont subi une hausse de 40 %, ce qui n' améliore pas la situation de la population pauvre.

Tourisme: retour à la normale

Source importante de devises, le tourisme lié au trekking et aux expéditions tend à se normaliser. Entre 2001 et 2006, ce secteur a beaucoup souffert de l' insé ressentie par les touristes en raison de la guerre civile. Ceux-ci ont toutefois commencé à revenir ces dernières années. Depuis la fin des hostilités, des projets routiers interrompus ont été repris, ce qui améliore l' accès aux tradi- Des troubles ont suivi les élections. Depuis avril, le Népal connaît une crise énergétique et est secoué par des vagues de grèves et de protestations tionnelles zones de trekking. Mais comme le tracé de certaines de ces routes sera très proche des parcours de grande randonnée ou se confondra même avec eux, les adeptes des longues marches seront privés de plusieurs tronçons classiques. Il en ira ainsi du fameux itinéraire de l' Annapurna, dont deux parties sont actuellement aménagées en voies carrossables dans les vallées de la Marsyangdi et de la Kali Gandaki.

Si les expéditions n' ont pas trop souffert de la crise maoïste, c' est qu' elles se déroulent nettement au-dessus de la limite des zones habitées et que les aléas politiques ne découragent pas facilement les alpinistes qui se lancent à l' assaut des sommets. En exigeant des tarifs exorbitants, le gouvernement népalais s' est certes fait du tort, mais les équipes n' en continuent pas moins d' affluer pour réaliser les ascensions. Au début du mois de mai, les dirigeants ont annoncé que les expéditions allaient bénéficier d' une baisse des taxes en dehors de la saison principale ( de mars à mai ). La réduction sera de 50 % en automne et de 75 % en été et en hiver. Le Toit du Monde a fait l' objet d' une brève restriction. En effet, les autorités ont interdit l' accès à l' Everest du 1 er au 10 mai en raison du passage de la flamme olympique par la face tibétaine. Fin avril, les Népalais ont arrêté un alpiniste américain qui escaladait ce sommet muni d' un drapeau portant l' inscription « Free Tibet » ( Libérez le Tibet ). L' homme a été frappé d' une interdiction d' exercer toute activité en montagne durant deux ans au Népal. Malgré ces événements, la situation générale semble vouloir s' améliorer pour les alpinistes. Espérons que cette embellie profitera également à la population népalaise et que le pays, considéré comme « pauvre et retardé » par la Banque mondiale, parviendra à se défaire de ce statut. Les conditions ont rarement été aussi bonnes qu' aujourd pour réussir ce pari. a Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee ( trad. ) La vallée de la Kali Gandaki est une entaille profonde qui s' étend du nord au sud entre l' Annapurna I et le Dhaulagiri I. Région de trekking par excellence, elle risque de perdre bientôt de son romantisme si des projets routiers y sont réalisés Après plusieurs années de troubles, le trekking a redémarré en 2007. Ici, quelques adeptes de ce sport au Thorung La ( région de l' Annapurna ) Photos: Christine K opp

Activités jeunesse

Attività dei giovani

Jugend-Infos,Berichte,Aktivitäten

Feedback