Ski-alpinisme au Kosovo Premier Swisscoy Alpine Challenge

La Swisscoy ( Swiss Company, contingent suisse ) a organisé pour les troupes de la KFOR ( Force multinationale de maintien de la paix au Kosovo ) la première compétition de ski-alpinisme avec épreuves de tir, d' escalade et de ski. Dix équipes de plusieurs pays y ont participé; la victoire est revenue à une équipe française.

L' organisation, dirigée par Michael Schmutz, représentait un défi sérieux. Il a en effet fallu tenir compte des conditions d' enneigement et organiser des possibilités de secours, mais aussi vérifier soigneusement tout ce qui pouvait concerner les mines antipersonnel, cette région ayant connu la guerre il y a peu de temps encore. Certaines conditions devaient par ailleurs être respectées, notamment la garantie de liaisons radio permanentes. Là où du courant électrique était nécessaire, des générateurs ont été amenés. Des détecteurs de victimes d' avalanche et des pelles avalanches ont été importées de Suisse par avion. Les organisateurs ont en outre tenu à déranger le moins possible les populations. « Le fait que tout ait bien fonctionné n' est pas seulement dû à la Swisscoy, mais aussi aux camarades allemands et autrichiens qui nous ont aidés avec du matériel et leur savoir-faire », a déclaré Ivo Burgener, lieutenant-colonel à l' état général et commandant du 9 e contingent suisse de la KFOR, lors de la remise des prix au camp Casablanca.

La compétition avait commencé la veille à 11 heures avec une séance d' informa. Des exercices avec l' arme personnelle ont suivi dans un stand de tir éclairé par des torches. Il a fallu ensuite s' atta à la paroi d' escalade qui devait être franchie par au moins deux des trois membres de chaque équipe. Lors de ces deux épreuves, les équipes pouvaient gagner – ou perdre – des minutes en fonction de leurs résultats en vitesse et en précision.

Feedback