Tour des Muverans

roposte di gîte

concentre plus de quarante pour cent de la flore helvétique. A Derborence, des sapins blancs atteignent l' âge vénérable d' un demi-millénaire! La faune n' est pas absente de cet èden, les chamois et les bouquetins foisonnent dans un environnement intact. Quant au climat, il est l' un des plus secs de Suisse, ce qui favorise la randonnée. Enfin, comment ne pas évoquer Derborence, connue par ses deux éboulements du XVIIIe siècle, et passée à la postérité grâce à la plume de l' écri vaudois, Charles Ferdinand Ramuz?

Entre littérature et sciences, randonnée et nature, le Tour des Muverans a les atouts d' un grand circuit et ne demande qu' à être un peu plus connu.

urenti p

Tour des Muverans

Le Tour des Muverans, avec sa géologie si particulière, sa flore et sa faune, ses multiples cabanes, ses alpages en activité, son passage à Derborence, ses variantes, son sentier qui domine la vallée du Rhône a les atouts d' un grand circuit. A vous de vous faire votre opinion...

Le Tour des Muverans est une belle leçon de choses. Situé juste au niveau du coude de la vallée du Rhône, un sentier en balcon permet de découvrir quelques-uns des plus beaux panoramas des Alpes: le massif du Mont-Blanc, les Combins, les Alpes valaisannes, les Dents-du-Midi et, en certains endroits, le lac Léman. La géologie y est aussi passionnante. Toutes les époques, du crétacé au jurassique en passant par l' urgonien, ont déposé ici des trésors. Roches carbonifères, fossiles d' ammonites, rognons de silex et lapiés racontent l' histoire de notre planète. Les géologues s' en donneront à cœur joie et, aujourd'hui encore, les scientifiques continuent à étudier cette région. La flore n' est pas en reste, avec des espèces rares bien présentes sur ce circuit. Le vallon de Nant, par exemple.

Informations pratiques

L' itinéraire qui vous est présenté ici n' est qu' une proposition parmi tant d' autres. Il existe de nombreuses autres portes pour entrer sur le circuit, à commencer par Anzeindaz,

A

N

Col de la Forcla IJ 2' étape entrée/sortie sur le tour Derborence et Pont-de-Nant. Donné en cinq jours, cet itinéraire permet de prendre son temps et de découvrir les multiples aspects de cette randonnée assez sauvage. Les gardiens des différentes cabanes estiment qu' il n' est réalisé dans son intégralité que par cinq cents personnes. On est bien loin du Tour du Mont-Blanc avec plus de vingt mille randonneurs...

/Accès:

Prendre l' autoroute qui relie Lausanne à Sion, se diriger vers Martigny. Après cette ville, quitter l' autoroute en sortant à Riddes. Passer de l' autre côté de la voie pour rejoindre Leytron. De là, après une dizaine de kilomètres, on rejoint Ovronnaz.

Un petit plus... En rentrant de ce circuit, pour vous détendre et pour vous remettre en forme, vous pouvez faire une halte au centre thermal. Renseignements: Thermalp, Les Bains d' Ovronnaz, tél. 027/305 1111, fax 027/305 11 14.

Matériel:

Cet itinéraire emprunte des cols alpins, il est donc conseillé de se mu- Ref. Giacomini Derborence Les Plans Ovronnaz Saillon km. 1"~ étape gites d' étapes. L—. _ 3' étapei4' étape? 5* étape nir de bonnes chaussures de randonnée et de vêtements chauds. Pour un groupe, il est utile d' emmener une petite corde de randonnée, surtout pour la traversée entre Rionda et Demècre. En début de saison, un piolet, voire des crampons peuvent être nécessaires pour passer certains névés raides. Se renseigner auprès des cabanes de l' état des sentiers, en particulier de la descente du col des Perris Blancs ( cabane de la Tourche ).

Numéros utiles:

Association valaisanne de la randonnée pédestre, tél. 027/327 35 80 Bulletin météo, tél. 22 162.

Les différentes cabanes: ( voir tableau page 49 ) Période:

Cette randonnée, qui passe des cols alpins à plus de 2500 m, peut être réalisée essentiellement entre la mi-juin et la fin septembre. Au printemps, certaines descentes ou traversées peuvent être problématiques à cause de la neige. Il faut alors se renseigner auprès des cabanes ouvertes. Rien n' empêche aussi de réaliser ce tour en octobre, mais certaines cabanes non gardées vous obligeront à porter des sacs plus conséquents.

Cartographie, bibliographie:

CN: 1:50000, 272 T Saint-Maurice; 1:25000, 1305 Dents-de-Morcles et 1285 Diablerets M. Burri, Connaître la nature en Valais, Les roches, Martigny, Editions Pillet, 1987 Ph. Werner, Connaître la nature en Valais, La Flore, Martigny, Editions Pillet, 1988 H. Badoux, Encyclopédie illustrée du pays de Vaud vol. 2, Une terre, ses origines, ses régions, Lausanne, Editions Feuille d' Avis de Lausanne, 1971 E. Landolf, Notre flore alpine, Editions du CAS, 1986 Et comment ne pas citer quelques œuvres de Charles Ferdinand Ramuz, à commencer par: Derborence, Farinet ou la fausse monnaie, Si le soleil ne revenait pas, La Grande peur dans la montagne...

Itinéraire

Tre étape: Ovronnaz ( 1400 m ) -cabane Rambert ( 2580 m ) Dénivelée: 1200 m environ Horaire: 4 h De Ovronnaz, monter jusqu' au parking au départ du télésiège qui peut servir de départ à cette randonnée. Suivre la piste forestière qui passe par la Coppe et qui, en partant au nord-ouest, remonte vers Plan Passe. Au point 1514 m, à la croisée des chemins, prendre celui de gauche qui conduit en lacets raides à l' alpage de la Saille ( 1790 m ). Suivre d' abord le fond du vallon, puis s' élever tout près du ruisseau de Pessot sur un sentier aérien, mais bien tracé, qui passe au milieu d' une barre rocheuse. On débouche ainsi sur un deuxième vallon suspendu ( Plan Coppel, 2125 m ), sous le Grand-Muveran ( 3051 m ). Par des pentes douces et schisteuses, passer à Plan Salentse, puis contourner un éperon rocheux. Une dernière pente soutenue de cent cinquante mètres conduit à un col bien marqué ( 2504 m ) Vision féerique autour de la cabane Rambert Arrivée à la cabane Rambert ( 2580 m ) sous les Gouilles Rouges. Ne pas descendre sur l' autre versant, mais bifurquer au nord pour rejoindre la cabane Rambert par une dernière pente soutenue. Nombreux bouquetins aux alentours.

Remarque: pour gagner du temps, on peut emprunter le télésiège de Bougnone et ensuite tirer à flanc de coteau en perdant légèrement de l' altitude et rejoindre Saille ( 1790 m ). A noter que l' alpage de Bougnone est encore en activité. Durant la saison estivale, le randonneur peut assister à la traite du bétail et à la fabrication du fromage.

En option: des gens entraînés peuvent rejoindre le sommet du Grand-Muveran.

2e étape: cabane Rambert ( 2580 mDerborence ( 1513 m ) -Anzeindaz ( 1876 m ) Dénivelée: 600 m environ Horaire: 5 à 6 h Longue étape sans trop de dénivelée, mais avec de grosses distances, elle permet de découvrir Derborence. L' éboulement de 1714, qui fit quatorze victimes et ensevelit une cinquantaine de chalets, fut rendu célèbre par Ramuz.

De la cabane Rambert, s' engager par un sentier vers le nord-est, descendre une pente un peu raide pour rejoindre une grande zone d' éboulis. On traverse de nombreuses ravines dans un décor austère, dominé par le Grand-Muveran. Presque à l' aplomb de la Dent-de-Chamosentse, aux Outannes, le sentier repart au nord et.

Q.

Suggestions de courses a. < En montant au col des Essets ( 2029 m ) Traversée La Tourche-Demècre sous les Dents-de Mordes Cabane du Demècre ( 2361 m ) par quelques lacets, permet de rejoindre le col de la Forcla ( 2612 m ). Compter une heure cinquante. Partir légèrement sur la crête, sur la gauche, puis longer un immense vallon dominé par un lac artificiel créé par la commune de Chamoson pour l' irrigation de son vignoble. Le terrain calcaire invite à la lecture de paysage: roches plissées, couches redressées, phénomènes karstiques sont visibles en de nombreux en- droits. Rejoindre le Plan-des-Fosses. En passant ou en contournant les affleurements rocheux, on atteint Pro-Fleuri ( 2124 m ). Une zone rocheuse permet ensuite de rejoindre le haut du vallon de Derbon. Se diriger vers l' alpage de Six-Long, le sentier descend doucement et, vers 1700 m, on retrouve la forêt de Derborence. Ce sentier en balcon, qui domine les parois colossales et l' amphithéâtre, conduit au village, à proximité du refuge du Lac ( 2 h ). Repartir par le sentier situé juste à gauche du refuge.

S' élever à travers les clairières et dans une forêt primaire, dont certaines espèces, comme le sapin blanc, ne se trouvent plus que dans les Carpathes ou en Slovaquie. Passer aux chalets des Pênes ( 1660 m ), puis s' engager dans le vallon de Cheville. Laisser sur la gauche le Grenier ( 1744 m ). La pente s' accentue et une série de lacets raides dans un terrain schisteux -se méfier par temps de pluie - permet d' atteindre le Pas-de-Cheville ( 2038 m ). En prenant à l' ouest sur un immense pâturage, rejoindre le refuge Giacomini ( 1876 m ). Compter deux heures depuis Derborence.

3e étape: Anzeindaz ( 1876 m ) -Pont de Nant ( 1253 m ) -cabane de Tourche ( 2198 m ) Dénivelée: 1450 m Horaire: 6 à 7 h Du refuge Giacomini, partir plein sud à travers les alpages par un chemin bien tracé et rejoindre le col des Essets ( 2029 m ). Très belle vue du lac Léman aux Dents-du-Midi. Par un sentier raide et souvent glissant, descendre à travers des rochers blancs vers le Plan des Bouis ( 1802 m ). Passer à l' alpage de la Vare ( 1756 m ) où l'on peut prendre une collation. Puis continuer à descendre.. " " .Vers 1667 m, laisser à droite le sentier qui monte à la cabane de Plan Névé, un vallon raide et étroit conduit au Richard ( 1535 m ). Un beau sentier au milieu des mélèzes et des épicéas mène au Pont de Nant ( 1253 m ). C' est le point le plus bas de ce tour. Passer devant le jardin alpin de la Thomasia pour ensuite pénétrer par une piste forestière dans le vallon de Nant, célèbre pour sa flore. On y trouve plus de quarante pour cent des espèces typiquement helvétiques. Certains arbres ( épicéas, sapins blancs, érables, sycomores, mélèzes ) sont plusieurs fois centenaires. En longeant l' Avançon, atteindre le hameau de Nant ( 1500 m ). Vers 1664 m, bien prendre le sentier de gauche et ne pas se laisser tenter par celui qui part vers le col des Alpage de La Vare, vue sur le Grand Muveran Pauvres. Le panneau indicateur est un peu trop décalé vers la gauche! Un premier raidillon conduit aux Ayers. Puis un sentier, toujours soutenu, conduit à la Grande Vallée ( 2300 m ). On rejoint une moraine que l'on remonte pour venir buter sur les derniers lacets qui conduisent au col des Perris Blancs ( 2544 m ). Une première descente raide mène à la Vire des Bœufs ( 2343 m ). Une grande traversée ramène sur une pente herbeuse qui domine la cabane de la Tourche et la plaine du Rhône.

Cabane Cabane Rambert ( SAC ) Cabane de Fenestral Cabane Sorgnot Cabane du Demècre Cabane du Chalet Neuf Cabane de La Tourche ( CAS ) Cabane communale Refuge Giacomini Refuge de la Tour Refuge du Lac de Derborence Auberge du Godet Gîte de la Chaux de Dorbon A noter qu' en début de saison ou par enneigement persistant, il est préférable d' avoir un piolet, voire même des crampons pour emprunter cette descente raide et parfois aérienne.

Remarque: des gens très entraînés peuvent rejoindre dans la foulée la cabane du Demècre ( plus conviviale ) et qui bénéficie d' un panorama circulaire exceptionnel. Il faut cependant compter trois heures de marche supplémentaires.

Lieu Places

N°detél. iH^^H

50 027/207 11 22 Fully 45 027/746 35 59 ( cabane ) ou 027/746 20 80 ( office du tourisme ) Fully 52 027/746 24 26 ou 027/746 24 59 _ Fully 60 024/486 99 68 ( cabane ) ou M 027/746 10 19 Collonges 32 027/767 13 10 60 027/486 97 51 Pont de 60 024/498 14 95 Nant, Bex Anzeindaz 80 024/498 22 95 ou 024/481 33 58 Anzeindaz 70 024/498 11 47 ou 024/498 21 43 Derborence 30 027/346 14 28 Derborence 30 027/346 15 97 15 027/346 36 76 Suggestions de courses 4e étape: cabane de la Tourche ( 2198 mcol du Demècre ( 2361 m ) S - cabane de Fenestral ( 2453 m ) z Dénivelée: 1000 m environ « Horaire: 4 à 5 h 5 Etape extrêmement esthétique mencer par traverser à flanc par un chemin large et rejoindre les casemates de Rionda ( 2136 m ). Attention ce secteur est une zone de tirs militaires, se renseigner sur d' éventuelles opérations! Le sentier monte en épingle dans un terrain schisteux et aérien ( câbles en certains endroits ). Venir rejoindre un premier éperon vers 2230 m. Le sentier redescend légèrement avant de traverser sur des vires extrêmement aériennes au milieu de tours calcaires ressemblant aux Dolomites. Par une succession de descentes et de courtes remontées, en traversant le lit de torrents généralement à sec, dans une direction générale est, atteindre le Dzéman ( 2052 m ). Compter deux heures dix. Laisser à gauche le sentier qui se dirige vers Chalet Neuf. Une grande tra- versée ascendante se dirige vers la base de la pointe de Besery et conduit à une dernière montée qui mène au col du Demècre ( 2361 m ). Compter cinquante minutes. La cabane se trouve juste en dessous, dans un vallon enclavé.

De là, descendre en une demi-heu-re par un sentier facile sur la montagne de Fully. C' est l' un des plus grands alpages du Valais. En arrivant de bonne heure ( avant 9 h ), on peut assister à la fabrication du fromage et, bien sûr, en acheter. Passer ensuite devant la cabane de Sorgno ( 2064 m ), puis venir longer le lac supérieur de Fully. On rejoint au bout d' une heure la cabane de Fenestral ( 2453 m ), située quelques mètres sous le col du même nom. Panorama sur le massif du Mont-Blanc et les Combins.

Remarque: le sentier qui va de Rionda au Dzéman est extrêmement aérien et peu équipé. Pour les gens sujets au vertige, il est conseillé de passer par les lieux dits « Sur Le Cœur » et « L' Au d' Arbignon ».

Si vous avez un peu de temps, nous vous conseillons de remonter d' une centaine de mètres depuis la cabane du Demècre sur le Diabley ( 2469 m, sente bien marquée ). Le pa- Juste avant le col de Fenestral. A l' arrière le lac de Fully norama y est exceptionnel, avec une vue sur la vallée du Rhône, les Dents-du-Midi, les Alpes valaisannes ainsi que sur le massif du Mont-Blanc.

5e étape: cabane de Fenestral ( 2453 mOvronnaz ( 1400 m ) Dénivelée: 900 m négatif Horaire: 2 h Etape de fin qui permet de profiter du paysage. Pour les gens pressés, rien n' empêche d' enchaîner avec l' étape précédente pour rentrer plus rapidement.

De la cabane, remonter de quelques mètres sur le col et basculer à l' est sous le Grand Château pour descendre la combe de Fenestral. Passer au d' Euloi, le terrain redevenu schisteux est en fait une doline1 dans laquelle la neige disparaît dans un entonnoir. Elle resurgit à Saillon, quelque 1500 m plus bas. Passer au Petit-Pré ( 1998 m ), de là, soit traverser à flanc pour rejoindre Bougnone ( on retrouve alors le télésiège ), soit descendre directement en prenant des chemins forestiers qui conduisent à Ovronnaz.

Mario Colonel, Chamonix ( F ) 1 Dans une relief karstique, dépression fermée de forme circulaire.

livers

riversi

I

iedenes

Feedback