Un été presque record Statistiques 2018 des cabanes

L’an passé, les 153 cabanes du CAS ont enregistré près de 343 000 nuitées, soit presque 13% de plus qu’en 2017. Cela place ainsi 2018 sur la deuxième marche du podium de ces dix dernières années. Il s’agit même du troisième meilleur résultat de toute l’histoire des cabanes du CAS.

Il ne faut pas abuser des superlatifs. Mais les chiffres sont là: la saison estivale 2018 s’est achevée sur un résultat presque record. En effet, 278 553 nuitées ont été enregistrées entre le 1er mai et le 31 octobre dans les cabanes. C’est environ 3000 nuitées de moins qu’en 2009, l’année qui détient le record.

L’année passée a connu une période prolongée de beau temps et des températures exceptionnellement élevées pratiquement de la mi-juin à l’automne. Ces conditions ont permis à certaines cabanes d’enregistrer une augmentation de 50% ou plus par rapport à 2017. Toutes les régions ont profité de cette excellente météo, bien que dans des proportions différentes. Ce sont les cabanes des Alpes glaronnaises et saint-galloises, ainsi que celles de l’Alpstein, qui ont connu la plus forte augmentation (+33,5%), suivies de celles de l’Oberland bernois (+31,5%), de Suisse centrale (+19,4), des Grisons (+16,4%), du Tessin (+8,2%) et du Valais (+7,1%).

Saison hivernale moins bonne que la moyenne

La saison hivernale 2017/2018, en revanche, a été quelque peu décevante. Dans l’ensemble, les pertes des cabanes se montent à 3,8%. Avec un total de 64 433 nuitées, il s’agit du deuxième moins bon résultat des dix dernières années. Bien que la neige ait été longtemps présente en suffisance, la météo est venue jouer les trouble-fêtes, en particulier lors du week-end de Pâques. Seules les cabanes des Alpes grisonnes (+11,7%), des Alpes glaronnaises et saint-galloises (+6,9%), ainsi que celles de Suisse centrale (+2%), ont été plus fréquentées que l’année précédente. Pour le Tessin (-62,2%), l’Oberland bernois (-3,9%) et le Valais (-11,6%), en revanche, le nombre de nuitées a reculé.

Après un coup d’œil aux finances à la fin de la saison, les gardiens ont tôt fait d’oublier la fatigue engendrée par les innombrables journées consécutives où les dortoirs étaient pleins et les visiteurs à la journée légion. Pour la toute première fois, plus de 30 millions de francs ont été dépensés dans les cabanes, 8,2 millions pour les nuitées et 22,3 millions pour la nourriture et les boissons. C’est ainsi presque 1,8 million de francs qui vient alimenter le Fonds des cabanes du CAS.

Investissements considérables

En 2018, cinq projets de construction ont été réalisés ou lancés pour un montant total d’environ 11 millions de francs. L’Albert-Heim-Hütte SAC, la Binntalhütte SAC, la Capanna Cadlimo CAS et la Hüfihütte SAC ont été agrandies ou rénovées. Des travaux de préparation ont été effectués à la Capanna Piansecco CAS, qui sera agrandie pendant l’été 2019. En outre, quelque 3 millions de francs ont été consacrés à l’entretien des cabanes et de leurs chemins d’accès.

Feedback