Un signal clair du CAS contre les changements climatiques Assemblée des délégués 2019

Les délégués soutiennent l’initiative pour les glaciers presque à l’unanimité.

«D’un point de vue politique, c’est aussi s’exprimer que de ne rien dire.» C’est ainsi que René Michel a ouvert le vote sur l’initiative pour les glaciers lors de l’Assemblée des délégués à Lugano. Selon le membre du Comité central, la part du réchauffement climatique due à l’homme engendre des répercussions flagrantes sur les sports de montagne: les chemins qui mènent aux cabanes et l’approvisionnement en eau sont menacés, le sol devient instable et des itinéraires ne sont plus praticables. La principale association de sports de montagne de Suisse doit se prononcer sur le changement climatique, a-t-il souligné.

Une Suisse neutre en CO2 d’ici à 2050

Au nom du Comité central, René Michel a plaidé pour que l’ensemble du CAS s’engage en faveur de l’initiative pour les glaciers et s’investisse ainsi sur le plan politique. L’objectif de l’initiative populaire lancée par l’association Protection du climat suisse est de mettre en œuvre la Convention de Paris d’ici à 2050. Au centre des préoccupations, l’abandon des carburants et combustibles fossiles, ainsi que zéro émission nette pour la Suisse. La politique climatique doit être acceptable sur le plan social et il faut une réduction linéaire des émissions.

Pour qu’il ne reste pas que des éboulis à grimper

Le point de l’ordre de l’Assemblée des délégués 2019 attendu avec impatience a été étonnamment peu débattu. Les délégués se sont montrés unis dans leur vote: le CAS doit assumer la responsabilité et s’engager pour que les générations futures puissent elles aussi avoir du plaisir à aller en montagne et qu’il «ne leur reste pas seulement des éboulis à grimper», comme l’a formulé une déléguée.

Pour beaucoup, il était aussi clair que le CAS n’était pas un élève modèle et qu’il y aurait bien des retards dans la mise en œuvre. Toutefois, il faut s’engager sur cette voie. Le président de la section Lägern a encouragé les délégués en rappelant que sa section propose un programme de courses neutre en CO2 depuis l’année passée, et que cela n’a impliqué que trois départs.

Finalement, les délégués se sont prononcés en faveur du soutien à l’initiative pour les glaciers, avec seulement six voix contre et neuf abstentions. «Cet engagement clair du CAS pour renforcer la protection du climat nous ravit», a déclaré la présidente du CAS Françoise Jaquet à l’issue du vote.

D’autres mesures dans la stratégie 2022

Le CAS agit aujourd’hui déjà pour que les sports de montagne soient aussi respectueux que possible de l’environnement et du climat. Il sensibilise ses membres et d’autres amateurs de sports de montagne à limiter autant que possible leurs émissions de CO2, par exemple lors des courses du CAS, lors des formations ainsi que dans les suggestions de courses de la revue «Les Alpes», où les émissions de CO2 des transports publics et de la voiture sont comparées. Il encourage aussi à utiliser les transports publics en soutenant des projets tels que le bus de randonnée hivernale et le bus alpin.

Lors de la rénovation de cabanes, on veille autant que possible à remplacer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables. Aujourd’hui, les panneaux solaires et l’énergie photovoltaïque font presque déjà partie de l’équipement standard d’une cabane du CAS.

Mais le CAS aimerait encore améliorer son bilan CO2: une prochaine étape consistera à établir un bilan CO2 du Secrétariat administratif et à définir les premières mesures de réduction. En outre, il veut rassembler les exemples de bonnes pratiques des sections en vue d’un échange et d’une inspiration mutuelle pour plus protéger le climat.

{f:if(condition: label, then: label, else: header} Résumé

L’AD en bref

25 juin 2019 à Lugano, 79 sections présentes avec 150 membres votants

Comptes 2018

Les comptes annuels 2018 présentent de grands écarts par rapport au budget dans certains domaines, que ce soit positif ou négatif. Globalement, le Comité central a toutefois pu terminer avec un tout petit excédent. Les délégués ont approuvé les comptes à l’unanimité.

Portail des courses du CAS: statut du projet prolongé

Les délégués ont approuvé avec une abstention de prolonger le projet du portail des courses du CAS. Cela permet de tenir compte du retard important avec lequel le projet a commencé.

Admission d’associations à but spécifique

Les centres régionaux d’escalade sportive Valais-Wallis et Saint-Gall ainsi que le centre régional d’alpinisme Oberland bernois-Valais ont été acceptés à l’unanimité. Ainsi, le CAS dispose désormais de 14 centres régionaux d’escalade sportive et de deux d’alpinisme.

Stratégie 2022

La procédure pour mettre en place une nouvelle stratégie pour notre association débutera lors de la Conférence des présidents 2019. Elle devrait être votée lors de l’AD 2021.

Elections

Arrivés à la fin de leur second mandat, Rudolf Spiess et René Michel se sont retirés du Comité central. Elisabeth Chatagny, Stefan Goerre et Thomas Kühne ont été élus pour les remplacer. Nous vous présenterons ces nouveaux membres du comité dans une prochaine édition. Philippe Aubert et Heinz Frei ont été réélus à l’unanimité pour un autre mandat de quatre ans.

Arrivé lui aussi en fin de mandat, Markus Jaun se retire de la commission de Gestion. Christine Schneider a été élue à l’unanimité pour le remplacer. Les deux comités se constituent eux-mêmes.

Nouveau mandat pour le libre accès

René Michel, membre sortant du Comité central, assume une nouvelle fonction: il a été nommé représentant régional pour le libre accès par le Comité central et les sections de l’Oberland bernois. Cette fonction l’amènera à s’engager spécifiquement pour la région de l’Oberland bernois, un mandat qu’il exercera bénévolement. L’objectif de cette nouvelle fonction est de soutenir les sections lors des processus souvent complexes et fastidieux.

Prochaines assemblées

Conférence des présidents: 9 novembre 2019 à Lenzburg

Assemblée des délégués: 13 juin 2020, lieu à définir

100 ans de la section Ticino

La section Ticino a célébré ses 100 ans avec une belle fête. Le soir, les délégués se sont retrouvés pour un souper de gala festif auquel ont aussi participé le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le conseiller national Fulvio Pelli. Le dimanche, la section a proposé de nombreuses courses aux bénévoles.

Hôtes de la section Ticino

La section Ticino était cette année l’organisatrice de la Fête centrale, qui a lieu tous les quatre ans. Le soir, les délégués se sont retrouvés pour un souper de gala festif auquel ont aussi participé le conseiller fédéral Ignazio Cassis et l’ancien conseiller national Fulvio Pelli. Le dimanche, la section a proposé de nombreuses courses aux bénévoles.

Feedback