Une femme sur la face nord en 1965

Le 14 juillet 1965, la Genevoise Yvette Vaucher devenait la première femme à avoir gravi la face nord du Cervin.

Ses 1000 mètres inhospitaliers en firent l’un des trois «problèmes des Alpes». La face nord du Cervin fut gravie pour la première fois en 1931. Elle dut attendre le 14 juillet 1965, soit 100 ans jour pour jour après la première de Whymper par le Hörnligrat, pour voir triompher la première femme. Yvette Vaucher rêvait depuis longtemps de ce «sommet des sommets», comme elle le nomme dans «Les Alpes» de 1965. Mais était-elle prête à en gravir la face nord? «C’était un projet pour plus tard», écrit-elle.

Le 12 juillet, son mari, le guide Michel Vaucher, l’appelle de la Hörnlihütte pour qu’elle l’y rejoigne. Ils quittent la cabane à 2 h 30 le lendemain. Accompagnés du guide Othmar Kronig, ils bravent les mauvaises conditions de la face via la voie Schmid. Ils atteignent le sommet au matin du jour du Centenaire, après une pénible nuit dans la paroi, à plus de 4000 mètres. Yvette Vaucher avait alors 35 ans, elle en a 85 aujourd’hui.

La voie Bonatti a 50 ans

Quelques mois plus tôt, Walter Bonatti avait marqué d’une pierre blanche l’histoire de l’alpinisme en ouvrant, en hiver et en solitaire, la directe qui porte son nom dans la même face. Cet exploit, réalisé en quatre jours, fut le dernier de sa carrière d’alpiniste. Aujourd’hui, il faut la vaincre en moins de deux heures pour laisser son nom dans la face. Le Suisse Daniel Arnold l’a fait en 1 h 46 en avril dernier, battant de dix minutes le record signé par Ueli Steck en 2009.

Feedback