Une montagne en granite typique? Pas tout à fait! | Club Alpin Suisse CAS

Une montagne en granite typique? Pas tout à fait! Piz Bernina (4048 m)

Le Piz Bernina est l’une des rares montagnes en Suisse constituées de diorite. Cette roche plutonique composée uniquement de deux minéraux ne doit pas être confondue avec le granite.

La plupart des alpinistes qui gravissent le Piz Bernina pensent que la roche qu’ils y trouvent est du granite typique: solide, granuleux, pas schisteux, sillonné seulement par de petites fissures, de teinte brunâtre.

Mais attention! On se souvient tous des trois principaux constituants du granite: le feldspath, le quartz et le mica. On retrouve cette roche dans le massif du Mont Blanc, dans le canton d’Uri et au Grimsel. Mais l’avez-vous déjà observée de plus près? Vous reconnaîtrez facilement le quartz gris-brun, à l’éclat presque graisseux, ainsi que les plaquettes noir-brun de mica noir. Pour être exact, il faut préciser que le granite comporte toujours deux sortes de feldspath, le feldspath potassique et le plagioclase. Parfois, on peut les distinguer à l’œil nu, parfois pas. Le granite se compose donc toujours de quatre minéraux. Lors de votre prochaine course sur l’un des sommets du massif de la Bernina ou du Rosatsch, ramassez une pierre et observez-la de plus près. Vous verrez qu’on ne trouve pas le feldspath, le quartz et le mica, mais seulement deux minéraux, un noir et un blanc. Ce n’est donc pas du granite, mais de la diorite, appelée dans le cas présent diorite de la Bernina. «Di» signifie «deux», ce qui reflète que la diorite n’est composée que de deux minéraux, la hornblende noire et le feldspath plagioclase blanc.

Comme le granite, la diorite fait partie des roches plutoniques, qui se sont cristallisées lentement à partir de magma en fusion à une profondeur comprise entre 5 et 30 kilomètres. Dans les grandes chambres magmatiques, il peut arriver qu’il y ait d’abord la cristallisation de roches sombres comme la diorite, puis de roches de transition comme la granodiorite et enfin du granite. Parfois, les roches dioritiques déjà durcies sont brisées par du magma granitique plus jeune et sont disposées en mottes. Cela crée alors une brèche magmatique. Comme la plupart des roches plutoniques des Alpes, la diorite de la Bernina est apparue non pas pendant la formation des Alpes, mais bien plus tôt, lors de l’avant-dernière orogenèse, pendant le Carbonifère. Elle a été intégrée passivement dans la formation des Alpes.

Observation le long du chemin

Sans gravir un des sommets, on peut aussi étudier de magnifiques morceaux de diorite de la Bernina tranquillement le long du chemin qui mène de Morteratsch au glacier. On y trouve aussi des blocs où l’on peut voir les brèches magmatiques mentionnées ci-dessus.

Lors de cette activité magmatique, du magma granitique est parfois parvenu près de la surface et a pu se retrouver à la surface de la terre en remontant des cheminées lors de grosses éruptions volcaniques. On peut étudier ces roches volcaniques éruptives dans la région du Piz Trovat et de Diavolezza – mais c’est une autre histoire.

La géologie des Alpes suisses

La géologie des Alpes est terriblement complexe, et la diversité des roches quasi infinie. Néanmoins, de nombreuses montagnes connues offrent des phénomènes géologiques intéressants et spectaculaires, faciles à reconnaître et à comprendre, même pour les novices en la matière. Jürg Meyer (www.rundumberge.ch), guide de montagne et célèbre géologue qui aime transmettre ses connaissances, nous en parle dans cette série.

Conseil pratique pour déterminer les roches→ Minéral rocheux no 1: le quartz

Le quartz est un minéral qu’on retrouve partout. Il entre dans la composition de toutes les roches granitiques, de la plupart des gneiss, mais aussi de grès, de grès calcaires et de roches calcaires sous forme de bulbes microcristallins (silex, cornéenne). Vous pouvez observer à la loupe que le quartz se brise de manière irrégulière (il n’a pas de clivage) et présente un éclat presque graisseux sur les surfaces de fracture. Il est généralement translucide, d’une couleur allant du gris clair au brun clair. L’un des critères d’identification importants réside dans le fait que le quartz est plus dur que l’acier. Vous pouvez donc légèrement rayer la lame de votre couteau de poche avec des grains de quartz. Essayez!

Feedback