Zones de tranquillité dans les Préalpes vaudoises | Club Alpin Suisse CAS

Zones de tranquillité dans les Préalpes vaudoises

Le Canton de Vaud définit en ce moment des zones de tranquillité dans les Préalpes vaudoises. Le CAS et l’Association suisse des guides de montagne (ASGM) ont bon espoir qu’une solution adaptée pour la faune et les activités de montagne douces sera retenue. Selon la loi, ces espaces sont censés protéger les animaux en cas de dérangement excessif seulement. D’où un certain nombre de ­revendications de la part des associations de montagne. Elles demandent par exemple que ces zones soient définies en cas de mena­ce concrète, et non comme mesure pré­ventive. En outre, les restrictions qui y sont mises en place doivent être fondées et proportionnées. Les périmètres doivent être de taille raisonnable. Si le CAS se montre ouvert à des restrictions de l’escalade, il rejette avec véhémence l’utilisation des zones de tranquilité à cette fin. Un instrument aussi figé et l’ingérence de la Confédération dans une problématique tellement variable et ­locale ne sauraient convaincre. La balade à pied, fortement canalisée sur les chemins, ne nécessite pas de restrictions supplémentaires. Les accords passés entre sociétés de remontées mécaniques et communes dans la région sont une source d’inquiétude pour le CAS. Les zones de tranquillité y sont ­détournées de leur but initial et utilisées comme mesure de compensation pour l’ex­tension d’un tourisme de masse.­

Feedback