70 mois sur les skis

Passionné de ski de randonnée, le Vaudois René Schwitzguebel ne peut s’imaginer un mois sans aérer ses skis.

J’ai commencé mon challenge à 53 ans après m’être plongé dans mes statistiques. J’ai remarqué que le seul mois de l’année où je n’avais pas sorti les skis était le mois d’août. Normal, me direz-vous! Mais cette année-là, c’était un peu l’hiver en été, et j’en ai profité. J’accrochais enfin le mois d’août à mon palmarès. Puis je me suis dit que je pourrais rattraper mon âge en nombre de mois consécutifs skiés. Ma calculette m’a indiqué qu’il faudrait en aligner 57 pour y arriver. A 57 ans, c’était dans la poche, et j’ai eu envie de continuer aussi longtemps que cela m’amuserait. Début juin 2017, je signais mon 70e mois d’affilé au Mont Fourchon (2902 m), dans la région du Grand St-Bernard. De mon fief de Château-d’Oex, j’essaie de rester fidèle à la région des Diablerets et du Wildhorn, mais je sais adapter mes choix aux conditions. En août, Zermatt s’impose, car les petits névés isolés, ce n’est pas mon truc. Je me fais un point d’honneur à gravir de vrais sommets et j’essaie de limiter les portages à 50% de la course. Je monte par exemple au sommet du Breithorn (4164 m) à skis depuis Trockener Steg. Il m’est arrivé d’en skier le versant sud dans 15 centimètres de poudreuse un 1er août… Avec tout cela, mon compteur m’indique 100 000 mètres de dénivelé chaque année. Je ne m’en lasse pas, car je pars rarement seul. Dans quelques mois, je prendrai ma retraite d’ambulancier. Je me lancerai alors dans un nouveau défi avec mon épouse, qui ne skie pas: les 152 cabanes du CAS à pied. Youpieeee!

Suivre René au Breithorn de Zermatt

En bref: PD-, 3 h (montée), ↗↘ 1250 m, Départ à Trockener Steg (télécabine)

Equipement: Rando à skis, matériel glaciaire

Feedback