Appel de dons auprès des membres. Un oui du fond du cœur pour la nature

Un oui du fond du cœur pour la nature

C' était la première fois que l' associa centrale mettait en œuvre une campagne de dons au profit du fonds de la protection de la nature. Le résultat est surprenant.

Au printemps dernier, lorsque nous avons lancé la campagne de dons au profit, une fois n' est pas coutume, du fonds de la protection de la nature et non de celui des cabanes, l' incertitude était grande. Nous savions que nos membres étaient très attachés aux cabanes. Et qu' ils avaient une conscience écologique très développée. Mais la question était de savoir dans quelle proportion ce soutien allait se traduire financièrement.

Un résultat à la hauteur Aujourd'hui, nous avons presque honte de nos doutes. Plus de seize mille membres ont confirmé leur attachement à la nature en déliant les cordons de leur bourse. La donation atteint la même ampleur que les fonds récoltés au profit des cabanes lors des actions semblables menées ces deux dernières années. Le succès de cet appel de fonds montre que nos membres accordent une très grande valeur à la protection de l' environnement. Le Comité central, le secrétaire général et la commission de la protection du monde alpin aimeraient remercier du fond du cœur tous les donateurs pour leur soutien. Au cours de ces prochaines années, nous injecterons avec parcimonie ces nouvelles ressources dans des projets qui nous seront propres.

Notre engagement pour la nature et l' environnement Bien que le CAS ne soit pas une véritable association de protection de l' environ, il s' investit fortement dans ce domaine. Cet engagement repose sur une longue tradition et se fonde sur les statuts, la déclaration d' intention et les lignes directrices du CAS en matière de protection du monde alpin. Le CAS doit essayer de trouver une voie médiane, raisonnable et pragmatique, entre l' utili et la protection du monde alpin. Cette entreprise est périlleuse, comme le montre le champ de tensions entre l' accès libre et la protection de la nature. La situation particulière de notre club exige de toujours mettre en balance les aspects écologiques et les aspects économiques et sociaux, selon le principe du développement durable. Le rôle du secteur de la protection du monde alpin est de donner le point de vue écologique, de faire pencher le CAS toujours un peu plus en direction de la protection de la nature – bien que nous soyons et resterons toujours des alpinistes. a

Jürg Meyer, préposé à la protection du monde alpin Peter Mäder, secrétaire général ( trad. ) Nous nous engageons tous pour que la montagne reste préservée, les paysages grandioses et la nature intacte LES ALPES 12/2001

Activités jeunesse

Attività dei giovani

Jugend-Infos,Berichte,Aktivitäten

Feedback