Assemblée générale 2001 du Club Alpin Français (CAF) à Marseille | Club Alpin Suisse CAS

Assemblée générale 2001 du Club Alpin Français (CAF) à Marseille

C' est avec le mot d' ordre « Retour au port » que le président sortant a souhaité la bienvenue aux délégués dans la cité historique de Marseille, un lieu chargé de symboles. Jadis colonisée par les Grecs venus de Phocée, Marseille abrite aujourd'hui une population multicultu-relle et dispose d' un morceau de nature d' une beauté exceptionnelle – les Calanques. Le CAF a, ces dernières décennies, massivement contribué à la protection et à la conservation de ce site, dans le but également d' encourager la pratique des activités sportives. Autrefois, le port de Marseille offrait aux Grecs venus par voie maritime un rempart contre les turbulences de la mer. C' est dans ce contexte que A. Croibier a rappelé la crise traversée l' année dernière par le CAF, qui a acquis il y a quatre ans le statut de « Fédération Multisports Agréée », avant de souhaiter à l' association une phase de consolidation, rejoignant sur ce point les buts du président du CAS.

Alpinisme, formation et rénovation des cabanes Les présentations des différentes commissions ont fait forte impression en montrant combien l' offre des activités sportives réunies sous le faîte du CAF était large. Le CAF accorde également une importance centrale à la formation et investit une somme non négligeable dans l' entretien et la rénovation de ses cabanes.

La bataille électorale qui a fait rage pour le siège de nouveau président, finalement remportée par Bernard Mudry, ex-secrétaire général de l' association, a laissé les non-initiés pressentir qu' il existait également au sein du CAF – comme actuellement au sein d' autres clubs alpins européens – différents courants, qui s' affrontent de temps à autre sous les bannières un peu rigides de « tradition » et de « modernité ».

Une offre large Les stands montés devant la salle de réunion attestaient de la diversité de la vie de l' association. On pouvait y trouver une foule d' informations – des plans d' assurance aux téléphones portables utilisables en montagne, en passant par le site Internet d' une société offrant des informations toujours actuelles sur les conditions, climatiques ou autres, pour diverses courses de haute montagne. Mais l' assemblée était avant tout l' occa de nouer des contacts, aux « Points de rencontre » des différentes commissions, mais aussi au repas de gala organisé le soir, entrecoupé d' intermèdes musicaux.

Un échange d' idées fructueux Il m' a été très précieux d' échanger des idées avec mes trois collègues juristes, qui, en tant que membres de la commission juridique du CAF, représentent les intérêts de l' association. Dans une discussion intéressante, on a pu constater que l'on débattait, au sein du CAF comme du CAS, des mêmes problématiques, comme le champ de tension entre la protection de l' environnement et le libre accès aux sites d' escalade, ou encore la responsabilité des chefs de courses lors d' accidents en montagne, et que l'on suivait avec la même inquiétude l' augmen de la réglementation étatique et ses répercussions sur les activités centrales des deux associations.

Le CAS remercie le CAF pour son hospitalité à Marseille et se réjouit de continuer de collaborer en bonne entente. a

Bettina Geisseler, juriste au CC, Berne ( trad. ) Les Calanques, un morceau de nature d' une beauté exceptionnelle que le CAF a massivement contribué à protéger; depuis un sentier de randonnée près de l' Aiguille de Sugiton, vue sur la plage des Pierres Tombées et sur la Grande Candelle, qui domine la mer du haut de ses 500 m ( en haut, à gauche ) Photo: eg

Relations et organisations internationales

Relazioni e organizzazioni internazionali

Internationale Beziehungen und Organisationen

Feedback