Cabane du Weisshorn (Centenaire de la -).

La section Bâle, propriétaire, fête le centenaire de la cabane du Weisshorn. Ce refuge simple, point de chute des alpinistes, se dresse au-dessus du Hohlicht, à près de 2950 m.

Le Weisshorn possède un refuge dès 1875. Cette année-là, deux guides de La cabane du Weisshorn a cent ans Randa y construisent une petite cabane qui est rapidement détruite.

La section Genevoise refuse la proposition du Comité central de construire une cabane au Weisshorn. La section Bâle, qui avait perdu peu de temps auparavant la cabane Stokjie, située entre les glaciers de Tiefen-matt et de Zmutt et détruite par une avalanche, relève le défi. Après maintes consultations, on choisit un nouvel emplacement non loin de l' ancienne cabane, à près de 2950 m. L' inauguration a lieu le 9 juillet 1900. La bâtisse comporte huit couchettes au rez-de-chaussée et quatorze à l' étage. Les coûts se portent à 8500 francs.

Au fil des ans, l' occupation de la cabane augmente régulièrement, surtout dans les années soixante, de sorte qu' il faut l' agrandir. Depuis 1975, la cabane compte trente places.

H. P. Styner, CAS Bâle ( trad. ) M Le droit de réciprocité dans les cabanes de Slovénie entre en vigueur au début de l' année prochaine. Cabane Stanica, dans la région de Triglav

fie du club

( ita del club

dem Clubleben

En juin dernier, Arnold Glatthard, membre d' honneur du CAS, a fêté son nonantième anniversaire à Meiringen ( BE ). Adolf Michel, son camarade de courses, reconstitue le fil d' une vie tout entière dédiée à la montagne.

L' anniversaire d' Arnold Glatthard nous rappelle, nous autres gens de I' Oberhasli, que nous avons parmi nous un homme dont le nom possède un rayonnement nettement supérieur à la moyenne. On parle souvent des politiques, qui tiennent de beaux discours, ou des stars dont la renommée brille comme un météore se fondant dans l' atmosphère. « Gladi » - c' est le petit nom que nous lui donnons entre amis - fait partie de ces personnes qui accomplissent de grandes entreprises loin des feux de la rampe. Et ce bref hommage n' est qu' un reflet sommaire d' une vie bien remplie.

Skieur et guide de montagne Membre de l' équipe suisse de ski, Arnold Glatthard gagne, à vingt-cinq ans, le combiné du Lauberhorn et la descente de Kandahar. La même année, il remporte le titre de Champion suisse de slalom. Ces résultats lui valent le poste d' entraîneur ainsi que de chef de la délégation de l' équipe nationale suisse aux Championnats du monde ainsi qu' aux jeux Olympiques d' hiver ( 1935-1955 ). Il transmet son immense savoir également à d' autres niveaux. Ainsi, il dirige l' école de ski de la ville de Berne et il est membre du comité ainsi que moniteur de l' Interassociation suisse pour le ski de fond ( jusqu' en 1977 ).

Sa carrière de guide de montagne est tout aussi impressionnante. Arnold Glatthard obtient sa patente en juillet 1934. Son livre de guide est une mine d' itinéraires peu courus dans les Alpes valaisannes et bernoises.

Les commentaires de ses clients, rédigés dans différentes langues, se terminent souvent ainsi: « Arnold Glatthard nous procure vraiment tout ce que l'on recherche en montagne: un ami, un camarade et un excellent guide sur le rocher et sur la glace. » En tant que directeur technique et instructeur de cours destinés aux moniteurs de ski et aux guides de montagne du canton de Berne, Arnold Glatthard prend une part active à la formation de la relève.

Un esprit d' entreprise aiguisé En 1940, Arnold Glatthard fonde l' école de guide de montagne de Rosenlaui, la première du genre au monde. Au fil des ans, des milliers de personnes y apprennent le maniement de la corde, du piolet et des crampons.

Arnold Glatthard entretient des liens d' amitié avec Tenzing Norgay Sherpa, qui a réussi la première de Arnold Glatthard, membre d' honneur du CAS, a fêté ses nonante ans en juindernier Le président central, Franz Stämpfli ( à droite ), transmet les bons vœux du CAS. Au centre, Frank Wasem, président de la section Oberhasli l' Everest aux côtés de Sir Edmund Hillary. Et l' invite à Rosenlaui avec huit compagnons, afin qu' ils y suivent la formation de guide. A la demande du Gouvernement indien, Arnold Glatthard va ensuite en Inde pour monter une organisation de guides avec Tenzing Norgay Sherpa. Le Himalayan Mountaneering Institut, créé sur le modèle du centre de formation de Rosenlaui, voit ainsi le jour à Darjeeling et Arnold Glatthard y tient un temps le rôle de conseiller.

En tant qu' entrepreneur, il a le don de faire passer une idée au stade de projet et de le réaliser. Je me souviens d' une conversation privée à propos de l' installation de remontées mécaniques sur le Hasliberg. Quelle persévérance il a fallu, et combien d' entretiens, pour motiver les gens et Arnold Glatthard et son épouse prénommée Silvia admirent la gravure au burin Wetterhorn, réalisée par Alfred Oberli, lui-même membre d' honneur du CAS

Feedback