Centenaire de la section Grindelwald du CAS. Face nord de l'Eiger – du tabou à l'opé-ration de routine

Face nord de l' Eiger – du tabou à l' opération de routine

Centenaire de la section Grindelwald du CAS

La section Grindelwald peut se targuer d' une riche tradition de la montagne. Elle s' est développée au pied de l' Eiger, un des grands mythes de l' alpinisme européen. Pourtant, il a fallu le passage d' étrangers pour que les autochtones, à leur tour, se lancent à l' assaut de la légende.

Lors de la création de la section Grindelwald du CAS, le 12 avril 1907, l' alpi occupait déjà une place de choix dans cette vallée de l' Oberland. Grindelwald elle-même était un lieu de passage et de rencontre prisé des alpinistes. La première ascension de la Jungfrau avait été réalisée très tôt déjà, en 1811, mais depuis le col du Grimsel par des habitants d' Argovie et du Lötschental. Grindelwald ne tarda pas à reprendre la main: les premières du Mönch ( 1857 ) et de l' Eiger ( 1858 ) sont ainsi dues à des guides locaux. La fièvre de l' alpinisme a rapidement fait le bonheur de la section: huit mois seulement après sa fondation, celle-ci réunissait déjà 85 passionnés de montagne; aujourd'hui, elle compte près de 750 membres.

Le sauvetage au centre des activités

Si la section Grindelwald s' est longtemps maintenue à une distance respectueuse de la face nord de l' Eiger, elle n' en ignorait pas moins sa présence. Rapidement, le sauvetage en montagne était devenu l' une des activités centrales de la section. L' afflux d' aspirants aux sommets de la région, et surtout à la célèbre face nord, forçait les sauveteurs à s' engager dans maintes opérations périlleuses. Si, à l' époque, ils ne disposaient que des techniques classiques, aujourd'hui, le système long-line 1 est la méthode la plus usitée. Les secours alpins furent modernisés dès 1965 par Hermann Steuri et le nouveau chef du sauvetage, Kurt Schwendener, entre autres. A partir de cette date, les sauveteurs s' entraînèrent régulièrement à utiliser des câbles d' acier pour intervenir dans la face nord de l' Eiger. La collaboration mise sur pied avec la Garde aérienne suisse de sauvetage ( Rega ), fondée en 1960, était aussi due à Kurt Schwendener. A partir des années 1970, par ses activités et son offre de formations, la Rega contribua beaucoup au développement des secours alpins en Suisse. Les cours centraux et régionaux pour sauveteurs étaient dispensés notamment par des instructeurs, des chefs de cours et des directeurs techniques venus de Grindelwald.

La face nord: un tabou

Il est cependant un exploit que Grindelwald a laissé à des étrangers: la première ascension du mur imposant qui la surplombe. Les difficultés techniques de cette paroi, sa longueur, les caprices de la météo et le risque de chutes de pierres: tout ceci a contribué à faire du versant nord de l' Eiger une légende. Sa première ascension par un groupe d' Allemands et 1 D' après la définition de la Rega, le système de sauvetage long-line consiste en un câble de 20 m, fixé au double crochet de charge de l' hélicoptère de sauvetage. Une bouée de 25 kg y est arrimée, qui sert de repère optique pour le pilote. Un cordage non élastique pouvant mesurer jusqu' à 200 m est fixé sous la bouée et supporte le sauveteur.

Le centenaire de la section Grindelwald du CAS: c' est en son honneur qu' on a confié l' organisation de la Fête centrale à cette section. Pour accompagner les festivités, qui ne sont pas publiques, la section fera paraître un livre-souvenir ( en allemand ) Grindelwald vers 1900, à l' époque de la création de la section locale du CAS. Derrière le Grandhotel Baer, une installation de transport à câble servait à amener la glace extraite du glacier – un luxe rare avant l' invention du réfrigérateur Photo: màd./Edition Photoglob Zurich Photo: màd.

d' Autrichiens, Anderl Heckmair, Ludwig Vörg, Heinrich Harrer et Fritz Kasparek, en 1938, fut à l' origine d' un engouement incroyable pour l' escalade. Mais là encore, les autochtones firent preuve de retenue: la face leur imposait trop de respect, ils y voyaient un véritable tabou. Pendant bien longtemps, d' ailleurs, c' est le Wetterhorn qui tenait lieu de symbole à Grindelwald. Un revirement de mentalités se dessina lorsque, après la Seconde Guerre mondiale, de jeunes guides de Grindelwald et des membres du CAS partirent à la conquête des sommets du monde, et qu' en 1978, Edi Bohren et Fritz Imboden firent l' ascension de la face nord. Le charme était brisé: de nombreux guides de Grindelwald escaladèrent la face par la suite, été comme hiver, souvent avec des clients.

A ce jour, plus de vingt voies ont été ouvertes dans la paroi nord de l' Eiger et ce n' est pas fini: chaque année, elle attire jusqu' à deux cents alpinistes, dont la plupart, entraînés, préparés et équipés au goût du jour, arrivent au sommet. Tout récemment, Ueli Steck a écrit une page d' histoire en établissant un temps record – 3 heures 54 minutes – dans la voie Heckmair.

L' Eiger aujourd'hui

La face nord de l' Eiger ne fait plus aussi peur que jadis et les secours alpins en font les frais. « Les interventions sur l' Eiger sont monnaie courante; en général, nous nous y rendons en hélicoptère Retour des alpinistes: lors de la première ascension, Heinrich Harrer, Fritz Kasparek, Anderl Heckmair et Ludwig Vörg formaient deux cordées distinctes. Ils se sont alliés au cours de la montée Face nord de l' Eiger, août 1957: sans doute le sauvetage le plus spectaculaire de l' histoire de l' Eiger. Près de 50 sauveteurs de différents pays unirent leurs forces pour monter cette installation au sommet de l' Eiger. Dans la civière, Claudio Corti, seul survivant d' une cordée de quatre Les moins audacieux peuvent toujours admirer la face depuis le sentier « Eigertrail » Photos: màd. Photo: archives du canton de Berne, legs Winkler k146 avec une long-line. Souvent, cela se passe tellement vite que je n' y vois que du feu », raconte Walter Egger, président de la section et membre de la station de sauvetage. De nombreux membres de la section rêvent de se tenir un jour au sommet, « mais il y a longtemps que l' arête Mittellegi n' a plus figuré au programme, explique Walter Egger, la cabane ne compte que trente places et le petit-déjeuner se fait en deux services. Dès lors, ceux qui partent en dernier parcourent l' arête à une heure avancée; il est presque impossible de dépasser. D' ailleurs, il ne faudrait pas être plus de trois par cordée. » L' Eiger – célèbre et convoité pour son imposante face nord – est devenu une pièce de choix dans le répertoire des alpinistes. Doit-on être fier de vivre à son pied? « La face nord est là, c' est un fait », commente Walter Egger, sans autre forme de cérémonie. a Marina Tonn, Grindelwald ( trad. ) Aujourd'hui encore, même pour des alpinistes expérimentés, la face nord de l' Eiger est un rude défi Traversée Hinterstoisser, lors de la première en 1938: en 1936, Andreas Hinterstoisser avait, le premier, dépassé cette dalle de 30 m de large. Surpris par le mauvais temps, il ne put faire demi-tour et perdit la vie La face nord au cinéma Depuis l' ère des pionniers, dans les années 1930, la paroi mythique a toujours titillé les médias. Même si son ascension s' achève à moins de 4000 m, la face nord de l' Eiger jouit d' une renommée comparable à celle des géants de l' Himalaya. On l' a ainsi retrouvée au cinéma, par exemple dans Sein bester Freund de Luis Trenker ( 1962 ), avec Toni Sailer, Dietmar Schönherr et Hilti von Allmen, où l' amitié entre alpinistes est mise à rude épreuve, ou dans The Eiger Sanction, film d' action de Clint Eastwood ( 1975 ). Près d' un million de téléspectateurs ont suivi, en septembre 1999, l' émission Eiger live, qui filmait en direct deux cordées dans l' ascension de la voie Heckmair. d' hui, le cinéma IMAX de Lucerne propose le film The Alps ( 2007 ), présentant une ascension de la célébre face.

Livre du centenaire, Fête centrale et « Eiger live » Le centenaire de la section Grindelwald sera l' occasion de plusieurs manifestations, dont la Fête centrale du CAS, le samedi 9 juin. Pour davantage d' informations, voir www.grindelwald.ch. Un livre-souvenir ( en allemand uniquement ) sera également édité sous le titre 100 Jahre SAC Grindelwald; les membres du CAS peuvent l' acquérir au prix préférentiel de 20 francs auprès de Sutter Druck Grindelwald, tél. 033 853 10 33, info@sutterdruck.ch. En parallèle se déroulera, du 2 au 10 juin, la troisième édition de la semaine « Eiger live ». Au programme, des activités, des spectacles, des présentations audiovisuelles de Stephan Siegrist et d' Ueli Steck, etc. Pour plus d' informations, voir www.eigerlive.ch ( en allemand )

Feedback