Conférence des présidents 2008. Alpinisme de haut niveau, cabanes, sport de compé-tition

Conférence des présidents 2008

Deux points centraux ont été au cœur de la Conférence des présidents, qui s' est tenue en novembre à la Maison du Sport d' Ittigen près de Berne. Un concept visant à encourager l' alpinisme classique au sein du CAS a été présenté par le secteur Sport de montagne et Jeunesse. Le sport de compétition et ses liens avec la base ont également été au centre des débats.

Membre du Comité central, Brigitte Holderegger a présenté un concept de promotion de l' alpinisme de haut niveau. Alors que l' escalade sportive et le ski-alpinisme rencontrent un vif succès auprès du public et donnent lieu à de nombreuses compétitions, de moins en moins de sportifs pratiquent l' alpinisme de haut niveau. Brigitte Holderegger a rappelé que les succès de Roger Federer ou d' Alinghi avaient provoqué un véritable engouement dans les écoles de tennis Membre du Comité central, Brigitte Holderegger a présenté le nouveau concept de promo tion de l' alpinisme de haut niveau.

Leo Condrau, responsable du domaine Sport de compétition au Comité central, a récompensé la Jurassienne Katherine Choong pour ses bonnes performances.

et de voile. Actuellement, il existe un trop grand écart entre un alpiniste comme Ueli Steck et la base. Ce concept vise justement à combler ce vide en formant davantage de jeunes entre 16 et 20 ans, qui seront ensuite capables d' évoluer au top de cette discipline. Les jeunes recrues devront se montrer polyvalentes et posséder un haut niveau de performance dans les sports de montagne ainsi que des compétences sociales. L' idée n' est pas, bien entendu, d' organiser des compétitions en pleine montagne en récompensant l' alpi niste qui arriverait le premier au sommet, mais plutôt de fournir une formation adaptée aux jeunes désirant atteindre le niveau supérieur.

Une meilleure préparation des expéditions

L' expédition en Patagonie organisée par le CAS en 2007 a servi de base à l' élabo de ce projet. D' ailleurs l' une des participantes, Anita Kolar, est venue apporter son soutien au projet en expliquant qu' il permettrait aux participants de mieux se préparer aux expéditions d' envergure. Elle a aussi soulevé l' impor de la transmission du savoir acquis lors de telles aventures par le biais des sections.

Concrètement, cette nouvelle offre se compose d' un cursus de trois ans. L' ap aux inscriptions se fera dès 2009. Au cours de la troisième année, la première volée mettra elle-même sur pied, de manière le plus autonome possible, une expédition qui constituera l' aboutissement de la formation. Des guides de montagne et des alpinistes de haut niveau seront chargés de la formation. Le budget de ce cursus s' élève à 36 000 francs et sera pris en charge à hauteur de 25 000 francs par l' Association centrale. Après quelques questions, notamment sur la sécurité, les présidents des sections ont donné leur aval à ce projet.

Les cabanes, valeurs fortes du CAS

Président de la commission des Cabanes, Reto Jenatsch a présenté trois projets de rénovation concernant la cabane Bordier ( section Genevoise ), la cabane Rugghubel ( section Titlis ) et celle de Tencia ( section Ticino ). Ces rénovations ont été acceptées par les délégués. Reto Jenatsch a fait le point sur l' avancement des travaux de la cabane Monte Rosa. Il a expliqué que les fondations avaient été posées et qu' un réservoir d' eau de près de 200 mètres cubes avait été installé. En raison des conditions climatiques, le chantier est arrêté jusqu' à l' été prochain. L' inaugura est prévue, de façon provisoire, en septembre 2009. Concernant le nouveau règlement des cabanes, le chef de ce domaine au CC, Daniel Suter, a expliqué qu' il était trop tôt pour tirer un bilan une année seulement après le lancement.

Le président du Comité central, Frank-Urs Müller, qui a mené cette as- Photos: Dieter Spinnler semblée, a quant à lui annoncé que l' an 2008 avait battu tous les records en matière de dons aux cabanes. Il a expliqué ce succès par la forte identification des membres à leurs cabanes, qui restent de véritables piliers pour le club.

Le sport de compétition au CAS

« Ce qui est bon aujourd'hui ne suffira plus demain! » C' est par cette phrase qu' Hanspeter Sigrist, chef du Sport de compétition, a plaidé pour la poursuite des efforts entrepris pour soutenir le sport de compétition au sein du CAS. Dans le système de Swiss Olympic, il faut réaliser de bons résultats en ski-alpi-nisme et en escalade sportive si l'on veut bénéficier de soutien. Hanspeter Sigrist a souligné qu' il était primordial d' avoir du personnel en suffisance et une formation adaptée pour récolter des médailles au cours des compétitions. Le ski-alpinisme est doté d' une bonne structure de cadres. Par contre, une formation mieux adaptée doit être mise en place. C' est d' ailleurs l' objectif majeur des deux années à venir. Pour Hanspeter Sigrist, une participation des sections permettrait d' améliorer la situation du sport de compétition. Les centres régionaux renforceraient ainsi leur rôle de lien avec la base et le sport de masse. Dans le domaine de l' escalade sportive, la formation existante fonctionne bien et une bonne structure de cadres est en place. Invitée à témoigner, Carinne Menetrey, présidente du Centre régional d' escalade Genèvescalade, a lancé un appel aux sections. Elle souhaite que les centres régionaux et les sections travaillent main dans la main. Selon elle, les sections devraient saisir cette occasion qui leur amènera sans doute des retombées positives.

Au niveau stratégique, Peter Mäder a estimé que le Club alpin suisse avait fait le bon choix en intégrant en son sein le sport de compétition. Il a comparé la situation du CAS avec les pays voisins en expliquant que le Club alpin français et le Club alpin italien avaient agi différemment, ce qui ne leur a pas permis d' ac leurs effectifs. Le CAS est donc sur la bonne voie et continuera ses efforts en ce sens. Michel Caflisch, président de la section Davos et organisateur, avec sa section, d' une compétition de ski-alpi-nisme, a mis en évidence les possibilités qui se présentent aux sections. Une telle manifestation permet d' affirmer son identité et de nouer des contacts. Le CAS peut aussi se positionner ainsi comme leader dans cette activité.

Buget 2009

Le chef des finances, Philipe Choffat, a présenté un budget 2009 équilibré. L' as l' a donc accepté à une large majorité. Werner Frick, de la Commission de gestion, a toutefois averti que le CAS devait trouver de nouvelles recettes afin d' envisager l' avenir plus sereinement. De son côté, Peter Mäder s' est voulu rassurant. Il a souligné que le CAS se trouvait dans une situation confortable, avec une réserve de 25 % pour le budget. Il a d' ailleurs annoncé en primeur que le nombre de nouveaux membres avait augmenté de 4000 en 2008.

Analyse genre

Ce projet vise entre autres à augmenter le nombre de femmes actives au CAS et dans les postes à responsabilités. Les auteurs du projet « Communication genre » ont présenté diverses mesures visant à améliorer la communication genre. Il s' agit de sensibiliser les membres à cette problématique et de s' adres de manière égalitaire aux deux sexes. Véronique Beetschen, l' une des auteurs du concept, a relevé que les attentes des femmes n' étaient pas identiques à celles des hommes et qu' il fallait donc prévoir des activités susceptibles d' attirer les femmes. L' un des présidents a jugé que ces mesures n' étaient pas nécessaires car il n' y avait pas de problème au CAS. Pourtant, les statistiques prouvent le contraire puisqu' au Club alpin, comme dans la société, la majorité des postes clés sont occupés par des hommes. Le Comité central se prononcera sur ces mesures en février. Ce projet vise à positionner le Club alpin comme une organisation tournée vers l' avenir, qui reconnaît les compétences des femmes. On dit d' ailleurs que la femme est l' avenir de l' homme, ce qui laisse présager un bel avenir au CAS s' il poursuit dans cette voie. a Pascale Stehlin, rédactrice L' expédition organisée par le CAS et l' Uni de Lausanne en Patagonie servira de base au projet de promotion de l' apinisme de haut niveau pour les jeunes. Photo: Ueli Steck

Escalade libre/ compétition

Arrampicata libera e di competizione

Feedback