Cours pour amateurs de hors-piste. Gratuit

Gratuit

Cours pour amateurs de hors-piste

Le hors-piste attire de plus en plus d' amateurs, mais il est rarement sans risque. Pour aiguiser la conscience des dangers, notamment le risque d' avalanche, le CAS, en collaboration avec les entreprises de remontées mécaniques suisses, l' école d' alpinisme d' Uri et Grindelwald Sports, a offert des cours gratuits à Andermatt et à Grindelwald. Ces cours ont suscité un vif intérêt et, en 2004, ce sont dix de ces manifestations qui seront organisées.

D' excellentes conditions d' enneigement ont attiré l' hiver dernier d' innombrables skieurs et snowboarders hors des pistes. Les magazines de snowboard et des vidéos à la mode poussent aux exploits et les nouvelles formes de skis et de planches permettent désormais même à des amateurs moyens de réaliser de beaux mouvements hors des pistes balisées. Au cours de l' hiver 2002/2003, plus de la moitié des victimes d' avalanches étaient des skieurs ou des surfeurs hors-piste 1. Malgré l' euphorie que procure la neige poudreuse, c' est la raison qui devrait prévaloir. Le CAS poursuit deux buts avec la campagne « Freeride Check-In »: il s' agit d' une part de sensibiliser les amateurs aux divers dangers du hors-piste et, d' autre part, de les inciter à suivre un cours sur la prévention des accidents d' avalanche.

Participants motivés C' est un groupe international qui s' est retrouvé à la station amont des télécabines de Grindelwald-First. Des skieurs et des planchistes de Norvège et de Suisse avaient en effet décidé spontanément de participer au cours de formation sur la neige, les avalanches, le maniement des détecteurs de victimes d' avalanche ( DVA ) et la sécurité en hors-piste. Grâce aux connaissances déjà acquises par les participants, le guide Marc Ziegler, de Grindelwald, n' a pas eu besoin de commencer à zéro en présentant l' équipe par exemple, mais a pu passer directement à l' estimation des pentes et à l' utilisation du DVA.

Dans le cadre des exercices comme l' évaluation de l' état des pentes et de leur exposition, des éléments théoriques ont été présentés. Le dépliant « Réduction du risque en cas de danger d' avalanche » 2 a permis de rendre la formation plus claire et plus pratique. Le guide a mis l' accent sur l' estimation des dangers et l' atten

1 Cf. http://www.slf.ch/info/unfall-fr.html 2 Ce dépliant a été intégré dans le nouveau dépliant « Attention avalanches » présenté en p. 44 de ce numéro. Il peut encore être commandé jusqu' à équisement du stock. On peut également le télécharger sur www.sac-cas.ch / En chemin / Formation / Dates des cours / Documentations Les cours « Freeride Check-In » qui seront offerts dans dix régions différentes, visent à sensibiliser les participantes et participants à la problématique de la neige et des avalanches A l' entrée, on trouvera les informations les plus importantes sur les mesures de sécurité à prendre lorsqu' on pratique le hors-piste Le dépliant « Réduction du risque en cas de danger d' ava », fort utile pour certains cours de formation, peut être téléchargé à partir du site Internet du CAS Pho to s:

An dr ea s v on De sc hw an den LES ALPES 12/2003

Sécurité, médecine, sauvetage

Sicurezza, medicina, soccorso in montagna

Sicherheit, Medizin, Rettungswesen

tion nécessaire lors de la traversée de pentes. « Il est totalement incompréhensible, a souligné Ziegler, que chaque hiver cinq personnes ou plus soient ensevelies simultanément. »

Recherches réussies La partie théorique a été suivie par la pratique, à savoir l' application et le maniement du DVA. Les DVA, dans le cadre de divers exercices de recherche, ont été enfouis puis ont dû être retrouvés le plus rapidement possible. Ce qui était encore simple avec la recherche d' un seul appareil s' est révélé nettement plus compliqué avec plusieurs DVA. Mais les participants ne se sont pas laissés abattre pour autant et ont passé avec enthousiasme de la théorie à la pratique.

Réactions positives Deux cours gratuits ont également été organisés dans la région d' Andermatt. Au total, 20 skieurs et surfeurs ont pris part aux quatre cours proposés. Les réactions des participants ont été largement positives et plusieurs auraient même souhaité des cours plus longs et plus étoffés. Le lancement de « Freeride Check-In » a manifestement été une réussite. a

Andreas von Deschwanden, Kriens ( trad. )

Feedback