Courses hivernales respectueuses de l’environnement. Traces dans la neige

Traces dans la neige

Le projet du CAS « courses d' hiver respectueuses de l' environnement » vise à sensibiliser les amateurs de randonnées hivernales à la situation particulière des animaux sauvages pendant cette saison. Des offres intéressantes ont été proposées, pour la troisième saison consécutive, aux organisateurs commerciaux de randonnées mais aussi aux sections.

« Regardez, des traces d' ours !» Tout le monde se rassemble autour d' Axel, le zoologue. Nous reconnaissons clairement les empreintes des pattes, s' élargissant vers l' avant, d' une longueur de 15 à 20 cm avec les griffes. Regards dubitatifs, prudents vers la gauche et la droite. Mais très vite il apparaît qu' il ne s' agit ni d' un ours ni du yeti puisque nous ne sommes ni au Canada ni dans l' Himalaya – mais sur la Lombachalp ob Habkern ( BE ). Axel nous montre encore d' autres traces d' animaux qui se sont transformées et agrandies en raison de la longue période sans neige et du fort ensoleillement. Nous sommes tout de même étonnés de ce que nous pouvons – avec l' aide d' Axel – reconnaître en observant et en comparant. Voilà, par exemple, un renard qui a poursuivi un lièvre, puis a abandonné et repris sa chasse pour finir par creuser un trou dans la neige jusqu' au sol. Ou la martre qui a passé sur la piste longeant la lisière du bois, reconnaissable à sa démarche en escalier. Les chamois, l' un derrière l' autre, qui ont traversé la grande clairière. Le coq de bruyère qui a tourné autour des arbres, au petit matin, à la recherche de nourriture.

Formation des organisateurs commerciaux Généralement, nous randonnons avec des raquettes ou à ski, sans faire attention à ces traces vieilles et à moitié effacées et nous passons donc à côté de nombreuses histoires d' animaux. Nous ne sommes pourtant pas en course mais bien avec des organisateurs commerciaux de randonnées qui prennent part au cours organisé par le CAS « courses hivernales en accord avec la nature ». Les 16 représentants de cette branche, qui souhaitent en

tives du CAS. Les objectifs de l' ATE sont très semblables. L' ATE veut promouvoir un nouveau système de transport qui soit « une combinaison intelligente de différents types et moyens de transport », la priorité étant donnée aux transports publics et à la force musculaire des piétons et cyclistes.

Innover ensemble Les conditions étaient donc remplies au moment où la commission Protection de la montagne a approché l' ATE pour lui proposer de collaborer avec elle. Lors d' un « meeting Kick-off », l' idée de la campagne « Alpes retour » a germé dans les esprits des représentants du CAS et de l' ATE 2. Le CAS est ensuite parti à la

recherche de partenaires 3 et a aussi approché le grand frère de l' ATE, le Touring Club Suisse ( TCS ). Après quelques

LES ALPES 3/2002

savoir davantage sur la vie des animaux en hiver et l' attention à leur accorder, se sont déclarés d' accord avec la charte du CAS pour des courses hivernales en harmonie avec la nature. Leurs sociétés entendent emmener des randonneurs en excursion non seulement pour des raisons sportives mais également pour leur montrer et leur apprendre à lire le « livre de la nature ».

Offres pour les sections Ce cours est une partie du projet du CAS sur les « courses hivernales en accord avec la nature » organisé par le secteur protection du monde alpin 1. Selon l' in et les moyens financiers disponibles, de nouveaux « cours » seront ainsi proposés la saison prochaine, également pour les chefs de courses des sections.

Différentes possibilités sont déjà offertes aux sections qui souhaitent traiter ces thèmes dans leurs cours et leurs courses 2: Le dépliant ( dans les trois langues: all./fr./it .), avec les préceptes et directives proposés, a été revu et rendu plus attrayant. Il peut être distribué aux membres qui font des courses hivernales. La vidéo ( en format VHS ou éventuellement DVD, d' une durée de trente-cinq minutes ) 3 peut être présentée à tous ceux qui s' intéressent à la vie de la faune en hiver et qui souhaitent ne pas lui porter préjudice lors de courses. Découvrir la nature en hiver Pourquoi ne pas organiser une course de section, en hiver, en compagnie d' un de la faune? 4 Il est en effet du plus grand intérêt de découvrir les secrets de la nature en se rendant sur le terrain. Chaque plante, chaque animal a une façon particulière de s' adapter à l' hiver. Lorsque nous savons regarder, nous découvrons sans cesse de nouveaux et étonnants phénomènes. Nos courses sont alors plus riches et notre attention pour ce qui nous entoure plus vive. a

Jürg Meyer, préposé à la Protection de l' environnement alpin Andrea Felder, assistante ( trad. ) Dans les forêts de montagne, ce sont principalement les amateurs de randonnée en raquettes qui doivent faire preuve d' égards. Chamois dans la forêt Les traces dans la neige racontent parfois des histoires dramatiques Pour les animaux, l' hiver est une période difficile. Ils méritent qu' on ne les dérange pas. Coq de bruyère Photo: archives Marco Volken Pho to :Ma rt in Ge rb er Pho to :E ugène Hütt enmo se r 1 cf. Les Alpes 2/2000 et 1/2001 2 Les chefs de courses et les préposés à l' environ des sections ont déjà été informés au début du mois de février. 3 La vidéo est basée sur des diapositives ( nombreuses vues d' animaux prises par des photographes professionnels ) et a été montée semi-profession-nellement par notre collaborateur Jean-Christophe Zuchuat. Les dépliants ( 20 centimes pièce ) et la vidéo ( 12 francs, sans les frais de port ) peuvent être demandés auprès du secrétariat du CAS ( tél: 031 370 18 18 ou courriel: eva.meier(at)sac-cas.ch ) 4 Nous transmettons volontiers les adresses des spécialistes.

LES ALPES 3/2002

Science et montagne

Scienza e mondo alpino

Wissenschaft und Bergwelt

Feedback