Dans les hauteurs en chaise roulante Entre effort et inaction

Permettre à des personnes présentant un handicap physique de faire une excursion en montagne, c' est l' objectif que se sont fixé Procap, le CAS et l' Association suisse contre les myopathies SGMK. Une telle entreprise implique un travail d' organisa conséquent; mais la joie des participants compense amplement les efforts fournis. Récit d' un participant à l' excursion à la cabane Länta

C' est par l' une des plus chaudes journées de l' été que je me mets en route pour la cabane Länta ou – pour être exact – qu' on s' apprête à m' y accompagner. Parcourir cet étroit sentier dans le Valsertal, qui commence là où le Valser Rhein se jette dans le lac artificiel de Zervreila, est l' un de mes rêves d' enfance. L' aventure commence déjà pendant le trajet en bus tout terrain, du Restaurant Zervreila au barrage. Derrière notre minibus, un pick-up à remorque transporte notre matériel et les bénévoles qui vont nous accompagner. S' il n' était la splendide coulisse des montagnes grisonnes, notre convoi laisserait plutôt présager un safari en plein désert.

Une nouvelle chaise roulante

Sonja et Esther sont installées dans des chaises d' un ancien modèle, assez lourdes, tandis que Fredy, notre doyen de 81 ans, affûte une dernière fois sa canne blanche. Quant à moi, je suis le plus lourd des participants à l' excursion. On m' attribue donc la chaise de trekking la plus légère 1. C' est un prototype qu' on m' a demandé de tester sous toutes les coutures. Il est muni de deux vis placées pile à la hauteur de mes talons d' Achille, qui vont me torturer pendant deux jours. Par contre, je constate dès les premiers rochers qu' il amortit étonnamment bien les chocs. Après une heure de marche environ, nous découvrons que le dossier est inclinable, si bien que je peux m' installer dans une position quasi optimale pour la suite de la course. 1 Cette chaise roulante de trekking peut être louée auprès de Procap.

Point de départ et d' arrivée d' une randonnée d' un autre genre: c' est ici que le Rhin se jette dans le lac artificiel de Zervreila Photos: màd.

Dur, dur, de ne rien faire

Au début, j' ai du mal à accepter le fait d' avancer sans fournir le moindre effort. Je tends les mains à gauche, à droite, et ne trouve que du vide: je voudrais tant aider mes accompagnateurs en faisant tourner les roues, mais sur ma chaise de trekking, je n' en ai pas la possibilité. Je me concentre sur les cailloux du chemin et, armé de ma seule volonté, j' essaie de les faire disparaître ou de les contourner. Peu à peu, je consens à laisser vagabonder mon regard, à la recherche de fleurs cachées, à la découverte des falaises ou du talus qui surgit à ma gauche. A la moindre erreur de mes guides, je plonge-rais jusque dans les eaux tourmentées du Valser Rhein. Mais pendant les deux jours que dure notre excursion, je n' ai jamais peur: je sais que mes accompagnateurs sont totalement à leur affaire et je leur fais entièrement confiance. Enfin, nous parvenons à la cabane Länta, à 2090 mètres d' altitude.

La récompense de tous les efforts: au-dessus de la cabane Länta, on embrasse du regard le glacier de Länta, le Rheinwaldhorn et, à droite, le Grauhorn Repos à l' alpage de Lampertsch Ces chaises modernes, spécialement conçues pour le trekking, permettent à des personnes présentant un handicap physique d' explorer les hauteurs avec leurs accompagnateurs A l' alpage de Lampertsch, l' équipage a fait une pause bien méritée

Epuisé par tant d' émotions

A l' arrivée, mes guides ont la sueur au front – on croirait presque que l' orage qui menace depuis une heure a éclaté. Mais à ma grande déception, nous n' aurons droit qu' à quelques coups de tonnerre.. " " .Visiblement, le ciel n' a pas compris que ma première sortie en montagne était un évènement qui méritait qu' on l' arrose.

Je suis presque aussi épuisé que mes « porteurs ». La beauté de ce monde nouveau qui s' ouvre à moi, mais aussi la concentration constante sur le sentier, m' ont tout de même fatigué. Le règlement de la cabane prévoit un couvre-feu à 22 h. Pour une fois, j' irais bien me coucher tout de suite. Mais Fredy, Simone et moi allons passer la nuit dans l' une des salles à manger; nous devrons donc attendre la fin du repas.

Une meringue en guise de consolation

Le deuxième jour de notre excursion arrive plus vite que je ne l' aurais souhaité. Il va falloir retourner dans le quotidien, c' est la fin de mon rêve. Le ciel est toujours couvert; je quitte la cabane à regret pour attaquer la première partie du trajet, la descente raide jusqu' au lac de Zervreila. A l' alpage, je commande une meringue chantilly. Avec peu de crème, mais beaucoup de meringue. Pour une fois, je peux bien me permettre une folie... Et puis, ces deux jours dans la nature et les nombreuses conversations qui les ont agrémentés m' ont appris à savourer l' inactivité a Werner Ruch, Au/Z H ( trad. ) Photos: màd.

Les quatre participants à la randonnée et leurs accompagnateurs bénévoles L' une des participantes et son équipage au bord du lac artificiel de Zervreila, à la fin du périple Afin que tout le monde puisse profiter de la balade, les accompagnateurs se relaient à intervalles réguliers« L' appel de la montagne – les Alpesaccessibles aux personnes handicapées » Pendant l' été 2007, Procap Sport, le CAS et l' Association suisse contre les myopathies SGMK organiseront trois nouvelles sorties en montagne dans le cadre du projet « Der Berg ruft – die Bergwelt erschliessen für Menschen mit Handicap ». A chaque sortie, deux ou trois personnes handicapées sont amenées dans une cabane du CAS sur une chaise de trekking munie d' une roue, que l'on porte dans les passages délicats. Vingt à trente accompagnateurs sont nécessaires. Les personnes en bonne forme physique qui souhaitent permettre à une personne handicapée de vivre cette expérience sont invitées à contacter Procap Sport ( inscriptions sur www.procap-sport.ch ). Les Romands sont les bienvenus. L' engagement est bénévole. Pour plus d' informations: tél. 062 206 88 33 ou sport(at)procap.ch Dates des sorties 2007: 23–24 juin: Brisenhaus, au-dessus de Beckenried ou Dallenwil ( Nidwald ) 21–22 juillet: cabane Länta, ValsGrisons ) 1–2 sept.: cabane Maighels, col de l' Oberalp ( Grisons )

Feedback