De l'or pour le Musée alpin suisse. King Albert Mountain Award

Les lauréats du King Albert Mountain Award 2004 ( de g. à d. ): le professeur Peter Rieder, EPF Zurich, le professeur Lawrence

En route pour la remise des King Albert Mountain Awards qui se déroulera à l' église Santa Maria à Pontresina avec, entre autres, Urs Kneubühl, directeur du MAS ( deuxième à partir de la gauche ) et Catherine Borel, membre du Comité central du CAS ( tout à droite ) Hamilton, Vermont/USA, l' alpi Stephen Venables, GB, l' éditeur Michel Guérin, Chamo-nix/F, Urs Kneubühl, le direc- Pho to s:

m àd ./ Alf re d Lo ch au ,P on tre sin a

King Albert Mountain Award

De l' or pour le Musée alpin suisse

Le King Albert Mountain Award d' or de la King Albert I Memorial Foundation 1 1 récompense, cette année, le Musée alpin suisse pour « son activité dans les domaines de la formation, de la transmission et de la conservation sur le thème de la montagne ». Les professeurs Peter Rieder de l' EPF de Zurich et Lawrence Hamilton de Vermont ( USA ), l' éditeur Michel Guérin de Chamonix et l' alpiniste anglais Stephen Venables sont les quatre autres lauréats 2004.

En escaladant, en solo, la Roche du Vieux Bon Dieu à Marche-les-Dames dans la vallée de la Meuse, le roi de Belgique Albert 1 er, âgé alors de 59 ans, fit une chute fatale le 17 février 1934. C' était un bon alpiniste et surtout un excellent grimpeur qui montait en premier de cordée dans des voies de difficulté 5. La pointe Albert, le refuge Albert 1 er et l' hôtel Al-

bert 1 er à Chamonix rappellent au souvenir ce roi alpiniste, tout comme la Torre Re Alberto dans les montagnes du Bergell et le troisième plus haut sommet de la chaîne du Ruwenzori ( République Dé-mocratique du Congo ). En hommage à son ancien camarade de cordée, Walter Amstutz fonda, en 1993, la King Albert I Memorial Foundation 1. Cette fondation décerne tous les deux ans le King Mountain Award à des personnes ou à des institutions qui se sont particulièrement distinguées dans les montagnes du monde. De l' or pour le MAS Le Musée alpin suisse ( MAS ) a reçu le King Albert Mountain Award d' or dans l' église Santa Maria de Pontresina le 11 septembre 2004. Le MAS a ainsi été récompensé pour son engagement hors du commun en faveur de la culture et de la nature en milieu alpin et sa capacité à faire partager la fascination du monde alpin à un large public et à le sensibiliser à son importance. Dans l' acte de nomination de la King Albert I Memorial Foundation, le large spectre d' activités du Musée alpin dans le domaine de la formation, de la diffusion, de la conservation ou encore dans celui de l' enrichis des collections, est comparé au Finsteraarhorn des Alpes bernoises, l' un comme l' autre sortant nettement du lot.

Recherche, édition, sport La fondation a décerné quatre autres King Albert Mountain Awards. Le professeur Peter Rieder de l' EPF de Zurich a été récompensé pour ses études reconnues au niveau international sur la population des montagnes, son agriculture et ses problèmes économiques dans une société et un environnement qui se transforment rapidement. Le professeur Lawrence Hamilton de Vermont ( USA ) a reçu un Award pour son engagement infatigable en faveur de la création de zones protégées et de la construction de réseaux actifs de scientifiques et de directeurs de parcs œuvrant en faveur du maintien et du développement dans les montagnes. L' éditeur Michel Guérin de Chamonix a été distingué pour son engagement, son enthousiasme et sa rigueur éditoriale face à la littérature alpine. Les Editions Guérin, fondées en 1995, comptent à présent plus d' une cinquantaine de titres parus dans différentes collections. L' Anglais Stephen Venables a été récompensé pour ses mérites littéraires exceptionnels en relation avec le sport de montagne et pour ses performances alpines, dont la première ascension de la face du Kangshung de l' Everest, en 1988, sans oxygène.

Nouveau président de la fondation En 2002, Année internationale de la montagne, le King Albert Mountain Award avait été décerné à cinq personnalités et organisations qui s' étaient distinguées par leur mérite hors du commun en faveur de la protection et du développement dans les Alpes et dans les montagnes du monde. Parmi les lauréats se trouvait alors le Bernois Bruno Messerli, membre du CAS et co-initiateur du classement au patrimoine naturel mondial de l' Unesco de la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn. Depuis le début de cette année, il préside la King Albert Memorial Foundation, succédant ainsi à Jürg Marmet qui, en compagnie d' Ernst Schmied, fut le second vainqueur de l' Everest en 1956. Ce dernier reste membre du conseil de la fondation composé de six personnes. a

Daniel Anker, Berne ( trad. ) 1 Pour en savoir plus sur cette fondation, consultez www.king-albert.ch. Il existe aussi une nouvelle brochure, en anglais, décrivant le « roi alpiniste », la fondation et tous les lauréats. En outre, une quinzaine de photos noir et blanc montrent le roi à l' œuvre dans les montagnes.

teur du Musée alpin suisse à Berne et Paul Messerli, le président du Conseil de fondation du Musée alpin suisse LES ALPES 10/2004

Livres / Médias

Libri / Media

Bücher / Medien

Feedback