Derrière les montagnes anglaises. Une histoire d’amour romantique

Une histoire d' amour romantique

Tout comme les Britanniques ont découvert jadis le Cervin et la paroi nord de l' Eiger, les Suisses peuvent aujourd'hui découvrir un des grands paysages anglais: le District des Lacs, dans la région montagneuse du nord-ouest du pays. Le « Cumbrian Mountain Festival » invite en effet les alpinistes suisses à visiter la région et à rencontrer leurs homologues anglais.

L' allure de David Penlington n' est pas exactement celle d' un alpiniste mais plutôt celle d' un gentleman classique. Bien entendu, il ne sera pas d' accord avec cette affirmation. Natif du Nord, il ne se veut rien de commun avec les aristocrates qui traînent leur ennui dans les clubs londoniens – bien que le complet croisé de David soit parfaitement coupé, la moustache impeccable et les souliers vernis brillants comme il faut. Ce qui différencie Dave – comme l' appellent ses amis – d' un gentleman urbain, c' est son attitude décidée et son teint bronzé.

Impressionnant palmarès David est un alpiniste passionné. C' est à peine s' il lui manque l' un ou l' autre des 4000 d' Europe, à lui qui est né dans une contrée plate, le comté du Derbyshire, au centre de l' Angleterre. Depuis toujours, il a voulu aller plus haut. Tout d' abord, il se rend en Ecosse, « parce que ses habitants, à ce qu' on nous racontait, débordaient de santé ». « Sans doute, ajoute-t-il en riant, en raison de leur alimentation: le porridge et le whisky. » Finalement, il découvre le District des Lacs, dans le nord-ouest du pays. Les routes en pente et les sentiers y sont pénibles: ils serpentent entre les marais et finissent dans les éboulis. De temps en temps, un torrent met un peu de couleur dans les nuances de gris de la roche nue. Déjà le livre d' histoire de Hutchinston, datant de 1794, décrit la contrée avoisinant le Scafell Pike – qui, avec ses mille mètres, dépasse toutes les autres collines du District des Lacs – comme étant « tellement dangereuse que même les voleurs de bétail se tenaient à l' écart de ses gorges ». Et lorsqu' un étranger se perdait dans cette vallée éloignée de tout, le seul tavernier de l' endroit, Will Ritson, lui racontait des histoires si abominables de bêtes sauvages qu' il prenait ses jambes à son cou. Romantisme Deux siècles plus tard, les rives du lac Wast-Water, au pied du Scafell Pike, sont largement ouvertes au tourisme et la taverne de Ritson est devenue la réputée « Wasdale Head Inn ». C' est dans ce pub aux tables de chêne que David Penlington et ses camarades grimpeurs s' accor un verre. Ils passeront toutefois la nuit à proximité, dans le dortoir du refuge dont le romantisme plaît tant aux amateurs anglais de montagne. On trouve d' ailleurs des refuges dans toute la Cumbria, véritable nom du District des Lacs. La plupart d' entre eux appartiennent au « British Alpine Club » ou au « Fell & Rock Climbing-Club ». Si le temps des pionniers et de leurs premières est passé et que les téléphones portables écornent le vieux romantisme, ces cabanes n' en sont pas moins toujours complètement occupées, même pendant les mois froids et humides de l' hiver. Précisons qu' on peut faire du ski sur les pentes du Panderdale.

Chamois du CAS à l' étranger Dans une des cabanes du nord du District des Lacs, à mi-chemin entre le lac Ullswater et les pâturages à mouton du Kirkstone-Pass, l' emblème du CAS orne la porte d' entrée. Les images tout autour de la cheminée de la « George Starkey Hut » montrent différents sommets des Alpes suisses. Il y a une explication à tout cela: le refuge est propriété de l'«Association of British Members of the Swiss Alpine Club », fondée en 1909, qui compteactuellementprèsde300 membres appartenant également à une des sections du CAS: Monte Rosa, Grindelwald

C'est l'«Association of British Members of the Swiss Alpine Club » qui a lancé le « Cumbrain Mountain Festival ». Les deux piliers de cette association, Mike J. Goodyer ( à gauche ), actuel président, et W. Brooke Midgley, ancien président, devant la cabane « George Starkey » à Ullswater, le seul gîte que l' association possède en Grande-Bretagne LES ALPES 6/2002

ou Diablerets. Feu George Starkey, qui a donné son nom à la cabane, avait présidé l' association.

David Penlington, lui aussi, est membre du CAS. Lorsqu' il est venu pour la première fois en Suisse, il y a cinquante ans, il n' a pu prendre avec lui que 20 livres anglaises, en raison des restrictions à la sortie des devises, imposées juste après la Seconde Guerre mondiale. De toute manière, c' était plus que les 6 livres et 6 schillings que le voyagiste Thomas Cook, cinquante ans plus tôt, c'est-à-dire en 1907, demandait pour une « Magic Excursion » de six jours qui menait de Genève à Lucerne. Il a néanmoins fallu que David, une fois à Zermatt, se trouve un gîte à un prix abordable. C' est ainsi que le jeune alpiniste, âgé de 20 ans à peine, fit la connaissance de sa première cabane de montagne. De retour chez lui, il s' inscrivit aussitôt à l' as des membres anglais du CAS. Depuis lors, il jouit de tous les avantages d' un membre régulier. Quant aux membres suisses, ils peuvent utiliser les nombreuses cabanes anglaises. « Cumbrian Mountain Festival » 1

En 2002, les membres anglais du CAS ont une raison supplémentaire de souhaiter la bienvenue à leurs homologues suisses. La manifestation qu' ils organisent, le « Cumbrian Mountain Festival », est une « fête en l' honneur des montagnes, de leurs habitants, de leur beauté et de leur héritage culturel ». C' est l' An internationale de la montagne et son « dialogue across mountains » qui sont à l' origine de ce Festival dont un des moments forts sera l' exposition « John Ruskin et les Alpes, une histoire d' amour anglo-suisse ». A l' instar de son prédécesseur William Turner, ce peintre et écrivain du XIX e siècle ne se précipita pas comme les conquérants de jadis vers la Méditerranée, mais s' attarda dans les vallées alpines. Ses fascinantes peintures, toutes de couleur et de lumière, sont exposées au Musée de Coniston, au sud du District des Lacs. C' est une découverte, même pour des membres du CAS. a

Martin Peter, Londres ( trad. ) 1 Informations supplémentaires sur le site www.mountain-heritage.co.uk Pho to s:

Ma rt in Pe te r Un paysage romantique au nord-ouest du District des Lacs. Les montagnes les plus hautes sont à 1000 m d' altitude. Cependant, le point de départ pour leur ascension se situe pratiquement au niveau de la mer Une cabane du District des Lacs: Rawhead dans la vallée de Landgale Des écoliers de la ville de Penrith, située au nord de l' Angleterre, inaugurent le « Cumbrian Mountain Festival » par une compétition d' escalade. L' ambassadeur suisse d' Angle, Bruno Spinner, était également présent lors de l' inaugu officielle

« Cumbrian Mountain Festival »: informations

Points de départ: Windermere et Kendal, au sud, et Penrith, au nord de Cumbria, atteignable de Londres en deux à trois heures en train. Expositions: Exposition sur les débuts de l' alpinisme britannique au « Village in the Hill » à Rheged situé en périphérie de Penrith. Autres expositions sur le même sujet au « Armitt Museum » à Ambleside et au « Brewery Arts Center » à Kendal. Photographies artistiques du très célèbre photographe « Abraham Brothers » au musée de la ville de Keswick ou au « Wasdale Head Inn » à l' ouest de Cumbrias. Exposition ayant pour thème « Ruskin et la Suisse » à Coniston, où se trouve également un musée d' histoire et de culture locale très intéressant. Dans le parc national de Brockhole et les jardins de Holehird, près de Windermere, les amateurs de la flore alpestre peuvent admirer une très grande variété d' espèces, notamment des spécimens très rares du Nepal et de la Chine. Possibilités de faire des randonnées ou de suivre des cours d' escalade à Brockhole et Wasdale. Hébergement: Les cabanes et les hôtels de montagne sont très pris. Il est indispensable de faire des réservations à l' avance. Tél. gratuit: 0800 100 8848, ou Cumbria Tourist Board, Windermere, tél.: 0044 15394 444 444. Informations supplémentaires sur le site www.Mountain-heritage.co.uk. Renseignements téléphoniques auprès de Rheged Tourist Information Centre, Penrith, tél.: 0044 1768 860034.

Feedback