FIFAD 2000 – idées nouvelles, films anciens.

L' équipe dynamique du FIFAD, entraînée par André Givel, président, et Pierre Simoni, directeur, invitait tous les intéressés au 31e Festival du Film Alpin à fin septembre aux Diablerets. Cette édition a été marquée par des idées nouvelles et positives ainsi que par le « recycling » de films anciens. On pouvait y suivre la compétition, mais aussi faire de nombreuses rencontres avec les coryphées du monde de l' alpinisme. C' est dire si la visite de ce sympathique village de montagne vaudois en valait la peine!

Un contexte plus professionnel Pour la première fois, une conférence de presse a été organisée en C' était la fête aux Diablerets ( De gauche à droite ) Patrice Kohli, guide, Denis Poffet, TSR, et Bernard Germain, cinéaste, tous membres du jury que l' image n' était pas nette - ou alors les couleurs tendaient vers les extrêmes. Tout cela a fait que le plaisir du cinéma est resté limité. Mais il y a eu des exceptions à relever; parmi les réalisateurs, certains se sont très bien débrouillés avec ces impondérables techniques.

Une nouveauté: la table ronde La table ronde, destinée à mettre en lumière les problèmes du film de montagne et à faire émerger des lignes directrices dans ce domaine, représentait une nouveauté. Le dialogue échangé entre les cinéastes et les directeurs de festivals a donné un coup de projecteur sur les tensions subies par les réalisateurs: il y a d' une part l' idéalisme et l' idée créatrice, d' autre part le cadre strict du mass-média qu' est la télévision, qui étouffe beaucoup d' élans. Des productions longues et chères ont peu de chance de passer à l' écran, contrairement aux films courts et bien envoyés.

La compétition Les organisateurs ont sélectionné 31 films parmi les 63 inscrits. Le jury, composé de Bernard Germain, président, de Denis Poffet, Sylvain Saudan, Patrick Kohli ainsi que d' Olivier Walther, représentant du CAS, a réussi à les visionner d' une façon expéditive et à prononcer le verdict pratiquement à l' unanimité. Cette année aussi, on remarquait quelques points forts: d' un côté la tendance à traiter des thèmes ethnologiques, de l' autre le recyclage partiel de films anciens. Le niveau général était plus bas que ces deux dernières années.

Le prix du CAS à Ghalzen, le Cantonnier de l' Everest ( 26 min ) Michel Pelle, un amoureux fou de l' Himalaya, raconte l' histoire émou- Silvain Saudan, membre du jury ( à gauche ), et Antoine Carrel vante de Ghalzen, un Sherpa qui équipe deux fois par année, depuis dix-huit ans, la célèbre cascade de glace du glacier du Khumbu pour les expéditions venues du monde entier. Entre les hautes tours des séracs et l' abîme glacé des crevasses, Ghalzen et ses amis font la trace, assurent le passage en fixant des cordes, en posant des échelles et en taillant des marches. Ce travail dangereux et pénible qui ouvre le passage clé vers l' Everest est certes apprécié des alpinistes occidentaux, mais pratiquement jamais honoré à sa juste valeur. Ce film répare cet oubli d' une façon très impressionnante et sympathique.

Prix du public: Les Peuples qui chantent ( 52 min ) Contrairement aux autres éditions du FIFAD, le film qui a reçu le prix du public n' a pas obtenu d' autre distinction, ce qui n' enlève rien à ses qualités. Daniel Tragarz a vécu avec les Dong et les Miao pour réaliser son film Les Peuples qui chantent. Ces deux peuples des régions humides et vertes du Sud de la Chine enjolivent toutes les paroles qu' ils communiquent, même les plus quotidiennes, par des chansons et des vers. Cette œuvre épique, au sens premier, avec ses images fortes et porteuses ou contemplatives, est aussi un document ethnologique qui transmet des Palmarès FIFAD 2000 Michel Pelle ( F ), « Prix du CAS » chants et des rites étranges. Le public a honoré cette réalisation très réussie et touchante en lui accordant une distinction méritée.

Le Grand Prix du FIFAD à Annapurna, histoire d' une légende ( 52 min ) C' est la première ascension de l' Annapurna qui est contée dans ce film. Pour en faire le récit, Bernard George mêle des extraits de l' inou film de l' expédition, tourné par Marcel Ichac en 1950, avec des prises de vues d' amateurs d' autres participants, des photos du livre d' or de l' expédition ainsi que des commentaires actuels du Sherpa Phu Tharkey et de Maurice Herzog.

La première ascension réussie d' un huit mille récompense d' abord le courage, la volonté et l' enthousiasme des participants, mais ici l' histoire va se changer inexorablement en drame. La naïveté de l' expédition et les conditions extrêmement défavorables exigent le maximum des participants qui vont devoir finalement lutter pour leur simple survie. La victoire est complètement occultée par leurs soucis existentiels, leur détresse et leurs souffrances physiques. Un film passionnant, plein d' allant et pas du tout héroïque!

Bernhard Rudolf Banzhaf, Saas Fee ( trad. ) Prix du CAS Prix de laSSR Prix de la Commune d' Ormont Grain d' Or Diable d' Or, Cat. Ill Diable d' Or, Cat. II Diable d' Or, Cat. I Prix du public Grand Prix du Festival Ghalzen, le Cantonnier de l' Everest de Michel Pelle ( F ) D' Ici et d' Ailleurs de Joseph Péaquin ( I/CH ) Rabbit Sitting on the Fence de Evgeni Kotlov ( Kirgistan ) La Voie du Milieu de Emmanuel Dubois ( F ) Sur les Terres du Grizzli de Dominique Sanfourche ( FCavalieri delle Vertigini de Gianluigi Quarti/Fulvio Mariani ( CH ) Trois Frères pour une Vie de Gilles Perret ( F ) Les Peuples qui Chantent de Daniel Tragarz ( F ) Annapurna, Histoire d' une Légende de Bernard George ( F )

Feedback