Films à voir au Musée alpin suisse (Six nouveaux -) | Club Alpin Suisse CAS

Films à voir au Musée alpin suisse (Six nouveaux -)

En plus des nombreux livres, beaucoup de films ayant pour thème les Alpes sont réalisés chaque année. La majorité atteint rarement son public cible. C' est pourquoi le Musée alpin suisse projette six nouveaux films vidéo, du 18 décembre 1998 au 31 janvier 1999.

Les sports alpins Depuis quelques années, les films alpins ont tendance à insister sur les nouvelles techniques et sur les performances sportives. Partant de l' ascension de la paroi ouest du Totenkirchl en 1954, Hartwig Erdenkäufer retrace avec humour le développement complet de l' escala jusque dans ses formes actuelles.

Les films de Chris Lister et Romolo Nottaris sont d' une autre facture. Ils brossent le portrait de deux personnalités qui ont influencé l' évolution de l' alpinisme et de l' escalade ces dernières années. Dans Rock Queen, Chris Lister montre comment Catherine Destivelle réalise, en solo, la première de l' Old Man of Hoy, pilier de roche qui se dresse au large des îles Orkney. Le film de Romolo Nottaris s' ouvre sur Erhard Loretan préparant une fondue dans l' Antarctique. La caméra suit l' alpiniste jusqu' au sommet du Mount Epperly qui culmine à 4870 m.

l' Europe sous le nom de « nœud vi-king » ( cf. ill. 13 et 14 ). Cette appellation remonte à Nils Faarlund, fondateur de la première école norvégienne d' alpinisme et actuel président de l' Association norvégienne des guides. Lors de son premier cours, en juillet 1967, il lut un article à propos d' un nouveau nœud de blocage inventé par un Français. Il montra ce nœud aux participants du cours. L' un d' entre eux, qui connaissait ce nœud par la pratique de la voile, prétendit que les Vikings le connaissaient déjà. Faarlund, en conséquence, le baptisa « vikingknute»12. Le nom fut repris dans les pays voisins. S' agissant de l' utilisation effective de ce nœud par les Vikings, les experts Scandinaves contactés par le soussigné n' en savent rien. Elle n' est toutefois pas à exclure.

En résumé...

Le nœud de blocage croisé a été introduit par trois fois au moins en alpinisme: la première fois par un Suisse, la deuxième fois par un Américain et enfin par un Français. « Nœud de blocage croisé » est son appellation la plus ancienne donnée par les alpinistes. En tous les cas, il était déjà connu des marins et de certains artisans, mais son origine est obscure.

Heinz Prohaska, A-Horsching ( trad. ) M Programme des projections 1998-1999 Lieu: Musée alpin suisse, deuxième étage, Helvetiaplatz 4, 3005 Berne Dates: du 18 décembre au 31 janvier 1999 Heures d' ouverture: lundi de 14 h à 17 h, du mardi au dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h; fermeture les 24, 25 et 31 décembre 1998 et le 1er janvier 1999 Entrée: l' admission est comprise dans le prix d' entrée au musée, sauf pour les projections en soirée ( entrée au musée: 5 fr., membres du CAS: 3 fr., admission en soirée 5fr. ) Les Alpes, habitat et territoire de la culture alpine Les films ayant pour sujet la culture alpine insistent essentiellement sur les changements de la vie quotidienne dans les régions de montagne. Ce sont les conséquences de l' évolution moderne et du déplacement de la source des revenus de la paysannerie à une offre touristique orientée vers les prestations de services. Le film de Christoph Schaub, Ort, Funktion und Form - Lieu, Func-ziun e Furma, présente deux architectes grisons: Gion A. Caminada et Peter Zumthor. Le spectateur est témoin de leur vie quotidienne et professionnelle. Tous deux recherchent la simplicité, l' essentiel et la concentration, valeurs qu' ils transposent chacun à leur manière dans l' architecture alpine.

Tiré de % Totenkirchl Westwand de Hartwig Erdenkäufer Histoire, culture et littérature alpines Gerhard Baur et son équipe ont sondé les profondeurs du glacier d' Aletsch Dans son deuxième film, Weisse Kohle - Cotgla Alva, Christoph Schaub décrit l' évolution de la production d' électricité dans les Grisons. Avec la libération du marché et la déréglementation, l' industrie électrique entre dans une ère nouvelle. Le film de Schaub opère un retour en arrière, à une époque où tout semblait possible.

Les Alpes, espace naturel Gerhard Baur signe avec son nouveau film, Der Grosse Aletschglet- scher - Wenn das Eis schmilzt, un portrait fascinant du glacier le plus imposant des Alpes: le glacier d' Aletsch. Baur part à la recherche des histoires et des secrets emprisonnés dans les glaces. Avec son équipe, il est descendu dans des puits de glace où il a découvert un monde fascinant.

Markus Schwyn, Musée alpin suisse ( trad. ) J

Programme 1998-1999

des projections de films vidéo au Musée alpin suisse

Séance de 15 h 15 LundiDer Grosse Aletschgletscher ( D 1998, 45 min, ail., Gerhard Baur ) MardiRock Queen - Catherine Destivelle ( GB 1997, 46 min, angl., Chris Lister ) Mercredi Ort, Funktion und Form et Weisse Kohle ( CH 1997, 24 min chacun, ail., Christoph Schaub ) JeudiDer Grosse Aletschgletscher ( D 1998, 45 min, ail., Gerhard Baur ) Vendredi Rock Queen - Catherine Destivelle ( GB 1997, 46 min, angl., Chris Lister ) SamediOrt, Funktion und Form etWeisse Kohle ( CH 1997, 24 min chacun, all., Christoph Schaub ) Dimanche White-out, Erhard Loretan solo in der Antarktis ( CH 1997, 21 min, all. ', Romolo Nottaris ) Totenkirchl Westwand ( D 1997 26 min all..Hartwig Erdenkäufer ) Les films peuvent également être visionnés en soirée à 20 h au Musée alpin suisse:

- Mardi 5 janvier 1999 ( Rock Queen; Totenkirchl Westwand; Der Grosse Aletsch-gletscherMardi 19 janvier 1999 ( White-out; Rock Queen; Ort, Funktion und Form; Weisse Kohle ) 1 Ce film est projeté en français sur demande expresse, transmise à l' avance au secrétariat, tél. 031/351 04 34

ivres / Médias ibri / Media ücher/ Medien

Feedback