Glaciers des Alpes suisses (Les -) | Club Alpin Suisse CAS

Glaciers des Alpes suisses (Les -)

1 M. Hoelzle, D. Vonder Mühll: Commission glaciologique de l' ASSN et les Laboratoires d' hydraulique, d' hydrologie et de glaciologie ( VAW ) de l' EPF, Zurich.

2 M. Maisch: Commission glaciologique de l' ASSN et Institut de géographie de l' Université de Zurich.

Les glaciers des Alpes suisses en 1997/98

fait, surreprésentées dans le réseau actuel. L' appré du caractère représentatif de notre échantillonnage n' est donc pas facile à déterminer. Ce choix reflète-t-il mieux le volume, la surface ou la longueur de l' ensemble des glaciers? Si l'on ne considère que leur volume, on constate que les cinq plus grands appareils glaciaires du réseau forment, à eux seuls, 40% de tous les glaciers du pays. On trouvera dans le complément joint à cet article une tentative de caractérisation du réseau suisse de mesure des glaciers.

Conditions météorologiques et climatiques

Résumé de l' année hydrologique 1997/98

Au plan mondial, 1998 a battu le record de chaleur de l' année précédente. C' est donc, statistiquement parlant, la période annuelle la plus chaude depuis 1860. En moyenne, les températures ont dépassé de 0,7°C celles de la fin du XIXe siècle. En outre, ces vingt dernières années se sont toutes signalées par un excédent de chaleur.

En Suisse également, les moyennes thermiques se sont révélées nettement trop élevées durant toute la période de mesure considérée, soit l' année

Le glacier du Grand Désert a reculé de 139 m entre 1989 et 1998. Il a perdu environ 1400 m depuis le dé-^ but des mesures, en 1893

hydrologique s' étendant d' octobre 1997 à septembre 1998. Quant à la pluviosité, elle est restée assez modérée. Des conditions météorologiques fort similaires ont donc caractérisé les deux périodes successives de 1996/97 et de 1997/98.

Titre des bulletins météorologiques mensuels de riSM d' octobre 1997 à septembre 1998

1997 OctobreRapide transition de l' arrière à une offensive hivernale précoce Novembre Paisible arrière-automne, à l' exception de la tempête de foehn du jeudi 6 Décembre Très changeant. Record de chaleur le jour de Noël AnnéeInhabituellement chaude, très ensoleillée et assez sèche en général 1998 JanvierEnsoleillé et doux. Conditions hivernales modérées durant le dernier tiers du mois FévrierSoleil très généreux et extrême douceur en montagne MarsEnsoleillé et très sec au sud, temps instable au nord AvrilHumide et peu ensoleillé. Temps de fin d' hiver à Pâques MaiTemps chaud, ensoleillé et très sec, surtout en plaine JuinTrop chaud en général, malgré quelques retours offensifs du froid JuilletChangeant, trop chaud partout et en général trop sec AoûtSoleil, chaleur et temps sec. Déficits hydriques en plaine Septembre Manque de soleil et abondance de pluie par températures plutôt normales AnnéeChaude par ensoleillement prépondérant. Peu de dom- mages dus aux intempéries Source: ISM-MctéoSuisse

Température

Comme pour la période précédente, en 1997/98, la plupart des moyennes mensuelles sont trop élevées ( cf. figure la, p. 32 ). Octobre, novembre et décembre ont déjà apporté des excédents thermiques appréciables. De janvier à août, seul avril s' est révélé plus froid que la norme. Grâce à la persistance de si-

c ) 1997

tuations anticycloniques douces, février 1998 pourrait bien être le plus chaud de ce siècle. En août, l' isotherme de zéro degré a avoisiné l' altitude de 4500 mètres pendant plusieurs jours. De mai à septembre, période cruciale pour l' ablation glaciaire, la plupart des régions englacées du pays se sont signalées par des surplus thermiques plus faibles qu' en plaine et qu' au sud du Tessin ( cf. fig. la, p. 32 ). Mais cette constatation ne modifie pas le fait qu' en montagne, les moyennes de température se sont élevées, pour ces mêmes mois, d' un bon degré au-dessus de celles calculées sur de nombreuses années.

Précipitations

Les totaux pluviométriques de l' année hydrologique 1997/98 correspondent à peu près aux valeurs normales. Sur la figure lb, on ne distingue que deux zones dotées d' écarts supérieurs à 20%: les vallées de la Viège, trop sèches, et le Tessin méridional, trop pluvieux. Décembre et septembre se sont révélés très humides, tandis qu' octobre, février, mai et août se distinguaient par leur sécheresse. Au sud des Alpes, le déficit pluviométrique du début de l' année a entraîné un sérieux danger d' incendies de forêts, que les pluies d' avril ont supprimé.

Ensoleillement

Ce paramètre météorologique s' est plus ou moins calqué sur la courbe annuelle de température. Les mois trop chauds se sont caractérisés par un ensoleillement excédentaire, tandis que le mauvais temps d' avril et de septembre s' est traduit par un nombre réduit d' heures ensoleillées.

a.

Bilan de masse

On peut qualifier l' été 1998 d' inhabituel au point de vue de la décrue des glaciers. Selon les données

Science et montagne Fig. 1aet 1b Précipitations annuelles 1997/98 et températures estivales 1998: écarts par rapport aux valeurs normales 1901-1960 ( source: ISM-MétéoSuisse ) 300——

de l' Institut suisse de météorologie, 1998 occupe le troisième rang des années les plus chaudes à Zurich, depuis le début des mesures en 1864. Ce sont surtout les périodes caniculaires de juillet et d' août qui ont contribué à des valeurs records dans l' ablation de la plupart des glaciers dont on étudie les bilans de masse. Celui de la Suvretta, par exemple, se signale par un bilan négatif de 1,53 mètre, valeur record de la série de mesures qui a débuté en 1959 ( cf. fig. 2, p. 33 ). Quant au glacier de Gries, proche du col du Nufenen, on n' y a relevé aucune zone d' accumulation durant cette période. Sa surface tout entière, qui s' étend jusqu' au sommet du Blinnenhorn, a subi l' influence d' une fonte prononcée. Avec-1,. " " .66 mètre, le résultat de 1998 se situe en deuxième position des pertes de masse et à grande proximité du record de -1,. " " .74 mètre, qui date de 1990. En revanche, le bilan des glaciers d' Aletsch, déterminé par la méthode hydrologique, ne se distingue pas de manière particulière. Sa masse déficitaire s' élève en effet à -0,. " " .83 mètre.

D' autres observations montrent toutefois que nous avons affaire à une année exceptionnelle. Citons comme exemple le glacier de Giétro, dans le val de Bagnes, où l'on détermine au moyen de jalons, selon le mandat des Forces motrices de Mauvoisin SA, l' accumulation et l' ablation ( gain et perte de masse ) de la glace depuis 1966. Au point de mesure le plus élevé ( 3300 m ) où l'on constate un gain en neige dans les années normales, on a relevé en 1998 un abaissement supérieur à un mètre de la surface du névé et de la glace! Ce n' est que grâce

,1__A_*„..

Figure 1a Températures estivales 1998 ( température moyenne de l' air du 1.5 au 3O.9.98 ): écarts en degrés Celsius

tembre froid que nous n' avons pas enregistré une fusion plus importante des glaciers suisses. En résumé, on peut affirmer que l' année hydrologique 1997/98 se rangera, au point de vue glaciologique, parmi les exercices les plus déficitaires depuis le début des mesures.

Variations de longueur

Retrait manifeste

En automne 1998, les collaborateurs du réseau d' observation des glaciers suisses ont, comme à l' ac, effectué leurs mesures de variations de longueur des langues glaciaires, dans le cadre de la campagne annuelle de relevés, organisée par la Commission glaciologique de l' ASSN. En raison de conditions météorologiques très défavorables, ils n' ont pu observer que 84 glaciers. Depuis l' année dernière, les analyses mettent en évidence un retrait pour 81 d' entre eux, une progression pour un seul appareil glaciaire, tandis que les deux derniers sont restés stationnaires ( cf. fig. 3 p. 34 ). C' est la langue glaciaire de l' Allalin, dans la vallée de Saas, qui détient le record de décrue avec -140 mètres. Le seul glacier en crue, celui du Mont Durand, dans le val de Bagnes ( Bas-Valais ), a avancé de 7 mètres environ.

1

.'Gants de ski imperméables grâce au Venturi " -Liner. Tailles: M, L, Prix: 69,. " " .90 srr Parka de ski homme WA11 ArF( Parka trois couleurs au look sport, serrée à la taille et^ réalisée dans du Venturi* une matière imperméable et coupe-vent. Capuche tempête dans le col, zips d' aération sous les bras, diverses poches fonctionnelles et une foule d' autres détails sympathiques. Tailles: 46-60, Prix: 449, srr Salopette de ski homme BR00IE( Le fonctionnel et la légèreté: du Venturi*! Voici un pantalon de ski qui a déjà fait ses preuves. Il a été mis au point pour la pratique de la piste et de la poudreuse. Bretelles élastiquées réglables, rehausse dos amovible, genoux préformés et guêtres pare-neige. Tailles: 46-60/24-29/94-110, Prix: 299, srr Pull en Windstoppar "

Un pull classique avec la fonctionnalité d' un vêtement de ski moderne: coupe-vent absolu grâce au Gora-WindstoppBrV Tailles: S-XXL, Prix: 299, srr Gants de sld INSERT GLOVE/ Gants de ski imperméables et respirants, coupe ergonomique, amovible. Tailles: SL, Prix: 89,. " " .90 srr Blouson de ski \aALTON Cet hiver le Venturi* se veut multifonctionnel! Le nec plus ultra est un système permettant de combiner 2 vêtements de 10 façons différentes: blouson Venturi " DALTON, dont la veste intérieure peut également se porter comme gilet - avec ou sans parka-. Nombreux détails fonctionnels. Tailles: S-XXL, Prix: 499, srr Pantalon de ski ) BRISCO Combiné au blouson de ski DALTON, ce pantalon en Venturi* s' adapte à toutes les circonstances. Grâce à sa doublure matelassée amovible, vous aurez, avec le blouson de 10 coordonnés possibles à votre disposition. Vous serez parfaitement protégé queue que soit la température! Tailles: S-XXL, Prix: J49, sir Bandeau ) WS- HE A OB A NOs* Bandeau en Gore-Windstopper fibre polaire trois couches très technique. Héglage auto-agrippant. Tailles: M, L, Prix: 49,. " " .90 su-Gants de ski de sta homme SETON

W^ " Novatrice Et technique, née' d technologiE pointue, le Gore-Tex* D Max, matièrE légère et rabusteJUÏ fois, formée de deux membranes laminées. Les qualités propres au Gore assurent, bien sûr, une protection maximum contre le..vent et la pliHi que l' évacuation de la vi d' eau.

Liberté de mouvement grâce à a zone d' aisance: un empièce-ment en Gore-Tex* élastique au niveau des omoplates.

Veste 3 en 1: grâce à la veste intérieure ouatinée et zippée, cette veste de ski thermique, conçue pour les basses tEmpé-ratures, se transforme rapidement en une veste Gore-Tex* légère, idéale pour le ski printanier.

Aération: les zips double curseur sous les bras avec rabats pare-neige permettent une meilleure ventilation.

wer

Schôffel

Col et capuche: col montant avec capuche tampête intégrée Zips sous patte de protection intérieure pour éviter les sensations de froid.

Biauson femmi Poche porte-forfaits: cette poche zippée, placée sur le bras, vous permet de ranger facilement vos forfaits de ski.

Venturi un laminé performant signé Schöffel.

Imperméable, coupe-vent et respirant, il est idéal pour tous les sports actifs. Particulièrement léger et résistant, pour des vêtements de ski légers et fonctionnels.

Schôffel

Veste légère et ouatinée en Gore-Te* " D Max et GoraTbx Xeni avec cordon de serrage à la taille. Capuche tempête, jupe pare-neige et zips d' aération sous les bras.

Taüles: 4 B, Prix: BBS, SB- Pantalon femme BALENA Pantalon de ski légèrement ouauné en Gore-Tex Xero ou Gore-Tex " D/Max. Taille réglable, genoux préformés, guêtres pare-neige, protection bas de jambes en Cordura. Tailles: 34-46/20-23 76-88 Prix: 333, sft/423, sf, Pull polaiTB DURAMEa Un basique et un must absolu dans le concept vestimentaire Schaffell Un pull en fibre polaire MicrofleecB, merveilleusement souple et chaud, dans des coloris très sportifs. Séchage rapide. Col montant avec demi-zip.

Tailles: XS-XXL Prix: 33,. " " .30 sn- Bonnet ufi i a Bonnet avec protection Windstopper Prix: 53,. " " .30 sr* Look sportif et multicolore paur ce blouson de ski en Venturi' le laminé signé Schôffel. Avec capuche tempête, aérations sous les bras, poche porte-forfait et ouatinage léger. Tailles: 34-46, Prix: 333- s » Salopette femme fi\ANTERO Un pantalon en laminé léger Venturi1 d' une coupe parfaite. Bretelles et taille élastiquées, dos montant amovible par zip, guêtres pare-neige et protections bas de jambes. Tailles: 34-46/20-23/76-88, Prix: 233, sn-Gants de ski INSERT fSLOVE Gants de ski imperméables e coupe ergonomique, amovible. Tailles: SL, Prix: 83,. " " .30 sn- Casquette de ski.

SNOW CAP Une raschiette fonctionnelle avec intérieur en fibre polaire Microfleece chaude et extérieur en Gora-Tax " Xero. Taüles: M, L, Prix: 53,. " " .80 sn- Bandeau g)PITT WS Bandeau tricot Windstopper' Prix: 33,. " " .30 SFr

hstfcl

I

Surpantalon femme ^ Y EL L a WS TOME

7

GORE-TEXi iVaste de randonnée honime TLBÊIï Le high-tech au sommet! Une veste 3 en 1, techni-^ que et bicolore, dans une matière légère et résistante: le Gore-Tax D/Mbx. Elle est réchauffée par une veste intérieure polaire zippée. Henforts épaules et coudes en Cordura, capuche tempête amovible et zips d' aération sous les bras. Tailles: 46-58, Prix: 749, sn- Pantalon ski de fond homme REVFLSTnKEfa\ Un pantalon ski de fond extensible en schoaÜBr*-Stretchlight coupe-vent, traité anti-tâches et déperlant. Rehausse dos amovible avec bretelles, renforts robustes en Cordura jusqu' aux genoux, renfort fesses, bas de jambes avec guêtres pare-neige. Tailles: 46-56, Prix: 29«- sn-

Schôffel

Veste randonnée femme ) BATA LA ^Design original et fonctionnalité dans des matières innovantes... un résultat formidable que cette veste de randonnée en Gore-Tex " D Max Henforts épaules et coudes en Cordura, capuche tempête, zips d' aération sous les bras et une foule d' autres détails techniques. Taüles: 4 B, Prix: 549, SFr D' Un surpantalon en Gore-Tex " Xero à porter par tous les temps. Facile à enfiler grâce à ses zips latéraux .double curseur. Bretelles élastiquées amovibles, système' drop seat et protection bas de jambes en Cordura.

Tailles: 4 B, Prix: 399, sn-

Ì

Chez les détaillants spécilisés suivants, vous trouverez un grand choix d' articles de la collection Schoffel:

I000 Lausanne: Passe Montagne, Schaefer / 1037 Etagnières: Bantam / 1110 Morges: François / 1711 Schwarzsee: Sonny / 1712 Tafers: Rauber/ 1800 Vevey: Bornand/ 1806 St-Légier: Stöckli/ 1870 Monthey: Espace Montagne/ 1874 Champéry: Holiday/ 1884 Villars-sur-Ollon: Holiday / 1911 Ovronnaz: Pierre / 1918 Mayens-de-Riddes: Monnet / 1920 Martigny: Look Montagne / 1936 Vertier: Médran, No. I / 1937 Orsières: Darbellay / 1965 Savièse: Jollien / 1972 Anzère: Central / 1988 Les Collons: Cenolet / 1997 Haute-Nendaz: Gaby / 2000 Neuchâtel: Tosalli / 2013 Colombier: Tosalli / 2500 Biel: Vaucher, Eise/in / 2540 Grenchen: Wirth / 2740 Moutier. Eiselin, Le Choucas / 3000 Bern: Vaucher, Eiselin, Bächli / 3073 Gümligen: Solsport / 3110 Münsingen: Haueter / 3114 Oberwichtracht Berger / 3132 Riggisberg: Colorado / 3172 Niederwangen: Vaucher / 3250 Lyss: Heiniger / 3296 Arch: Racing / 3322 Schönbühl-Urtenen: Bächli, Vaucher / 3360 Herzogenbuchsee: Ingold, Sirius / 3400 Burgdorf: Tanner / 3457 Wasen im Emmental: Kropf / 3510 Konolfingen: Berger / 3600 Thun: Probst Stockhorn, Gafner / 3627 Heimberg: Stöckli / 3714 Frutigen. Kallen, Oester / 3715 Adelboden: Oester / 3758 Latterbach: Balmer / 3775 Lenk im Simmental: Strubel / 3778 Schönried: Frautschi / 3780 Gstaad. Edelweiss, Brand / 3800 Unterseen: Eiger / 3800 Interlaken: Harry / 3818 Grindelwald: Graf / 3823 Wengen: Alpia / 3825 Mürren: Stäger / 3906 Saas Fee: Anthamatten, César / 3910 Saas Grund: Zurbriggen / 3920 Zermatt: Bayard / 3930 Visp: Rubin / 3936 Crans: Rey / 3954 Leukerbad: Briand / 3960 Sierre: AZ/3961 St-Luc: Bürki, Zinal / 3962 Montana: Rinaldo / 3984 Fiesch: Hubert / 3995 Ernen: Seiler / 3997 Bellwald: Holzer / 4000 Basel: Kost, Eiselin / 4225 Brislach: Karrer / 4436 Oberdorf BL: Schmutz / 4528 Zuchwil: Stöckli / 4600 Olten: Sport Welt / 4710 Balsthal: Sporthaus / 4800 Zofingen: Hasler / 4900 Langenthal: Geiser / 4950 Huttwil: Ingold / 5035 Unterentfelden: Saida Sailor / 5200 Brugg AG: Arda / 5400 Baden: Peterhans / 6000 Luzern: Kempt Eiselin, Pilatus, Bannwart/ 6020 Emmenbrücke: Tschümperlin / 6110 Wolhusen: Stöckli / 6174 Sörenberg: Stöckli / 6210 Sursee: Schär, Adventure Factory / 6300 Zug: Bannwart / 6312 Steinhausen: Tschümperlin / 6318 Walchwil: Müller / 6390 Engelberg: Quattro / 6438 Ibach: Tschümperlin / 6440 Brunnen: Sport Life / 6460 Altdorf: Tschümperlin / 6472 Erstfeld: Indergand / 6490 Andermatt: Meyeris Sporthaus / 6600 Locarno: Belotti / 7000 Chur: Näf/ 7018 Flims Waldhaus: Mountain Fantasy / 7031 Laax CR: Foppa / 7050 Arosa: Sprecher, Carmenna / 7180 Disentis/Muster: Jacomet / 7250 Klosters: Andrist / 7260 Davos Dorf: Bünda, Ettinger, Flüela, Prader / 7320 Sargans: Gonzen / 7430 Thusis: Strimer / 7482 Bergün: Mark / 7500 St. Moritz: Corviglia / 7503 Samedan: Lüthi / 7504 Pontresina: Lamm, Montanara / 7514 Sils-Maria: dovanoli / 7524 Zuoz: Willy / 7550 Scuol: Sasvenna / 7563 Samnaun Dorf: Hangt / 8000 Zürich: Bächli, Jelmoli, Rema, St. Annahof Universal, Och, Bächtold, Ruedi / 8105 Regensdorf: St. Annahof / 8180 Bülach: Büli Sport / 8200 Schaffhausen: Benz / 8340 Hinwil: STS / 8400 Winterthur: Kienast, Klauser, Universal, Ruwi / 8572 Andhausen: Gugg/ 8590 Romanshorn: Schaffe/er/ 8604 Volketswil: St. Annahof, Stöckli / 8640 Rapperswil: Sonnenhof/ 8708 Männedorf: GSM / 8712 Stäfa, Weber/ 8750 Glarus: Fridolin / 8805 Richterswil: Sportis / 8820 Wädenswil: Stöckli / 9000 St. Gallen: Roth, ActDis, Sportmarkt / 9050 Appenzell: Baumann / 9443 Heerbrugg: SFS Stadler / 9472 Grabs: Alpin / 9500 Will: Bossart, Stöckli / 9630 Wattwil: Metzger / 9658 Wildhaus: Steiner Les vêtements présentés dans cette brochure sont disponibles dans un large éventail de coloris. Renseignez-vous auprès de votre revendeur spécialisé.

Demandez le catalogua Schöfiel Hiver 1999/2000 directement à « ^ l' adresse suivante:

Schöfiel Switzerland Alpanova SA Abteilung MA/W99/25 Mezenerweg 11 3 G13 Bern Téléphone: 031/331 4541 Telefax: 031/333 G8 BO

Nam Prénom Hue - f f f f f Cade postal/Localité Ou bien consultez tout simplement notre site Internet: www.schoefiel.de JjätjJL Photographie: Thnmas Ulrich ÌAdlon ), Folostudin Weiss ( StillsTbjcIb Schaue! Sportbekleidung GmbH Conception et graphisme: ruffadvertising GmbH, Augsburg Iraduction: Hoquia Fachübersetzungen GmbH Les prix indiqués sont des prix indicatifs! Sous réserves d' erreurs et de modifications. Avec l' aimable participation de:

AIR CANADA Stumböck Club

Schoffel

300

+

-300 O s 80 C rs y

/Y

. f. ,«-

^vj..

.. j. yf

C )

Çs - »

A

S P

/f 4-

- 1997/1998

( 1O.97-09.98 )

\

+401

\

+20% o s 700

\

0% 20%

40%

Au moyen de prises de vue aériennes effectuées, soit par la Direction générale des mensurations cadastrales, soit par l' Office fédéral de topographie, on détermine habituellement chaque année les variations de longueur de douze glaciers: ceux du Rhône, de Mutt, de Gries, d' Aletsch, du Schwarzberg, de l' Allalin, de Kessjen, de Findelen, de Giétro, de Corbassière, de l' Oberaar et de l' Unteraar. On analyse ensuite ces données au moyen d' un restitu-teur spécial accouplé à une table traçante analytique. Au cours de la campagne de l' automne 1998, on n' a observé que quatre de ces douze glaciers, en raison d' un temps déplorable. Les lacunes ainsi créées dans les séries de mesures, qui s' étendent parfois sur plus d' un siècle, affectent leur interprétation de manière très diverse. Les langues peu inclinées des grands glaciers, comme celle d' Aletsch, par exemple, réagissent avec une forte inertie aux modifications climatiques. Par conséquent, une absence de mesures d' une année ou deux n' exercera aucune influence néfaste sur l' analyse de l' ensemble de la série ( cf. fig. 4d, p. 37 ). Les variations de ces glaciers présentent donc l' avantage de refléter la tendance à long terme de l' évolution du climat. Quant aux glaciers très petits, comme celui du Pizol, dans le canton de Saint-Gall, il est soumis à de très fortes fluctuations annuelles ( cf. fig. 4a p. 37 ) et la moindre interruption des mesures se manifestera très défavorablement sur l' étude de ce type de glaciers. En revanche, ces appareils glaciaires traduisent fidèlement les rapides changements des variables climatiques.

Remerciements

Pour l' exécution des relevés de sa 119e campagne de mesures, la Commission glaciologique de l' ASSN

Figure 1b Précipitations annuelles 1997/98 ( sommes 1.1O.97 au 3O.9.98 ): écarts en pour cent -5 — à ï.

de Gries ( méthode' fi -o— Glacier de la Suvretta ( méthode glaciol. ) Glacier d' Aletsch ( méthode hydrol. ) -10 -15 -2025 1900 1920 1940 1960 1980 2000 Figure 2 Somme des variations annuelles ( en m ) des bilans de masse des glaciers d' Aletsch, de Gries et de la Suvretta

a bénéficié d' un soutien actif qui lui est régulièrement apporté depuis fort longtemps. Elle en est extrêmement reconnaissante et ses remerciements s' adressent à tous les collaborateurs directs et indirects des services forestiers des cantons alpins, des sociétés de forces motrices d' Aegina, de Mattmark, du Mauvoisin et de l' Oberhasli, du bureau de géomètres Flotron, de l' Office fédéral de topographie, de l' Institut suisse de météorologie, du Service hydrologique et géologique national, de l' Institut fédéral pour l' étude de la neige et des avalanches, des Instituts de géographie de l' EPFZ et de l' Université de Zurich, de la section de glaciologie et de la direction des VAW/EPFZ, et tout particulièrement à toutes les personnes effectuant à titre privé des relevés sur le terrain ou des travaux de traitement des données ou de rédaction.

Science et montagne a

Complément: caractéristiques et décrue des glaciers du réseau de mesure depuis 1850

Du maximum glaciaire aux scénarios de retrait

Dans le cadre du Programme national de recherche 31 ( Modifications du climat et catastrophes naturelles ), l' Université de Zurich a consacré un projet d' étude aux glaciers des Alpes suisses et à leurs variations depuis le milieu du XIXe siècle ( phase maximum de crue de 1850 ). Avec la plus grande précision possible, on a paramétré, au cours de cette investigation, toutes les surfaces englacées du pays selon des critères uniformes. On a étudié et invento-rié trois « moments privilégiés » au point de vue de l' historique des glaciers: le maximum glaciaire de 1850 ( « passé » ), la situation déterminée par l' inven des glaciers de 1973 ( Müller et al., 1976 ) ( « présent » ) et le calcul de l' évolution pour l' aube du XXIe siècle ( « futur » ), selon différents scénarios de retrait. Un rapport final, publié tout récemment ( Maisch et al., 1999 ), expose les résultats de cette

La stabilité des glaciers suspendus a été analysée dans le cadre du projet national d' étude scientifique NFP31. Ils sont souvent gelés dans les bords, ce qui augmente leur stabilité Glacier suspendu sur les flancs du Studerhorn, à 3000 m. Au premier plan, le glacier du Finsteraar Figure 3 Variations de la longueur des glaciers des Alpes suisses en 1997/98 ( données qualitatives )

étude entreprise par plusieurs collaborateurs. Elle porte également sur les 121 glaciers du réseau suisse d' observations dont on a utilisé les séries de mesures. Bref résumé de cet ouvrage, ce complément apporte des informations sur l' étendue des surfaces englacées de la Suisse et leurs fluctuations depuis 1850, ainsi que des considérations particulières sur les glaciers de notre réseau de mesure.

Retrait marqué depuis 1850

Les moraines abandonnées sur place et les vastes marges périglaciaires encombrées de débris rocheux témoignent d' un retrait particulièrement marqué des glaciers des Alpes suisses depuis leur dernière crue. La hausse de température observée depuis a globalement réduit les surfaces alpines englacées de 1800 km2 à 1300 km2. Cette perte d' un demi-millier de kilomètres carrés correspond à 27,. " " .2% de leur extension antérieure. Comparée à la surface totale de la Suisse ( 41284,. " " .6 km2 ), la proportion des névés et glaciers de notre pays a diminué de 4,5% à 3,1%. Calculé sous forme de gain, ce « retrait du siècle » s' exprime par un accroissement correspondant des marges périglaciaires, c'est-à-dire de territoires libérés de l' em de la glace, dont l' ensemble dépasse tout de même la surface du demi-canton d' Obwald ( 490,. " " .6 km2 ).

Relative rareté des langues glaciaires de vallée

La topographie fort variée du milieu montagnard et les conditions pluviométriques, très changeantes d' une vallée à l' autre, expliquent

1997/1998en cruestationnaire1.0 men décrue O non classé Tableau 1:

Variations de longueur des glaciers des Alpes suisses en 1997/98 Glacier Variation T9^ GlaciefsVariatioT^ Variation

[m] [m] [mi Bassin du Rhône ( II ) 46 Martinets n 79 Sulz - 9 1 Rhône n 47 Sex Rouge?

80 Glärnisch - 18,. " " .6 2 Mutt n 48 Prapio St 81 Pizol - 9,7 _ 3 Gries - 22,. " " .4 49 Pierredar n 114 Plattalva n * 4 Fiescher - 66,. " " .3 106 Mittelaletsch n j 5 Grosser Aletsch n 107 Bis n Bassin du Rhin ( Id ) 6 Oberaletsch n 108 Orny n 82 Lavaz

; 7 Kaltwasser - 27,. " " .3 83 Punteglias 8 Tälliboden n Bassin de l' Aar ( la ) 84 Lenta - 18 9 Ofental n 50 Oberaar - 32,. " " .9 85 Vorab - 14,. " " .9 10 Schwarzberg n 51 Unteraar - 94,. " " .0 86 Paradies - 4,9 11 Allalin - 140 52 Gauli - 13 87 Suretta 0 12 Kessjen n 53 Stein 1 88 Porchabella - 16,. " " .4 13 Fee ( Nord111,. " " .1 54 Steinlimmi - 27 89 Verstankla - 8,5 14 Gorner - 43,. " " .4 55 Trift ( GadmenX 90 Suvretta - 12,. " " .3 15 Zmutt n 56 Rosenlaui n 91 Sardona sn 16 Findelen n 57 Oberer Grindelwald - 15 ca.

115 Scaletta n 17 Ried - 12,. " " .2 58 Unterer Grindelwald x 18 Lang - 2 59 Eiger - 23,. " " .2 Bassin de l' Inn ( V ) 19 Turtmann - 8,5 60 Tschingel - 4,3 92 Roseg - 41,. " " .8 20 Brunegg ( Turtm. E12,. " " .5 61 Gamchi - 13,. " " .9 93 Tschierva - 27,. " " .7 21 Bella Tola - 8 62 Schwarz - 7,7 94 Morteratsch - 6,5 22 Zinal - 30 63 Lämmern - 16,. " " .3 95 Calderas - 25,. " " .9 23 Moming - 45 64 Blümlisalp - 16,. " " .4 96 Tiatscha - 13 24 Moiry - 14 65 Rätzli n 97 Sesvenna - 64 25 Ferpècle - 34 109 Alpetli - 15,. " " .4 98 Lischana n 26 Mont Miné - 15 110 Lötschberg n 27 Aroila ( Mt. Collon ) 5 111 Ammerten - 3,3 Bassin de l' Adda ( IV ) 28 Tsidjiore Nouve - 13 112 Dungel n 99 Cambrena - 6 29 Cheillon - 11,. " " .6 113 Gelten n 100 Palü - 11,. " " .1 1 A Ç2 30 En Darrey - 8 101 raradismo ( Campo10,. " " .5 31 Grand Désert - 29,. " " .6 Bassin de la Reuss ( Ib ) 102 Forno - 19,. " " .3 32 Mont Fort ( Tortin ) n 66 Tiefen n 116 Albigna n 33 Tsanfleuron - 15 67 Sankt Anna n 34 Otemma - 21,. " " .5 68 Kehlen - 42,. " " .4 Bassin du Tessin ( III ) 35 Mont Durand + 6,6 69 Rotfirn ( Nord12,. " " .9 103 Bresciana - 28,. " " .6 36 Breney - 30,. " " .8 70 Damma - 8,3 104 Basòdino - 8,7 37 Giétro - 11,. " " .8 71 Wallenbur n 105 Rossboden - 2,1 38 Corbassière - 11,. " " .9 72 Brunni n 117 Valleggia n 39 Valsorey - 19 73 Hüfi - 26,. " " .2 118 Val Torta - 7,5 40 Tseudet - 14 74 Griess - 11,. " " .8 119 Cavagnoli - 22,. " " .5 41 Boveyre - 372 75 Firnalpeli ( Ost ) n 120 Corno - 7 42 Saleina - 55 76 Griessen n 121 Croslina - 3 43 Trient ,60 44 Paneyrosse - 3,1 Bassin de la Linth ( Ic ) 45 Grand Plan Névé - 3,5 77 Biferten - 9,6 78 Limmern n Abréviations Remarque: si la valeur indiquée + en crue x valeur non déterminée est valable pour un ir itervalle st stationnaire sn sous la neige de plusieurs années, on a noté en décrue?

résultat incertain le nombre d' années comme suit:

ca. valeur approximative n non observé -372 =: recul de 37 m en deux ans tout naturellement la grande irrégularité de la distribution des surfaces englacées des Alpes suisses. Cette diversité affecte aussi bien la répartition géographique des glaciers que leurs dimensions. Contrairement à l' idée générale suggérée par les manuels scolaires, le type classique d' appareil glaciaire occupant le fond d' une vallée n' est, de loin, pas le plus fréquent. Selon le classement des 2164 glaciers dénombrés en Suisse, il n' en existe que 53 de cette catégorie ( 2,. " " .4% ). Ils sont suivis de ceux de type alpin, de superficies plus réduites ( 374 ou 17,. " " .3% ), puis de vestiges glaciaires encore plus petits ( 550, ou 25,. " " .9% ), et, finalement, des névés de minuscules dimensions ( 1187 ou 54,. " " .9% ). Toutefois, les quelques dizaines de glaciers de vallée constituent plus de la moitié de la surface glaciaire totale de la Suisse ( 51,. " " .2% des 1300 km2 environ ) et les trois quarts du volume total de la glace, estimé à 74 km3.

Science et montagne Tableau 2 Liste des glaciers du réseau de mesure classé selon leur longueur ( valeurs « 2000 » ); données supplémentaires de longueur et de surface Source: Banque de données glaciologiques CH-INVGLAZ ( 1850 et 1973 ) et Rapport annuel de la Commission glaciologique ( de 1973 à 1998 ) Alpes

? E 3 :ü

II

3

41 S's " 0 .2 ce en 1

s P lg to Rang NomH Ss C p oc ;r C Q rfai

* » 3 2 0 0 5.S O ff, ri .

li ti.

Grosser Aletsch 5 26,. " " .5 23,. " " .9 23,. " " .3 96,. " " .1 62. Gamchi 61 3,5 2,8 2,8 1,8 6 |2.

Fiescher 4 17,. " " .1 15,. " " .3 15,. " " .1 34,. " " .2 63. Steinlimmi 54 4,2 2,8 2,7 2,3

Gorner 14 15,. " " .9 13,. " " .5 12,. " " .9 59,. " " .7 64. Boveyre 41 3,8 2,6 2,6 2,1 I4- Unteraar 51 14,. " " .5 12,. " " .9 12,. " " .4 29,. " " .5 65. Kehlen 68 4,3 2,6 2,6 3,2

Corbassière 38 12,. " " .9 10,. " " .2 10,. " " .2 18,. " " .3 66. Blümlisalp 64 3,5 2,7 2,6 3,0 6.

Oberaletsch 6 10,. " " .4 9,1 8,9 22,. " " .8 67. Eiger 59 3,5 2,6 2,5 2,1 7.

Unterer Grindelwald 58 9,9 8,3 8,3 20,. " " .8 68. Lämmern 63 4,5 2,6 2,5 4,8 8.

Mont Miné 26 10,. " " .2 8,3 8,2 11,. " " .0 69. Damma 70 3,2 2,4 2,5 5,1 9.

Otemma 34 10,. " " .6 8,7 8,0 17,. " " .5 7O. Ammerten 111 2,8 2,5 2,4 1,2 10.

Rhône 1 9,2 8,0 7,9 17,. " " .6 71. Glärnisch 80 3,5 2,5 2,4 1,7 11.

Findelen 16 10,. " " .4 7,8 7,7 17 A 72. Paradies 86 5,1 3,6 2,3 4,0 12.

Zinal 22 9,2 7,5 7,1 15,. " " .4 73. Lenta 84 3,9 2,6 2,3 1,4 13.

Hüfi 73 9,2 7,1 7,0 13,. " " .6 74. Rotfirn ( Nord ) 69 3,2 2,1 2,1 1,3 14.

Lang 18 8,6 6,9 6,7 10,. " " .1 75. Porchabella 88 3,4 2,4 2,1 2,6 15.

Alpetli ( Kander ) 109 9,2 6,8 6,7 13,. " " .9 76. Verstankla 89 2,7 2,1 2,1 1,3 16.

Morteratsch 94 8,9 7,0 6,7 16,. " " .4 77. Wallenbur 71 3,2 1,9 2,1 1,7 17.

Ferpècle 25 9,3 6,6 6,6 9,8 78. Lötschberg 110 2,8 2,1 2,1 0,9 18.

Oberer Grindelwald 57 7,5 6,7 6,5 9,5 79. Tiatscha 96 3,5 2,0 2,1 2,1 19.

Zmutt 15 8,6 6,7 6,5 16,. " " .9 8O. En Darrey 30 3,1 2,1 2,0 1,9 20.

Saleina 42 7,8 6,5 6,4 8,6 81. Grand Désert 31 3,6 2,2 1,9 1,9 21.

Allalin 11 7,7 6,5 6,3 9,9 82. Martinets 46 2,4 1,9 1,9 0,6 22.

Gauli 52 9,2 6,5 6,3 17,. " " .7 83. Dungel 112 2,8 1,9 1,9 1,4 23.

Ried 17 7,5 6,3 5,9 8,2 84. Cavagnoli 119 2,8 2,0 1,9 1,4 24.

Mont Durand 35 7,2 5,9 5,8 7,6 85. Cambrena 99 2,7 1,9 1,9 1,8 25.

Trift 55 7,5 5,8 5,7 16,. " " .6 86. Mont Fon ( Tortin ) 32 2,7 2,1 1,8 1,1 26.

Forno 102 7,8 6,2 5,7 8,7 87. Vorab 85 3,0 2,0 1,8 2,2 27.

Breney 8,0 6,0 5,6 10,. " " .0 88. Kaltwasser 7 2,6 1,6 1,6 1,9 28.

Gries 3 7,6 5,7 5,4 6,2 89. Calderas 95 2,7 1,8 1,6 1,2 29.

Turtmann 19 6,4 5,3 5,3 12,. " " .8 9O. Suretta 87 2,5 1,6 1,5 1,1 30.

Moiry 24 6,2 5,3 5,3 5,8 91. Lavaz 82 3,3 2,1 1,5 1,8 31.

Fee-Nord 13 5,9 5,0 5,2 7,5 92. Basòdino 104 2,8 1,5 1,5 2,3 32.

Rosenlaui 56 5,9 5,2 5,1 6,1 93. Griess 74 3,2 1,6 1,4 0,9 33.

Mittelaletsch 106 6,7 5,4 5,1 8,3 94. Plattalva 114 2,1 1,4 1,3 2,1 34.

Brunegg ( Turtm.. " " .E ) 20 5,8 4,6 5,0 6,7 95. Scaletta 115 1,8 1,2 1,2 0,7 35.

Tsidjiore Nouve 28 5,3 4,8 5,0 3,2 96. Punteglias 83 2,2 1,4 1,2 1,0 36.

Rätzli 65 6,7 5,2 4,9 9,1 97. Griessen 76 2,1 1,2 1,2 1,3 37.

Aroila ( Mt. Collon ) 27 7,0 4,8 4,8 13,. " " .2 98. Mutt 2 1,8 1,0 1,1 0,6 38.

Oberaar 50 6,8 5,0 4,7 5,8 99. Sesvenna 97 1,7 1,2 1,1 0,8 39.

Trient 43 6,2 4,9 4,7 6,4 10O. Paradisino ( Campo ) 101 1,6 1,1 1,1 0,5 40.

Tschierva 93 5,8 4,8 4,7 6,2 101. Bresciana 103 2,5 1,1 1,0 0,8 41.

Giétro 37 4,8 4,5 4,5 5,9 102. Paneyrosse 44 1,8 0,9 0,9 0,5 42.

Biferten 77 5,6 4,4 4,4 2,8 103. Firnalpeli 75 1,1 0,9 0,9 0,9 43.

Roseg 92 6,8 4,9 4,3 8,5 104. Ofental 9 1,8 0,9 0,9 0,4 44.

Stein 53 5,3 4,2 4,1 6,1 105. Sex Rouge 47 1,4 0,9 0,9 0,7 45.

Bis 107 4,3 4,0 4,0 4,7 106. Valleggia 117 1,2 0,9 0,9 0,6 46.

Rossboden 105 4,2 3,9 4,0 1,9 107. Pierredar 49 1,3 0,8 0,9 0,5 47.

Schwarzberg 10 6,0 3,8 3,8 6,1 108. Lischana 98 1,3 0,9 0,9 0,2 48.

Palü 100 5,5 3,8 3,8 6,5 109. Croslina 121 1,3 0,8 0,8 0,3 49.

Schwarz 62 4,6 4,0 3,8 1,6 11O. Kessjen 12 1,5 0,9 0,8 0,6 50.

Tschingel 60 5,8 3,6 3,7 6,2 111. Corno 120 1,8 0,7 0,8 0,3 51.

Valsorey 39 5,1 3,8 3,6 2,4 112. Prapio 48 1,0 0,8 0,8 0,3 52.

Albigna 116 5,0 3,7 3,6 3,5 113. Sankt Anna 67 1,2 0,8 0,7 0,5 53.

Tsanfleuron 33 5,4 3,7 3,5 3,8 114. Gelten 113 1,1 0,7 0,7 1,2 54.

Cheillon 29 5,3 3,7 3,3 4,6 115. Tälliboden 8 1,5 0,8 0,7 0,3 55.

Moming 23 4,5 3,6 3,3 6,4 116. Sardona 91 1,1 0,7 0,6 0,4 56.

Suvretta 90 4,7 3,3 3,2 3,3 117. Pizol 81 1,4 0,6 0,6 0,2 57.

Limmern 78 4,1 3,1 3,1 2,1 118. Val Torta 118 0,9 0,6 0,5 0,2 58.

Brunni 72 4,7 3,0 2,9 2,9 119. Bella Tola 21 1,1 0,6 0,5 0,3 59.

Orny 108 3,3 2,9 2,9 1,6 12O. Sulz 79 1,1 0,4 0,4 0,2 60.

Tiefen 66 3,8 3,0 2,8 3,2 121. Grand Plan Névé 45 0,9 0,3 0,3 0,2 61.

Tseudet 40 4,2 3,0 2,8 1,7 4a ) Glaciers très petits de moins de 1 km 1840 1860 1880 1900 1920 1940 1960 1980 2000 5.0 4.5 4.0 3.5 3.0 - 2.5 2.0 1.5 —L- BlüemlisalpKaltwasserKehlen X,Wallenbur

\

1840 1860 1880 1900 1920 1940 1960 1980 2000 4b ) Petits glaciers entre 1 et 4,9 km

Diminution de la superficie du « type moyen » des glaciers suisses

Au moment du stade maximal de 1850, le « type moyen » des glaciers suisses se caractérisait par une aire approximative de 1,1 km2. Depuis lors, celle-ci a diminué de 0,3 km2, soit de 27% environ. L' am de la variation des valeurs individuelles couvrait alors une plage s' étalant de 0,009 km2 à 105,. " " .6 km2 ( grand glacier d' Aletsch ). Le névé le plus minuscule répertorié pour 1850 était donc 11000 fois plus petit que l' appareil glaciaire le plus étendu. Si l'on tient compte de la fonte totale de certains dépôts de glace encore présents en 1850, le relevé de 1973 présente un éventail de valeurs allant de 0,0 km2 ( glaciers disparus, diminution de 100% ), à 96,. " " .1 km2.

Le « type moyen » des glaciers suisses comparé à ceux du réseau

La carte de la figure 5 ( p. 38 ) montre l' emplace des glaciers du réseau suisse de mesure, que l'on groupe en quatre catégories selon leur longueur ( a à d, cf. fig. 4, ci-dessus ), en vue de l' interprétation des variations annuelles de leurs langues. La majorité des appareils glaciaires du réseau appartient à la classe B ( longueur de 1 à 5 km ), comprenant 67 glaciers, soit, grosso modo, 55% de l' ensemble. La classe A ( moins d' un kilomètre ) n' est représentée que par vingt minimes amas de glace ( 16,. " " .5% ). Elle est donc nettement sous-représentée par rapport au

Figures 4a à 4d Variations annuelles ( en km ) de la longueur des glaciers attribués à différentes classes selon leur longueur de 1850:

4 c ) Grands glaciers alpins entre 5 et 10 km 1O.0 9.0 6.0 28.0 26.0 24.0 22.0 2O.0 18.0 16.0 14.0 5.0 - 1840 1860 1880 1900 1920 1940 1960 1980 2000 UnteraarFiescherGorner — » - Grosser Aletsch 12.0 1840 1860 1880 1900 1920 4d ) Grands glaciers de vallée de 10 km et plus 1940 1960 1980 2000

collectif des glaciers suisses. En revanche, les classes C et D comprennent tous les plus longs et les plus volumineux appareils glaciaires de notre pays, sans exception.

Conséquence de cette asymétrie dans la composition de l' échantillon, les glaciers du réseau de mesure sont forcément plus étendus. Le « type moyen » qui en découle présentait donc une superficie de 8 km2 en 1850, soit plus de sept fois celle du « type moyen » national. Sa diminution de 1,4 km2 à 3,9 km2 correspond, en revanche, à une perte effective de 17,. " " .5% seulement. Cette disparité de comportement entre les glaciers suisses en général, et ceux du réseau en particulier, reflète directement le poids statistique trop important des grands et longs appareils glaciaires, qui présentent une moindre tendance au retrait.

Les « glaciers géants » dominent le spectre des longueurs

On a rangé dans le diagramme de la figure 6 ( p. 39 ) les 121 glaciers du réseau de mesure par

Répartition par longueur:

O Classe A: 0 à > 1 km ( n = 20 ) Classe B: 1 à > 5 km ( n = 67 ) Classe C: 5 à > 10 km ( n = 29 ) Classe D: > 10 km ( n = 5 ) Nombre total des glaciers n = 121 M J— ( 34 Rang ( suivant la longueur « 2000 » ) Otemma ( 16 Corbassière Mont DurandArolla Le glacier Festi, à côté de la cabane du Dom, se termine abruptement sur du rocher lisse. De la cabane.

on peut parfois observer la chute de petites quantités de glace

ordre décroissant de leur longueur actuelle ( valeurs actualisées « 2000 », colonnes bleues ). On a aussi reporté séparément les retraits survenus entre 1850 et 1973, ainsi que les variations observées entre 1973 et 1998. Cette évolution toute récente entre l' année de l' inventaire et maintenant ( représenté par l' an « 2000 », par souci de simplification ) découle du calcul des fluctuations, fondé sur les données disponibles du réseau de mesure ( cf. tab. 2 ).

Les cinq « glaciers géants » de la classe D ( plus de 10 km ) dominent cet éventail des longueurs. A cet égard, le grand glacier d' Aletsch joue toujours le rôle de vedette ( 26,. " " .5 km en 1850; 23,. " " .95 km en

Figure 5 Carte de l' englacement des Alpes suisses, indiquant en outre la situation et le classement des 121 glaciers du réseau de mesure.

Les chiffres se rapportent aux rangs correspondants des 34 glaciers les plus longs ( selon leur longueur « 2000 » )

1973; 23,. " " .27 km en « 2000 » ), précédant celui de Fiesch ( 17,. " " .1 km en 1850: 15,. " " .35 km en 1973 et 15,. " " .05 km en 1998 ) et ceux du Gorner ( pourtant en deuxième position selon la surface ), de l' Unteraar et de Corbassière. Les glaciers du réseau leur faisant suite dans cette échelle de valeurs se caractérisent tous par une tendance décroissante, étonnamment uniforme, de leur extension actuelle.

Les 121 glaciers du réseau ont presque tous subi un notable retrait entre 1973 et 1998 ( maximum de 1320 mètres pour le glacier de Paradies, crue maximum de 412 mètres pour celui de Brunegg ). La majorité d' entre eux, 93 pour être précis, ont subi une nette diminution de longueur tandis que, à notre étonnement, 18 langues glaciaires du réseau se sont allongées, contrairement à la tendance générale. Les dix glaciers restants n' ont presque pas bougé ( moins d' un mètre dans un sens ou l' autre, les séries de mesures jusqu' en 1998 étant incomplètes pour certains ). Les 121 glaciers du réseau ( chiffre correspondant à 6% du nombre total des glaciers suisses ) recouvrent 800 km2 environ, soit un bon 60% de l' ensemble des surfaces englacées du pays ( 1300 km2 ) et leur volume, estimé à 62 km2, s' élève à presque 85% de la totalité des réserves de glace de la Suisse ( 74 km3 ). Les cinq plus vastes appareils glaciaires de la classe D constituent à eux seuls 30 km3 de glace, soit plus de 40% du volume total.

Longueur des glaciers et évolution du climat

La série de colonnes représentant les fluctuations des glaciers entre 1850 et 2000 révèle une corrélation directe entre l' importance des pertes mesurées

Science et montagne Longueurs des glaciers 1850-1973-2000 28 -

J

Longueur en 1850 24 - Recul -1850-1973 Longueur en 1973 Variation -1973-1998 ( « 2000 » ) Recul -1850-2( )00 —v \ 5 16 fie/* Of ^ Longueur ( 0 NJ

\

1850: 5.1 I

WÊÊ

n t *

ü

SS

0 " 2000 "

3.8 km j 0 -

1

1

1

1

I

11.

20 50 Recul 1850-2000 Recul net 2 Variation 1973-2000 %M J Recul net 1 0- L L.

i - Avancée nette 20304050 Données:

- Réseau sui«e de mesure des glaciers de la Commission glaciologipue de l' ASSN - Banque de données glaciologiques CH-INVGLAZ ( PNR31 )

et la longueur de leurs langues. En principe, les appareils glaciaires les plus étendus et les plus longs du réseau de mesure ont subi, en valeur absolue, les retraits les plus importants. Toutefois, si l'on compare ces raccourcissements à leurs dimensions de départ, on obtient des rapports nettement plus faibles que pour les glaciers plus petits. La juxtaposition des données de longueur correspondantes met cette constatation parfaitement en évidence. En dépit d' une dispersion étonnamment élevée des valeurs individuelles, la figure 7 ( ci-contre ) montre des pertes sensiblement plus élevées pour les glaciers de modestes dimensions du réseau que pour les autres ( classe A: 43%; classe B: 31,. " " .7% ). En effet, les longues langues glaciaires révèlent une tendance à des pertes moins sévères ( classe C: 21,. " " .5%; classe D: 15,. " " .8% ).

Cette relation, que l'on peut bien justifier du point de vue glaciologique, conforte l' hypothèse suivante: lors de futures phases de retrait ( effet de serre ), la réaction aux modifications du climat sera plus marquée et plus rapide pour le groupe des gla-

Figure 6 Longueurs et variations des glaciers du réseau suisse d' observation. Les glaciers sont classés en ordre décroissant de leur longueur « 2000 » ( colonnes bleues ) 8090100110120 Rang ( suivant la longueur « 2000 » ) 0 1.3 km in Répartit on par longueu o Classe A: 0 à > 1 km ( n = 20 ) 80 © Classe B: 1 à > 5 km ( n = 67 ) 70 A: 0 42.913.0% 9 Classe C: 5 à >10 km(n = 29 Classe D: > 10 km(n= 5 ) 60 / 50- 6>jB: 0 31.7 ±11.5°; nB 1/'o iflnf' MH r- n 91 »

D: 015.8 ±14.5% 30 - Corbassière20- 10b s«Urrteraar p "

1 L ÎEher -a Gr. Aletsch n - 10 15 20 25 Figure 7 Corrélation entre la longueur des glaciers et le pourcentage de leur retrait durant la période 1850-2000. Les glaciers Longueur « 2000 » ( km ) sont classés selon leur longueur dans les quatre catégories A à D. La ligne continue montre les moyennes des diverses classes Science et montagne

ciers actuellement courts et petits que pour celui des langues glaciaires plus longues. En effet, ces dernières disposent, sous forme solide dans leurs zones d' alimentation respectives, de « capitaux de réserve » sensiblement plus importants. En revanche, pour les grands glaciers classiques ( ceux du Rhône ou de Morteratsch notamment ), qui figurent tous dans le réseau de mesure de la Commission glaciologique, une future décrue glaciaire accélérée se traduira par des changements de position nette-

Mesures sur la langue du glacier de Corbassière ( VS ) a ) Un point fixe est inscrit dans la roche b ) La partie de la langue qui n' est pas accessible est d' abord estimée par gonio-metrie...

ment plus visibles et mesurables de l' extrémité de leurs langues. Ces modifications conduiront également à des altérations radicales du paysage environnant ( cf. Maisch et al., 1993/99; SL 1999 ). Par conséquent, les grands et longs glaciers des classes B à D, particulièrement bien représentés dans le réseau de mesure, constituent d' excellents indicateurs pour l' observation de l' évolution climatique à long terme.

Marges périglaciaires

Depuis cent cinquante ans, des régions de plus en plus vastes se libèrent de l' emprise de la glace. Ces marges périglaciaires en pleine évolution sont des cas uniques au point de vue de la géographie physique; ces importants repères de morphologie glaciaire témoignent donc de l' évolution du climat en haute montagne. La mise sous protection durable de ces objets, dans le cadre d' un inventaire fédéral des marges périglaciaires et des plaines alluviales alpines ( OFEFP 1999 ), devrait être une préoccupation de premier ordre pour tous les alpinistes soucieux de la nature.

Bibliographie

OFEFP éditeur ( Office fédéral de l' environnement, des forêts et du paysage ), « Marges périglaciaires et plaines alluviales alpines en tant que zones alluviales. Rapport technique », in Cahiers de l' environne, No 305, Nature et paysage, 1999.

F. Müller, T. Caflisch et G. Müller, « Firn und Eis der Schweizer Alpen », in Gletscherinventar, Zurich, EPF Zurich, 1976 M. Maisch, A. Wipf, B. Denneler et C. Benz, « Die Gletscher der Schweizer Alpen, Hoch 1850-AktuelIe Verglelscherung-Gletscher-schwund-Szenarien », in Rapport final PNR 31. projet N° 4031-033412, Zurich, vdf Hochschulverlag AG, 1999.

M. Maisch, C. A. Burga et P. Fitze, Lebendiges Gletschervorfeld, Von schwindenden Eisströmen, schuttreichen Moränenwällen und wagemutigen Pionierpflanzen im Vorfeld des Morteratschgletschers. Führer und Begleitbuch zum Gletscherlehrpfad Morteratsch, 2 L'édition complétée, Zurich, Institut de géographie de l' Université de Zurich et la commune de Pontresina, 1999.

Fondation suisse pour la protection et l' aménagement du paysage ( FSPAP ), Naturpfad Gletsch, In fünf Schritten durch das Gletschervorfeld des Rhonegletschers, Berne, FSPAP, 1999 Traduit de l' allemand par Cyril Aubert

Zabanes et bivouacs

lifugi e bivacchi

usages agricoles, sans autre énergie que celle tirée du courant d' eau lui-même. Capable d' élever de l' eau à cent mètres ou plus au-dessus du point de captage ou de la transporter à plusieurs kilomètres, le « bélier hydraulique » est encore bon marché, ne réclame quasiment pas d' entretien et peut fonctionner impeccablement pendant un siècle voire davantage...

Comme une horloge Les membres de la section Delémont du CAS n' ont guère eu jusqu' ici à s' inquiéter du fonctionnement du bélier installé en 1990 pourfournir de l' eau à la Cabane du Binntal ( VS ). Seule la conduite amenant l' eau au bélier, longue de 150 m pour une dénivellation de 25 m, a nécessité des réparations à plusieurs reprises. Le bélier lui-même a fonctionné « comme une horloge », selon le président de la section, Jean-Louis Imhof, refoulant journellement près de 4000 litres d' eau dans le réservoir situé près de la cabane, à 470 m de distance du bélier

/on Hütten und Biwaks

Feedback