Honneurs, fête et débats

Le budget et les objectifs annuels du CAS ont suscité peu de discussions lors de la Conférence des présidents. En revanche, ces derniers ont posé davantage de questions en rapport avec le concept des centres régionaux où s' entraîne la relève.

Présidente de la section Rätia, Amanda Rohner a souhaité la bienvenue aux présidents des 93 sections par l' affichage à l' écran du slogan « L' escalade exige endurance, force, technique et créativité ». C' est exactement le préambule dont le président central, Frank-Urs Müller, avait besoin pour saluer son auditoire: selon lui, ces qualités sont celles dont les présidents des sections savent faire preuve. Le plan financier et le budget 2011, prévoyant un excédent de recettes de 185 000 francs, ont été présentés par Philippe Choffat, responsable du domaine Finances, et acceptés sans discussion. La contribution du Fonds central des cabanes à la rénovation de la Silvrettahütte, pour un montant de 193 400 francs, a été acceptée. Daniel Suter, responsable du domaine Cabanes, avait d' abord présenté les travaux prévus. La cabane située non loin de Klosters doit être adaptée aux exigences actuelles. Une annexe de trois étages, abritant les locaux techniques, la cuisine, ainsi que les logements des gardiens et de leur personnel, sera construite au sud du bâtiment existant. La façade sera équipée de capteurs solaires thermiques et d' une installation photovoltaïque. Le passage de nombreux visiteurs durant la journée exige l' aménagement d' une terrasse. L' ensemble des constructions envisagées devrait coûter environ 1 million de francs, ce que la commission des Cabanes estime justifié en se réjouissant que la section St-Gall ait accepté d' augmenter à 126 000 francs le montant de sa participation au projet. Par contre, Daniel Suter a exprimé des soucis quant au futur. Quatre des cinq projets présentés en 2009 à la Conférence des présidents ont été retardés ou interrompus. De plus, les projets de constructions s' accumulent, et le Fonds central des cabanes devrait être sollicité de plus en plus fortement ces prochaines années. Il convient donc d' analyser la situation et de considérer les éléments qu' a révélés le projet « Stratégie des cabanes ». Les standards toujours plus exigeants dans la construction et l' équipement des cabanes auront une influence directe sur leurs coûts d' exploitation. Mandats de performance et financement de la relève Depuis 1998, les centres régionaux font partie du concept CAS de soutien à la relève en escalade. Il en existe neuf à l' heure actuelle, dont l' excellence du travail est illustrée par les succès des athlètes juniors Manuela Siegrist, Katherine Choong et Rebekka Stotz. Leo Condrau, responsable au Comité central du sport de haut niveau, a déclaré que le CAS a entrepris d' intégrer davantage les centres régionaux dans l' association. Ils seront ancrés dans les statuts en tant qu' associations de services sans droit de vote. « La question la plus importante concerne la participation des sections aux centres régionaux », a-t-il relevé. L' objectif serait que les sections puissent développer leurs activités OJ et que les activités qu' elles n' offrent pas elles-mêmes soient prises en charge par les centres régionaux, pour qu' à terme chaque section puisse proposer un programme complet d' entraînement. En plus d' une contribution de base de 5000 francs, les centres seront à l' avenir financés en fonction de leurs performances. Les fonds proviendront d' un nouveau « franc pour la relève ». L' important « est d' intégrer les jeunes dans la pyramide de la relève. Un concept de base correspondant sera présenté à la prochaine Assemblée des délégués. Le CAS devra être perçu à l' avenir comme une pépinière de talents, il devra aussi apparaître plus visiblement dans les salles d' escalade », a encore déclaré Leo Condrau, qui a dû faire face à des inquiétudes exprimées lors de l' assemblée: est-ce que les juniors ne pourraient alors s' entraîner que dans le centre attribué à leur section? Selon lui, les athlètes garderaient le libre choix du lieu. Il est pourtant apparu que le travail de promotion de la relève dans le cadre du CAS touchait à des limites, à partir d' un certain niveau de performances, s' il dépend d' entraîneurs bénévoles. Il devient indispensable de confier la promotion de la relève à des entraîneurs professionnels. De nombreux objets à fêter Le CAS, qui soufflera en 2013 ses 150 bougies, est l' une des plus anciennes associations de Suisse. Il s' impose de fêter l' événement, mais comment? La réponse n' est pas facile. Depuis quelque temps, le Comité central s' est déjà penché avec attention sur cette question, a expliqué le secrétaire général Peter Mäder. On envisage de renforcer les relations avec les membres et les partenaires sur le thème « Bien plus que des sports de montagne ». Il s' agit également de mieux faire connaître le CAS. Le coup d' envoi est prévu le 19 avril 2013, au buffet de la gare d' Olten, où huit sections avaient fondé le CAS en 1863. Naturellement, une grande fête du 150e doit être organisée, et un livre doit être édité pour l' occasion. « D' autres idées ont été formulées », a encore confié Peter Mäder. La télévision suisse et d' autres institutions ont manifesté un grand intérêt, mais de nombreuses questions restent ouvertes. Par exemple, la date et le cadre des festivités. La majorité de l' assemblée s' est prononcée pour que la fête et l' Assemblée des délégués aient lieu simultanément. Par contre, les festivités des sections devraient être organisées dans un espace de quatre mois, et non au cours d' un seul et même week-end. Le calendrier de la prochaine grande fête du CAS a été fixé. Le président de la section Davos, Michael Caflisch, a été chargé d' inviter les président(e)s à un week-end prolongé dans les Grisons, à l' occasion duquel ils pourront venir accompagnés. « Nous fêtons le 125e anniversaire de la section et le 100e de la cabane Ela », a précisé l' intéressé. La fête de l' Association centrale aura lieu en même temps au nouveau Centre des congrès de Davos, les 17 et 18 juin. Mais il n' y avait pas au programme que l' annonce et la planification des fêtes, il s' agissait aussi d' honorer les performances. La tâche principale du CAS est de promouvoir les sports alpins, comme l' a rappelé Franz-Xaver Dettling, président de la commission de Gestion, et les athlètes du CAS ont régulièrement figuré parmi les meilleurs dans les compétitions européennes, voire mondiales. Récemment encore aux Championnats d' Europe d' escalade à Imst, en Autriche, Cédric Lachat, de la section Jura, a conquis le titre de champion d' Europe de bloc. Chez les dames, Manuela Sigrist ( section Blümlisalp ) a été sacrée vice-championne du monde chez les Juniors, et Alexandra Eyer ( section Uto ) a décroché une médaille de bronze en combiné aux Championnats du monde. En compétition de ski-alpinisme, l' équipe nationale CAS occupe régulièrement les places d' honneur. Florent Troillet, multiple champion du monde, d' Europe et de Suisse, a été dûment honoré. Ce d' autant plus qu' il a annoncé son retrait après quinze ans de compétition.

Dates à retenir

Assemblée des délégués et fête de l' Association centrale 2011: 18-19 juin à Davos Conférence des présidents 2011: 4 novembre à Ittigen.

Feedback