Jeunes de la section Zimmerberg construisent un mur de bloc

De l' idée à la réalisation Par la construction d' une structure artificielle d' escalade de bloc, les jeunes de la section du CAS Zimmerberg ont apporté la preuve que la génération montante est prête à fournir des efforts considérables pour favoriser la pratique de ses loisirs. Le désir de disposer d' une installation d' escalade en salle, né à l' occa de l' hivernage - et du montage - de la structure d' escalade du CAS, a libéré d' étonnantes énergies: la structure de bloc a été achevée en un temps record.

A la recherche de bonnes conditions d' entraînement Nous étions convaincus depuis longtemps que les jeunes devraient disposer d' une possibilité de s' entraî durant la semaine, en plus du programme annuel des courses de section, d' ailleurs attrayant. Outre l' aspect sportif, ces entraînements devaient offrir l' occasion de lier et de cultiver des contacts amicaux. Nous avons longtemps réfléchi à la meilleure manière de mettre sur pied de tels entraînements au sein de notre Jeunesse du CAS. Depuis 15 ans, notre section organise, le mardi, un entraînement consistant en gymnastique et jeu ou en course. Il nous manquait cependant la possibilité de se concentrer davantage sur l' esca.

Succès du mur d' escalade De façon tout à fait inattendue, s' est alors présentée en automne la possibilité de prendre en hivernage la « vieille » structure d' escalade du CAS. Il a été tout de suite évident pour moi que nous pourrions ainsi réaliser nos entraînements d' escalade. Mais où monter le mur? Il fallait trouver une solution - dans le pire des cas, j' étais prêt à faire hiverner le mur d' escalade dans mon garage! Après bien des efforts, nous avons finalement trouvé quelque chose à proximité immédiate: la fabrique MSA ( Tissage mécanique Adliswil ) Immobilien AG a mis à notre disposition, pour une somme modique, un local idéal de 300 m2 de surface et de 11 mètres de haut! Les jeunes ont manifesté un intérêt énorme. Deux fois par semaine, les entraînements attiraient régulièrement 10 à 20 participants. S' ajoutant à cela, un cours d' escalade pour jeunes a été organisé. Nous avons été littéralement débordés: ce cours a non seulement été répété une deuxième fois, mais encore une troisième, et nous avons encore dû refuser quelques inscriptions.

Le mur d' escalade était devenu partie intégrante de notre programme... mais la date de son démontage approchait. Ces fantastiques entraînements allaient-ils bientôt appartenir au passé? Cela ne pouvait pas se passer! Nous avons fébrilement cherché une solution: plusieurs idées ont bientôt été émises, mais leur réalisation a échoué faute de moyens financiers.

Un mur de bloc, voilà ce qu' il nous faut!

La seule proposition réalisable nous a semblé être celle de notre ca- marade Andrea Lerch: au lieu d' un haut mur d' escalade, construire nous-mêmes un mur de bloc, beaucoup moins cher. Une telle installation ne pose pas de problèmes de gestion et de surveillance, tout en offrant diverses possibilités d' entraînement. Voilà pourquoi nous avons finalement choisi ce type de construction.

Construction sous pression Le délai imposé par la journée portes ouvertes, à l' occasion du 75e anniversaire de notre section, nous a éperonnés. Nous voulions présenter un local d' escalade sympa et une Jeunesse du CAS encore plus sympa. Grâce à un financement privé, les travaux ont pu commencer immédiatement. Cependant, il fallait encore faire un certain nombre de mesurages, de plans, de calculs et de commandes. Le temps pressait: au bout du compte, il nous est resté juste une semaine pour réaliser notre construction, à partir d' un tas de matériel ( 240 mètres de poutrelles, 120 m2 de planches, des centaines de vis, de boulons et d' écrous, ainsi qu' environ mille prises d' escalade ).

Plus facile à dire qu' à faire, d' ailleurs, et nous avons passablement sué: sciage et assemblage corrects des poutrelles du squelette puis, en unissant nos forces, installation et fixation à l' endroit voulu; perçage précis de plus de 5000 trous, enfonçage d' au de boulons... La mesure et la coupe des grands panneaux de bois ont également exigé de l' imagina. Enfin, chacun a pu installer « sa » voie. On étudiait, on essayait, on discutait. Je n' aurais jamais cru que ces jeunes qui travaillaient et réfléchis-saient ensemble pourraient déployer une pareille énergie. A la fin de la semaine et jusque tard dans la nuit ils ont scié, percé, vissé et cloué. Pour moi, en tant que chef OJ et co-initia-teur du projet, il a été fantastique de vivre cette expérience de voir se réaliser ce qui paraissait presque du domaine de l' impossible.

L' effort en a valu la peine Ainsi donc, en une bonne semaine le mur était prêt à accueillir les grimpeurs, le jour même de la journée portes ouvertes. Nous avions atteint notre but et l' effort en a valu la peine: grands et petits ont grimpé, tandis que d' autres regardaient avec La structure d' escalade est terminée. Passages verticaux ou surplombants, itinéraires de toits: chacun y étonnement, en gardant une distance prudente.

La récompense de ce travail fourni par les jeunes est là: une installation d' entraînement attrayante, à portée de main, qu' ils peuvent utiliser moyennant une modeste contribution. Le fait que nous pouvons compter à l' avenir sur le soutien d' une fondation en faveur de la jeunesse de la ville d' Adliswil, ainsi que sur un prix de location très raisonnable du local, confirme le bien-fondé de notre action.

Conditions d' utilisation Le mur de bloc ( Webereistr. 8, Adliswil ZH ) est ouvert à chacun, pour une modique contribution aux frais. Renseignements: Alfred Langenegger, Rutistr.26, 8134 Adliswil, tél. 01/710 19 44.

Alfred Langenegger, Adliswil ZH ( trad.. " " .VI 01 trouvera de quoi affronter les difficultés qui lui conviennent

Nouvelles des ALPES

H notiziario delle ALPI

Formation Le CICM accorde une grande importance à la formation. L' exposition présente le programme de formation très varié de l' école de recrues. Celui-ci se compose d' une partie théorique et d' une partie pratique et recouvre un éventail s' étendant des domaines de formation générale tels que la géologie, la glaciologie, la flore et la faune alpines, la formation sanitaire, la technique du sauvetage, les techniques d' alpinisme d' été et d' hiver, jusqu' aux secteurs de formation spécifiquement militaire comme l' engage d' armes et l' instruction tactique. Particulièrement important aussi, l' approfondissement des capacités et des expériences en alpinisme.

« Combat en montagne » En quoi les massifs montagneux ont-ils encore une signification stratégique, alors que les menaces, en Europe, ne sont plus ce qu' elles étaient? Il s' agit surtout, aujourd'hui, de protéger les transversales alpines et d' au infrastructures d' importance nationale. L' exposition montre comment cette mission s' accomplit, dans les conditions topographiques et climatiques particulières de la montagne.

Avalanches Des cours de science des avalanches, bien sûr, sont également donnés au CICM. Une partie de l' ex, en conséquence, est consacrée au service des avalanches de l' ar. Le nouveau film Attention avalanches transmet de manière passionnante les connaissances actuelles sur l' estimation du risque d' avalanche. Egalement présenté: le modèle de prévision des avalanches de l' Institut fédéral pour l' étude de la neige et des avalanches de Davos.

Approvisionnement Quels moyens la troupe utilise-t-elle pour se déplacer en montagne, comment assure-t-elle sa subsistance, comment trouve-t-elle à se loger? Les réponses à de telles questions sont particulièrement intéressantes, compte tenu des défis que posent des terrains très difficiles d' accès.

Présentation variée et interactive Divers postes de l' exposition offrent à ceux qui voudraient entrer dans la peau d' un chasseur alpin des exercices pratiques de préparation d' itinéraire, de calcul de temps de marche, de connaissance des nœuds, d' estimation du risque d' avalanche

U-PEN-Nachrichten

Feedback