La 115e réunion du Bachtel . Rencontre traditionnelle à 1115 m | Club Alpin Suisse CAS

La 115e réunion du Bachtel . Rencontre traditionnelle à 1115 m

La 115 e réunion

du Bachtel

Treize sections sont habituellement conviées à la réunion du Bachtel. Des événements issus de la vie des sections – commentés avec humour – des histoires de la région et des contacts amicaux par-delà les frontières des sections sont les points forts d' un programme varié.

Chaque année, le deuxième dimanche de janvier, une petite centaine de membres du CAS prennent le chemin du Bachtel, situé dans l' Oberland zurichois. Depuis la plate-forme de la tour de transmission, une vue panoramique sur le Säntis, les Alpes glaronaises, la Suisse centrale, le Mittelland et le Jura jusqu' à la Forêt-Noire ravit les visiteurs. Le 13 janvier 2002, une journée aux allures printanières, tous les adeptes de la montagne sont frappés par la clarté et la profondeur de la vue qui s' offre à eux. Après une petite performance alpine, des escaliers en spirale mènent les participants au restaurant Kulm où le président du comité d' organisation, Erwin Ochsner, ouvre la réunion à 11 h 30.

Du Bachtel au ziger glaronais L' histoire de la 115 e réunion est – comme toutes les traditions – faite de hauts et de bas. Ainsi, il y a une douzaine d' années, la rencontre était menacée de disparition puisque seuls 40 membres du club se sont retrouvés sur le Bachtel. Sur l' initiative de quelques inconditionnels du Bachtel, entraînés par Erwin Ochsner, un comité d' organisation fut fondé. Celui-ci est chargé de rechercher les événements, à valeur anecdotique, qui ponctuent la vie des sections durant l' année en cours et de soulever des thèmes locaux intéressants.

Cette fois, Werner Streiff, président de la section Tödi, parla du produit le plus connu de sa région, le ziger glaronais. On trouve les premières traces écrites de ce dernier au VIII e siècle. On le retrouve plus tard aussi dans le cadre du prélèvement de la dîme par le cloître de Säckingen. Le ziger cru, produit à partir du lait de vache, n' a pratiquement aucun goût, raison pour laquelle l' abbesse le trouva trop fade. Pendant qu' elle cherchait, dans le jardin du cloître, une herbe aromatique, elle trouva la trigonelle des prés, plante aromatique importée d' Ex par les croisés.

En 1463, la loi du schabziger fut pro-mulguée au pays de Glaris, ce qui fit avancer le « schabzigerstöckli » au rang de premier article suisse de marque. Le ziger glaronais a peu à peu fait son entrée dans la gastronomie et se trouve dans la préparation de divers plats: les knöpfli au ziger, la fondue au ziger ou encore la soupe à la crème au schabziger. Quant aux « Bachteliers », après avoir écouté l' histoire du ziger, ils ont pu se régaler avec de petits feuilletés au ziger servis en apéritif.

D' une réunion à l' autre Après un agréable déjeuner ponctué de chants alpestres et un dernier regard jeté sur les Alpes et le lac de Zürich, c' est la descente vers Wernetshausen où tous se retrouvent autour d' un dernier verre. Ainsi commence la préparation de la réunion du Bachtel du 12 janvier 2003. a

eg ( trad. )

Feedback