La Bonne gestion des déchets . L’exemple vient des Alpes

L' exemple vient des Alpes

La bonne gestion des déchets

Les alpinistes sont aujourd'hui des sortes de modèles puisqu' ils reprennent leurs déchets et les redescendent généralement dans la vallée. Il en va autrement dans les villes et les agglomérations. La Journée internationale de nettoyage qui aura lieu à mi-septembre en Suisse, organisée par la Fondation « Pusch, Praktischer Umweltschutz Schweiz », devrait montrer que la gestion des déchets en dit beaucoup sur ceux qui engendrent les déchets en question.

L' alpiniste japonais Ken Noguchi, aidé par des collègues et 20 sherpas, a pour la troisième fois collecté les déchets laissés par les expéditions à l' Everest. Des quelque 1500 kg de déchets ramassés, les deux tiers environ seront exposés au Japon, cela pour dénoncer et stigmatiser le comportement de nombreux membres d' expéditions.

Des alpinistes en exemple Il y a une ou deux générations, les déchets laissés à l' abandon dans les Alpes étaient un problème. Depuis lors, on est parvenu à améliorer la situation. Les gardiens de cabane et les amateurs de montagne constatent en effet des progrès. Il est aujourd'hui simplement normal de reprendre et de rapporter ses déchets dans la vallée. Le préposé à la protection du monde alpin du CAS, Jürg Meyer, constate pour sa part qu' on ne trouve plus guère de déchets abandonnés que sur les places de pique-nique et dans quelques jardins d' escalade.

Dans les villes, la situation est tout autre. Les responsables constatent que la quantité de déchets ne cesse de croître dans les lieux publics. La fondation « Pusch » s' est attaquée à la question et a lancé la campagne « trash – une question de culture » en collaboration avec les pouvoirs publics et des partenaires des milieux de l' économie. L' idée de base est que la culture est aussi concernée par la gestion des déchets. L' association offre des moyens de faire connaître sa campagne et coordonne la Journée de nettoyage. Cette Journée internationale – qui aura lieu cette année entre les 13 et 15 septembre prochains – devrait voir la participation de quelque 35 millions de personnes dans 120 pays. En Suisse, ce sont près de 10000 bénévoles qui vont nettoyer et débarrasser de leurs déchets les forêts, les rives de cours d' eau ou les espaces publics 1.

Il s' agit d' étendre aux autres milieux le respect de l' environnement dont on fait montre dans les milieux naturels alpins. La modification des comportements constatée dans les Alpes est encourageante et indique que la population peut faire des progrès en ce sens. a

Stefan Baumann, Fondation « Pusch, Praktischer Umweltschutz Schweiz » ( trad. ) 1 Renseignements supplémentaires auprès de la « Stiftung Praktischer Umweltschutz Schweiz », tél.: 01 267 44 11, Internet: www.trash-ist-kultur.ch, courriel: stefan.baumann(at)umweltschutz.ch LES ALPES 9/2002

Nouvelles des ALPES

Il notiziario delle ALPI

ALPEN-Nachrichten

Feedback