Là où l’horizon est plat, je ne tiens pas. Une vie hors des sentiers

Louis Oreiller a 85 ans. Il a passé toute sa vie dans le val d’Aoste, à Rhêmes-Notre-Dame, à 1700 mètres d’altitude. Témoin privilégié, il rend compte des innombrables changements qui se sont opérés dans une vallée plutôt retirée, loin des turbulences d’un tourisme de masse. Louis est un homme simple, robuste, courageux, bienveillant et attachant. Sa vie l’a conduit à réaliser des travaux de manoeuvre dans la construction de maisons et de routes destinées à désenclaver des populations régulièrement isolées du reste du monde par des avalanches qui en coupaient les rares chemins d’accès. Il a aussi été bûcheron et gardien de troupeaux; c’est là qu’il est entré en communion avec la nature et qu’il y a fait ses plus belles découvertes en autodidacte. Plus tard, après son service militaire, il devint tour à tour gardien du Parc National du Grand Paradis, à l’est de sa vallée, puis responsable d’une grande réserve de chasse appartenant à un noble italien, à l’ouest de Rhêmes tout près de la frontière française. Curieux destin d’un homme qui fut tantôt contrebandier pour gagner quelques sous, tantôt braconnier pour se nourrir et qui, dans la seconde partie de sa vie, fut propulsé de «l’autre côté de la barrière» par son rôle de garde. Son récit est une sorte de monologue prenant, où l’authenticité des souvenirs, des rencontres, des amitiés le disputent avec les expériences extraordinaires qu’il réalise au contact des animaux, des plantes, des arbres, des roches, des glaciers et des hommes.

Auteur

Louis Oreiller avec Irene Borgna

Source

Editions Glénat, 2019, ISBN 978-2-344-03508-5, 33 fr. 50

Feedback