La première ascension de l’Ogre

L’Ogre (Baintha Brakk) est un sommet du Karakoram de 7300 mètres d’altitude. C’est une aiguille de granite extrêmement escarpée et difficile d’accès, quel que soit l’itinéraire choisi. L’auteur y a vécu une des aventures les plus extraordinaires de l’histoire de l’himalayisme. En juillet 1977, après une ascension particulièrement compliquée réalisée par beau temps, Doug Scott et Chris Bonington entreprennent la descente à la tombée de la nuit. Mais la météo se dégrade brusquement. Dans un tout premier rappel pendulaire, Doug se fracture les deux jambes. C’est le début d’une épopée de plusieurs jours en pleine tempête, sans nourriture, lors de laquelle Chris Bonington parvient également à se fracturer des côtes lors d’une descente improbable. Les deux compagnons réussissent finalement à gagner une grotte de glace, puis un camp d’altitude où d’autres membres de l’expédition leur viennent en aide. Ces alpinistes exceptionnels s’en tirent à bon compte grâce à une volonté de vivre inébranlable, une condition physique à toute épreuve, une technique alpine impeccable et une camaraderie hors du commun. Le récit de cette extraordinaire expédition tient en haleine le lecteur d’un bout à l’autre.

Dans une première partie très bien documentée, Scott retrace l’historique de l’exploration de cette région du monde, réalisée en partie par des géographes au service de l’Empire britannique. Ce dernier redoutait en effet une expansion russe à partir du nord de la chaîne du Karakoram, qui aurait pu porter préjudice à la toute puissante Compagnie des Indes orientales.

Auteur

Doug Scott

Source

Editions du Mont-Blanc, 2018, ISBN 978-2-36545-048-5, 35 francs

Feedback