La via ferrata d'Allmenalp. Du nouveau à Kandersteg

La via ferrata d' Allmenalp

En Suisse comme ailleurs, les via ferrata sont de plus en plus appréciées. Kandersteg, à son tour, a inauguré la sienne: un parcours athlétique accompagné du fracas de chutes d' eau.

Les signataires de la charte d' Engelberg 1 ont exprimé la volonté suivante: « Oui aux ferrata, mais avec certaines restrictions. » Il s' agit de trouver un équilibre entre beauté des paysages, protection de la nature et adrénaline. Un objectif atteint par la via ferrata d' Allmenalp, inaugurée en juillet 2005.

Un tracé vertigineux

Si l'on n' en connaît pas l' existence, la ferrata d' Allmenalp passe inaperçue dans les falaises sauvages parcourues par les chutes de l' Allmibach. Au départ du téléphérique de l' Allmenbahn, nous scrutons la paroi d' un œil attentif. Le ruisseau forme quatre cascades distinctes qui déferlent sur le rocher massif et imposant. Sans aucun doute, ce n' est pas une voie facile. Nous suivons un sentier balisé qu' au départ de la voie. En effet, dès les premiers pas, le message est clair: ce n' est pas un parcours pour les débutants! On commence par mettre ses nerfs à l' épreuve en escaladant un mur vertical de 100 m au moyen de plusieurs échelles. Ensuite, une traversée aérienne sur des tiges métalliques mène jusqu' à un pont suspendu. Un coup d' œil vers le bas révèle une vue d' une beauté vertigineuse. Ce petit pont instable nous permet de franchir la première cascade.. " " .Vers le haut, le panorama est tout aussi impressionnant: un alignement de sommets dominé par les glaces éternelles de la Blüemlisalp. La trace continue par une pente herbeuse et mène sous un surplomb massif. On le dépasse grâce à une construction audacieuse, une 1 Cf. Les Alpes 4/2005 et 8/2005 première dans l' histoire de la ferrata: une passerelle menant au pied d' une échelle qui tourne de 180°, si bien qu' on se retrouve face au rocher. Un passage exposé mène à la prochaine chute d' eau. Si l'on est accompagné d' un guide, on peut opter pour une variante: une tyrolienne de 110 m de long fait traverser le gouffre dans lequel se jettent les trombes d' eau, pour aboutir sur un ressaut. Emotions fortes garanties. Le parcours continue le long d' une arête. A nouveau, nos muscles et nos nerfs sont mis à rude épreuve: une traversée légèrement surplombante nous donne l' impression de flotter sur l' air. Ce passage a dû en traumatiser plus d' un. Bientôt, nous voici face à un nouveau rideau d' eau, paré des couleurs de l' arc. On a le choix entre un pont Un itinéraire varié ouvre des perspectives nouvelles à chaque pas L' Allmibach dévale rochers et falaises dans un fracas du tonnerre Une structure métallique inhabituelle permet de dépasser le grand surplomb Photos: Iris Kürschner constitué de trois cordes et une tyrolienne de 40 m. Après toutes ces émotions, le dernier passage semble anodin. De la fin de la voie, en 20 minutes à peine, on débouche à l' arrivée du téléphérique. Nous sommes unanimes: aucun récit ne peut véhiculer tant de beauté et de sensations fortes – pour s' en rendre compte, il faut s' y risquer soi-même!

Admirée de toutes parts

Cette nouvelle ferrata a énormément fait parler d' elle et les commentaires sur Internet sont innombrables. Ils sont plus enthousiastes les uns que les autres – un engouement que nous ne pouvons que partager. Une erreur à éviter cependant: se lancer dans l' aventure par un week-end ensoleillé. Pourquoi donc? Parce qu' un dimanche de beau temps de l' automne 2005, on a compté plus de 100 personnes dans la voie. Mais cette affluence fait aussi des heureux: le téléphérique de l' Allmenalp, qui permet l' accès à une région magnifique, pour les randonneurs aussi, bénéficie d' une clientèle nouvelle.

Infos

Point de départ: gare de départ du téléphérique de l' Allmenalp, 1181 m, location d' équipement possible.

Temps de marche: de la gare de départ à l' entrée de la ferrata, 10 min; de la gare de Kandersteg, compter 10 min de plus. Il est possible de contourner ce « pont » qui mène à la falaise terminale – en optant pour une tyrolienne!

Cette échelle spéciale est l' un des passages les plus exposés Photos: Iris Kürschner L' échelle placée en dévers dès le début du parcours opère une sélection naturelle: il est encore temps de faire demi-tour...

2 h 1 ⁄ 2 pour la via ferrata; 20 min pour rejoindre la gare d' arrivée du téléphérique; horaire global, 3 h environ Exigences: K4 ( sur l' échelle alémanique allant de K1 à K6 ), 600 m de long. Ce parcours à la fois exigeant et varié bénéficie d' un excellent assurage mais comme il est très vertigineux, il faut avoir les nerfs solides. Plusieurs passages sont équipés de tiges en métal – risque d' y accrocher ses vêtements Marquage: blanc-bleu-blanc, panneaux d' informations Dénivelé: 550 m, 350 m pour la ferrata Retour: téléphérique Allmenalp– Kandersteg, tél. 033 675 16 90, www.allmenalp.ch ( allemand ) Hébergement/Restauration: Berggasthaus Allmenalp, dortoirs, tél. 033 675 16 86 Bonus: pour encore plus d' aventure, regagnez la vallée en parapente: vols en tandem, Martin Siegel, tél. 079 306 93 46, Ruedi Grossen, tél. 079 429 44 10 Carte: CN 1: 25 000, feuille 1247 Adelboden; 1: 50 000, feuille 263 T Wildstrubel Informations: école d' alpinisme de Kandersteg, tél. 079 604 40 59, www.bergsteigen-kandersteg.ch ( alle-mandKandersteg Tourismus, tél. 033 675 80 80, www.kandersteg.ch ( allemand/anglais/français ), info(at)kandersteg.ch a Iris Kürschner, Grenzach/D ( trad. ) D' entrée de jeu, on rencontre trois longues échelles verticales Toujours avec le sourire – même dans les passages délicats

Cinq mille kilomètres de chemins à travers les Alpes

La Via Alpina

Feedback