Le début du dilemme Cinquante ans de polémiques autour des vols alpins

La position critique du CAS face au développement exagéré de l' aviation en montagne réservée aux voyageurs aisés est née peu après le premier atterrissage d' un hélicoptère sur le Mönch en 1955. En 1964, on fixait, à l' instigation du CAS, le nombre de places d' atterrissage en montagne à 42, auxquelles il faut ajouter six terrains d' atterrissage d' hiver. Quant au débat autour de l' aviation touristique de montagne, il reste d' actualité.

Feedback